Touhou Part 2 : Reboot et succès   PAR Haganeren 





Utilisez l'interface pour naviguer dans le dossier !
Touhou 9 & 9.5 - Versus et dérivé.





Touhou 9 : Phantasmagoria of Flower View


Cet épisode marque une sorte de transition dans la saga. Il ne s'agit pas d'un shmup traditionnel mais bien d'un retour dans le shmup compétitif comme ZUN en a autrefois fait l'expérience.

A Touhou, rien de nouveau

Nous ne passerons que peu de temps sur cet épisode. Si vous voulez connaître les règles. Il s'agit des mêmes que celle de Touhou 3 donné dans la première partie de ce dossier. Rien n'a véritablement changé ici. On trouvera juste les « esclaves » de Touhou 8, des bullets bien lourde qui devienne des boules plus facile à tuer lorsqu'elles rencontre une certaine zone autour du personnage. (Appellé « field »).
Cette zone se déclenche lorsque l'on appuie sur Shift pour ralentir le personnage, elle est très différente en fonction du personnage.


Aya, le personnage de gauche déploie son "field".
Les espèces de machin jaune ressemblant vaguement à des oiseaux deviennent des boules inoffensives.
Attention, si vous le ne les shootez pas, elles exploseront en quelques bullets rouges qui me sont revenu dessus !


Il y'aura juste BEAUCOUP plus de personnage ainsi que des patterns d'attaques resserré en accord avec l'orientation manic shooter que la série à pris depuis son arrivée sous Windows.
On remarquera également que le jeu est excessivement lourdingue à configurer pour deux joueurs. J'ai pas VRAIMENT trouvé comment faire si on souhaite jouer avec le clavier par exemple. Les touches par défaut sont assez atroce ce qui gâche vraiment pas mal la chose.


Plus de personnage! Chacun d'entre eux ont un machin particulier pour gonfler l'autre.
Le personnage de droite lance des coupures de vent assez rapide tandis que celui de gauche gonfle avec ses boules stationnaires qui restent longtemps.


L'est en fleur.

L'incident du jour est que le printemps vient d'arriver sur Gensokyo, les oiseaux chantent, le soleil rit et les fleurs montrent tout leur charme à qui veut bien les voir... Et ça sera pas dur.
De façon curieuse énormément de fleur se sont mis à fleurir, beaucoup plus que les années précédentes. Mêmes les fleurs n'étant pas censé s'ouvrir au printemps ou ne s'ouvrant que très rarement comme le bambou. Et c'est ennuyeux parce que lorsque le bambou fleurit, il meurt, et le panda risque de mourir de faim. Damned. (Bon ok, perso, je savais même pas que le bambou pouvait fleurir... Oui bon on peut pas s'y connaître en shmup ET en jardinage...)


Certes...


La plupart des héroïnes remarquent donc qu'il y'a beaucoup plus de fleur qu'à l’accoutumé. Certaines n'y payent pas vraiment attention, d'autres savent ce qu'il se passe depuis le début, d'autres recherchent la cause, bref, tout le monde se rentre dedans et quant ils se trouvent, ça fait un joli combat de danmaku.
Dans sa construction Touhou 9 ressemble assez à Touhou 7.5. Il y'a un événement global qui a l'air assez banal et dont on ne prête pas forcément attention, toutes les filles de Gensokyo enquêtent dessus, se marchent sur les pieds pour réussir à en trouver la cause.

Alors, qu'est-ce qui peut bien pousser des fleurs à fleurir comme ça ? Dans quel but ? La réponse est assez tiré par les cheveux (C'est IMPOSSIBLE de deviner sérieux) mais c'est bien pour ça que j'adore les scénarios de Touhou.

Sight-Viewing Flower

Touhou 9 s'est assez exclusivement concentré sur le nombre de personnage jouable qui est, il est vrai, plutôt conséquent. Les décors eux ne sont pas vraiment joli, on retrouve deux décors identique à une couleur prêt et des reprises de décors précédents. On notera tout de même ce que je considère être les derniers artworks de ZUN avant qu'il n'adopte son design « poupée » dont je ne suis pas le plus grand fan.


Les Boss Attack sont toujours présentes.
Heureusement, l'écran est assez chargé pour que l'on ne fasse pas trop attention au paysage une fois la partie commencé!


Les musiques sont du même acabits que les graphismes, la plupart sont des remixs et toutes composés par ZUN. Elles semblent cependant rarement essayer de se départager de l'originale ce qui rend fatalement la chose moins intéressante, en plus, certaines mettent vraiment beaucoup de temps à démarrer ce qui va bien avec le type de jeu mais reste moins cool dans le cadre d'une OST. C'est vrai que retrouver certains personnages parfois inattendu avec leur thème remixé reste sympas, mais il ne reste que j'ai du coup moins accroché à l'OST de cet épisode... Si ce n'est l'excellent thème du boss final "Touhou Judgement in the Sixtieth Year ~ Fate of Sixty Years" qui est long, met le temps pour se mettre en place mais a une progression magnifique pour compenser !

