Le shmup moderne et l'ouverture   PAR Haganeren 





Shütshimi - Le shmup délire





Shutshimi


Support : XBLA Indie, PC, Wii U, PSVita et PS4.. La version testée ici.
Développeur : Neon Deity Games
Date de sortie : 2015
Genre :Shmup/Party Game

Le jeu indépendant a, l'air de rien, beaucoup évolué depuis World of Goo et Braid en 2008. Il s'agissait le plus souvent de petits jeux 2D de quelques poignées d'heure tentant une autre approche à des genres qui avaient quasiment disparu... Bon j'exagère, il y'avait des jeux déjà un peu plus balèze comme Cave Story niveau durée de vie mais on remarque tout de même ces dernières années une augmentation des moyens sur les différents jeux issus de petits studios ce qui est bien normal vu que les-dits studios se multiplient et que la concurrence se fait très rude.

Il devient donc délicat pour un studio proposant réellement un petit jeu de se faire sa place... D'ailleurs, pour être accepté sur console, il ne faut pas faire n'importe quel type de jeu, Microsoft par exemple obligeait les studios à avoir déjà au moins sortis des jeux en boite pour le Xbox Live sauf coup de cœur personnel pour pouvoir aller sur le Xbox Live Arcade... Mais pas de panique, si vous ne parvenez pas à faire parti de cette élite, il y'a le Xbox Live Arcade Indie...


Le Xbox Live Arcade Indie... C'est euh, une expérience à part.


Ah, le Xbox Live Arcade Indie, une zone de non droit tirant parti notamment de la librairie XNA de Microsoft qui devait permettre de créer facilement des jeux dans l'espace dédié du géant Américain... L'idée est que la communauté elle même valide les jeux ce qui signifie que le PEGI ne va rien vérifier... Microsoft non plus d'ailleurs et tout le monde pouvait amener son jeu.... La communauté en elle même ne jugeait finalement que si le jeu fonctionnait ou était buggé à mort ce qui signifiait que la qualité des softs pouvait s'avérer... Discutable.

Les jeux du tops encourageaient ainsi rarement les rares visiteurs de ce store un peu mis à part par rapport au XBLA normal de rester dans ces eaux troubles : clone de Minecraft mal fichu, jeux politiquement incorrect, beaucoup de programme pour faire vibrer la manette et ainsi pouvoir s'en servir pour se masser. Les softs ne coutaient seulement pas plus de 2€ et il était obligatoire pour eux d'avoir une démo ce qui signifie qu'on trouvait rarement quelque chose d'intéressant... Sauf si on savait chercher un peu.


La première version du jeu sur XBLA Indie est bien moins peaufiné que celle que l'on teste ici.


Il y'a bien des perles sur Xbox Live Arcade Indie qui sont d'ailleurs, en général, sorti ailleurs depuis : Le particulièrement drôle Hidden in Plain Sight, le flippant Decay, le difficile 1001 Spikes, le parodique Chtulhu Saves the World, l'absurde Street of Fury, le sympathique Escape Goat, le match-up Wizorb... J'en passe et des meilleurs. Shutshimi fait parti de ces jeux qui sont sorti sur le support pour ne rencontrer que l'indifférence à part les quelques connaisseurs de la plateforme qui accueillirent la chose plutôt positivement.... Bon, le jeu était aussi sorti sur PC sur Steam où il a sans doute eu plus d'attention.

En tout cas, le développeur sorti ensuite le jeu sur d'autres plateforme, l'eshop de la Wii U ou le PSN de la PS4 dans une version un peu amélioré, avec plus de boss, une meilleurs distribution des ennemis et des bonus et des modes supplémentaires. Bref, il est temps de nous pencher sur ce jeu et surtout notre problématique globale : Comment ont il approché le shoot-em up.

Wario ware meet shmup

Et bien la réponse est simple, on a beau dire que le shmup est élitiste son principe est simple voir enfantin, et ce genre de concept est un véritable vecteur de convivialité. Shutshimi ainsi joue la carte d'un party game, la carte de l'humour et de la franche rigolade.


Un jeu renversant !


L'idée est simple : Vous contrôlez un poisson rouge tout en pixel qui, malgré ses petits bras musclés a des soucis de mémoire comme tous les poissons rouges. Le concept est de balancer le joueur dans un écran de shoot em up horizontal intitulé « Wave ». A ce moment des ennemis commencent à arriver et le joueur pourra ainsi les dézinguer ou les éviter sans perdre de vie pendant... 10 secondes... Pas très longtemps donc. Une fois cela fait, le joueur se retrouvera dans un shop où il pourra choisir entre trois améliorations choisi au hasard par le jeu et devra se décider en moins de 10 secondes également. Ces améliorations sont de deux types : Soit localisé (c'est à dire que son effet ne dure que le temps de la prochaine vague), soit permanente.