Certains personnages quasi inédit font également leur apparition comme Yuuka qui nous revient tout droit des épisodes PC-98 (Youkai des fleurs, alors forcément...) ou Medecine, Youkai-Poupée maniant le poison que euh, tout le monde a oublié non ? Enfin, le personnage le plus populaire de tout ce beau monde est sans doute Aya, la Tengu reporter qui fait sa première apparition ici avec son thème "Wind God Girl" qui est plutôt entrainant !
Bon et évidemment les derniers boss sont inédit et montrent à nouveau une partie bien intéressante de Gensokyo.

Versus Fighting en chute

Touhou 9 suscite deux types de réaction : Souvent, il n'est pas particulièrement apprécié du public, tout le monde s'attendait à un autre shooter « traditionnel » surtout après la claque que tout le monde a pu prendre devant Touhou 8.
Lorsqu'on joue à Touhou, on sait à quoi on veut jouer et Touhou 9 sera donc comme une case vide pour ceux qui veulent faire la série.... A moins qu'ils n'appartiennent à la seconde catégorie qui ne jure que par ça, un mod existe même pour pouvoir jouer au jeu en ligne et la communauté est toujours présente en 2018 ! C'est heureux, car le concept de shmup compétitif est vraiment plaisant et mérite toute notre attention !





Touhou 9.5 : Shoot the Bullet


ZUN ne fera plus la même erreur qu'avec Touhou 9, si un Touhou est un peu différent de la moyenne shmupique, il les nommera avec des particules. Comme ce Touhou 9.5, quitte à effrayer ceux qui souhaitent se mettre à la série. (Y'a vraiment que des japonais pour foutre des virgules dans des numéros de séries... )

Souriez vous êtes filmé.

Ici Touhou 9.5 n'est toujours pas un shmup ordinnaire car elle met en scène Aya Shameimaru, une reporter introduite dans Touhou 9. Cette dernière aurait été créée surtout pour cet épisode Spin-Off mais sera réutilisé malgré tout par la suite dans les jeux de combat ou même en tant que boss à part entière dans un épisode futur. Un tel traitement de faveur lui a valu le titre de "petite amie de ZUN" dans la communauté, à un moment. Mais comme dirait Didier Bourdon, cela ne nous regarde pas ! Le but de Shoot the Bulet ne sera pas d'éliminer des adversaires mais bien de les prendre en photo ! Oui, Touhou 9.5 est un croisement entre le shmup et euh... Pokemon Snap ? Ce qui est peu banal.

Le jeu se présente un peu comme les « Spell Practice » de Touhou 8. Il n'y a pas de niveau juste des « patterns ». Le joueur choisit sa scène, le boss apparaîtra pour lancer un gros pattern genre Spell Card dans la plus grande tradition de ZUN. Le but est de photographier le boss un certain nombre de fois sans mourir sous les coups des tirs répétés que ne manquera pas de vous balancer l'adversaire.


La dernière photo à prendre est toujours la plus dure! Les patterns gagnent en intensité!
Aaaah!


Vise mon pattern !

Shoot the Bullet repose son gamplay sur un principe de charge. Il y'a un certain pourcentage à coté de Aya, si ce dernier est de 100%, elle peut prendre une photo. Le pourcentage se remplit petit à petit tout seul mais c'est très lent, et quant on est assailli de coup ennemis, on aime bien que ce pourcentage se remplisse aussi vite que possible !
Pour cela plusieurs moyens : La première est d'appuyer sur Shift pour ralentir le personnage, la jauge se remplira plus facilement.
La seconde est d'appuyer sur Shift ET le bouton de tir, le pourcentage augmentera à toute allure mais le personnage deviendra extrêmement lent.
La troisième solution est de faire du « Graze », vous savez, frôler les bullets ennemis. Très pratique lorsque les bullets sont trop rapide pour faire la combinaison « Shift + Tir ». (D'autant que les patterns sont tellement serré que l'on fait généralement du Graze sans faire gaffe )

Lorsque le pourcentage est a 100%, Aya peut prendre une photo. Pour cela il suffit d'appuyer sur la touche tir. Si le joueur appuie juste un peu dessus, une zone rectangulaire autour du personnage est pris en photo. Si le boss y est, vous avez réussi à le prendre une fois ! Sinon tant pis.
Il est possible de rester appuyé sur le bouton tir pour diriger la prise de vue. Attention, plus vous dirigez la prise de vue loin, plus cette dernière devient petite et difficile à manier. Appuyez directement sur le bouton en étant près du boss est beaucoup plus simple mais pas mal de pattern ne vous laisserons pas faire ça.


Bon... Déjà rester cool... Ensuite attendre patiemment d'arriver à 100%...


Un point TRES important est que toute bullets prises dans la photo disparaissent de l'écran. Il faudra donc parfois utiliser de l'appareil d'Aya pour se sortir de situation difficile quitte à devoir recharger l'appareil (ça prend moins de temps dans ces cas là) pour prendre effectivement le boss. Les patterns ennemis sont donc parfois assez particuliers et BEAUCOUP plus durs que ce que l'on peut voir dans les Touhous « normaux ». Dès le stage 4, je considère limite que les patterns sont aussi dur qu'un Extra Stage de Touhou. (En même temps, tu as pas le droit de les recommencer à l'infini les spells des Extras Stages alors que là, il n'y a qu'un pattern à tenir)


Et hop ! Trois photos sur six !
Les bullets sont dans la boite!


Touhou 9.5 est aussi un jeu à scoring, le nombre de bullet prise dans la photo compte, le fait que Aya soit aussi dans la photo compte, la distance au boss compte, le nombre de couleur de bullet photographier peuvent engandrer un bonus de point. Beaucoup plus intéressant, il y'a parfois un espèce de gros pentagramme rouge qui se place directement sur l’ennemi puis disparaît. Ce pentagramme est à la fois un indice et un élément de scoring. Il indique au joueur quel est le meilleurs moment pour prendre la photo (ou le pire des fois... Faut pas trop s'y fier) et l'avoir sur la photo permet d'engranger un grand nombre de point supplémentaire.

Aya et les 40 youkais

Touhou 9.5 est, malgré la bonne idée de son gameplay, clairement impersonnel par rapport aux autres Touhous. Bien sûr, cela est avant tout dû au fait qu'il n'y ait pas de niveau, pas vraiment d'histoire, pas de progression.
Il n'y aura pas vraiment de dialogue si ce n'est les impressions de Aya sur chaque photo et les plus grands boss de Touhou apparaissent sans aucune raison.


Voir la Spell Card "Pandemonium" de Suika que l'on avait pu voir que en jeu de combat est assez amusant.


Avec cela, le jeu est particulièrement long, pas moins de 10 « chapitres » plus un extra constitué 6 à 8 « Scène » correspondant à autant de Pattern à photographier. 70 niveaux de jeu en somme.
Le truc est également que Touhou 9.5 est particulièrement difficile. Dès le niveau 3 les premières difficultés apparaîtront et il faudra parfois une patience hors du commun pour reprendre à chaque fois. Heureusement, le jeu est fait pour que chaque pattern puisse être recommencé rapidement à chaque fois.

Dans la première version du jeu, les musiques se répétaient à chaque fois que l'on faisait « Recommencer » ce qui était un peu la chose la plus insupportable au monde. Dieu merci, ZUN a sortis un patch pour corriger ce défaut majeur. L'OST est par ailleurs assez quelconque à mon sens, beaucoup de reprise et on a tendance à trouver les musiques assez agaçante au bout du de 245e essais.


Le menu du jeu et les commentaires d'Aya sont l'unique liens qu'il peut y avoir avec les personnages.
Ces commentaires ne se débloquent qu'après avoir finit la scène... Mini récompense quoi.


OVNI Photographique

Touhou 9.5 est idéal lorsque vous n'avez pas le temps de faire une partie longue et épuisante d'un Touhou normal. Les patterns deviennent au fur et à mesure de la difficulté de plus en plus intéressants. Des chemins de bullets se découvrent, des personnages peuvent disparaîtrent ce qui les empêche d'être photographié. Une peut même arrêter le temps pour échapper à votre objectif ! (Les fans sauront qui c'est moai1 )

Malgré ses qualités, Shoot the Bullet peut être particulièrement frustrant en raison de sa très grande difficulté. Pour pallier à cela, les différents patterns se débloquent très vite. Nul besoin de finir tout les patterns du stage 5 pour voir ceux du stage 6 par exemple. Malgré cela, Shoot The Bullet s'addresse plus que jamais aux fanas de shmup pur et dur, que dis-je, aux fana d'évitement de bullet.
Shoot The Bullet fut le dernier Touhou avant deux longues années... Et c'est dans cette attente que je termine, cette seconde partie de Touhou... En attendant la suivante !



Retourner à l'indexCommenter sur le forum



Touhou 9 & 9.5 - Versus et dérivé.






A propos de Shoot the Bullet (Shoot 'em up) sortis en 2005 sur PC

DANS LE MÊME GENRE

SORTI LA MÊME ANNÉE

SORTI SUR LA MÊME CONSOLE

Shoot the Bullet

The White Chamber

Alice : An Interactive Museum