Les améliorations « d'une seule Wave » changent en général grandement la donne pour la prochaine vague. Une amélioration qui permet d'avoir trois armes au lieu d'une permet de très facilement se débarrasser des ennemis et à l'inverse, ce bonus qui retourne l'écran ou vous rend plus lent ne peut qu'être parfaitement handicapant. Ces bonus sont souvent particulièrement diversifiés et devoir choisir entre trois bonus handicapant.


Le choix des améliorations à choisir est à peu près aussi important que le jeu lui même.


Du coté des améliorations permanentes, on a droit à aussi droit à quelqu sont extrêmement diversifiés, des armes différentes, des petits poissons qui tire en même temps, un bocal à poisson rouge qui sert de bouclier et j'en passe. Il y'a même des « chapeaux », c'est à dire un équipement avec un effet unique parfois cosmétique, parfois bien utile que l'on perd après avoir été touché une fois.

Que donne le résultat de tout ça ? Un jeu très rythmé où on alterne entre la phase de shop et la phase de tir de plus en plus rapidement avec de plus en plus d’ennemi vicieux, le tout étant ponctué par des boss de plus en plus difficile à battre...

Banc de poisson

Bien sûr, l'avantage du jeu repose surtout sur la convivialité, les vagues ne deviennent pas forcément plus dur qu'en solo mais les joueurs peuvent se toucher mutuellement et rebondir ce qui donne un sacré bazar à 4. Avec ça, de nombreux bonus assez drôle mais pas forcément arrangeant deviennent disponible : Être attaché via une chaîne à ses coéquipiers, changer de place avec eux toutes les x secondes, augmentation du rebond que font les joueurs lorsqu'ils se touchent et j'en passe. On paye le prix de plus de poisson pour tirer par un chaos plus facilement atteignable ce qui sied définitivement bien le jeu.


Les boss servent en général de "mur" pour arrêter la progression du joueur de part leur difficulté à appréhender à plusieurs.


C'est bien entendu là que le jeu est censé être à son maximum de potentiel, le jeu solo pouvant apparaitre un peu ridicule tant les vagues ennemis sont peu intéressantes et les dernières balancent tellement d'ennemis de manière aléatoire qu'ils reposent définitivement plus sur le fait d'avoir eu un bonus cool que du skill du joueur avec son tir de base assez naze. Malheureusement malgré  ses intentions, on se retrouve souvent « bloqué » à beaucoup de joueur à ne pas pouvoir bouger de peur à détruire les autres joueurs, on défonce toutes les vagues ennemis avec les bonus qu'on a réussi à avoir en attendant le moment où on perd finalement tout (généralement le boss) et le jeu redevient un minimum intéressant. De manière amusante donc, j'ai trouvé qu'en solo, il y'avait un coté addictif à ce capharnaüm général où on ne fait qu'aller de bonus le moins pire en bonus le moins pire jusqu'aux boss les plus délicat... Que je retrouve moins à plusieurs... Mais bon beaucoup de gens l'apprécie en tant que party game après.

Shutshimi est un petit jeu à petit prix, il n'est pas vraiment à comparer avec d'autres titres autrement plus ambitieux puisqu'il montre très rapidement ses limites et on finit par faire le tour de ce qu'il a à proposer... D'autant qu'il ne réussit pas tant que ça son pari à mon goût. Ceci dit, l'idée d'utiliser le shmup comme party game est au final plutôt intelligente étant donné la rapidité pour lequel n'importe quel personne peut comprendre le concept sans avoir de règles, de saut ou de caméra à la première personne à réellement maîtriser.

Non, ici je suis juste un poisson rouge, tu es un poisson bleu, allons juste surfer sur les « Waves » l'espace d'un instant...


Ce poisson badass parle de lui même... Shutshimi, c'est avant tout un gros délire attachant sans grande profondeur mais qui se joue avec plaisir.


Retourner à l'indexCommenter sur le forum



Shütshimi - Le shmup délire






A propos de Shutshimi (Shoot 'em up) sortis en 2015 sur Xbox 360

DANS LE MÊME GENRE

SORTI LA MÊME ANNÉE

SORTI SUR LA MÊME CONSOLE

Mecha

Shutshimi

Braid