Le shmup moderne et l'ouverture   PAR Haganeren 





Conclusion





Ainsi, nous avons 6 jeux, Mecha Ritz est dans la digne lignée des shmups d'antant et se dit que c'est la difficulté qui doit rebuter le public. Stardust en tant que jeu à scoring se dit que c'est la peur de manquer de contenu et multiplie le nombre de mode différent. Beaucoup choisissent d'utiliser le shmup pour son coté simple et efficace mais en mettant le cœur du jeu dans autre chose (le coté convivial et délirant pour Shutshimi, le loot pour Alienation), Sine Mora a essayé de faire évoluer le shmup pour en faire une grande aventure ouverte autant aux habitués qu'aux nouveaux. Enfin, Hyper Void essaye simplement de percer sa propre voie, en espérant trouver son public dans euh le void je suppose...

J'aurais ceci dit pu parler de d'autres jeux, comme Jamestown qui en tant que shmup classique a réussi à trouver son public avec une grande simplicité d'approche et un jeu très axé coopération avec une emphase sur les petites missions ou encore Binding of Isaac qui n'utilise le shmup que comme mécanique facile à modifier pour ses nombreux power up dans son donjon généré aléatoirement qui lui a carrément été un grand carton.


"Ah ! Le shmup ! C'est plus ce que c'était ma bonne dame !"

Peut être qu'une suite à ce dossier serait intéressant à faire afin de pouvoir observer d'autres cas un peu particulier.... En attendant cependant, cette diversité trahis un peu le fait que le shmup n'est définitivement pas revenu comme le jeu de plateforme a pu l'être. Lorsque Braid est venu, il ne fallu que quelques années pour que tout un tas de jeu de plateforme/puzzle suive son pas. En l'absence de titre phare, le shmup est donc dispersé aux quatre vents, servant parfois les desseins d'autres genre plus populaire à qui il sert de facteur différenciant ou au contraire repris à la lettre par des créateurs qui savent qu'il reste un public appréciant le genre.

Car oui, si ce dossier se concentre sur les shmups ayant essayé quelque chose de différent pour pouvoir s'ouvrir à un plus grand public mais dans les faits, il existe aussi de nombreux shmups n'essayant même pas ça et se contentant de son public. La série des Touhous marchant toujours aussi bien, Caladrius Blaze avec son scénario un peu dans la lignée d'un Shikigami no Shiro, Infinos Gaiden et son atmosphère très neo geo et j'en passe bien d'avantage. L'avantage du genre est qu'il ne nécessite pas énormément de personne pour être développé. Donc pour l'instant, le genre est là pour rester, cependant il faut bien reconnaître que le jeu reste un peu cloisonné sur lui même, beaucoup d'auteur s'interroge sur la manière d'atteindre un plus grand public... Pas toujours avec succès mais avec quelques espoirs malgré tout ! (Une plus grande popularité des doujins japonais, Jamestown, etc) Et c'est heureux, car il faut que plusieurs jeux de ce type commencent à sortir du lot pour pouvoir agrandir la niche de ce genre qui finira par en avoir besoin tout de même.


Retourner à l'indexCommenter sur le forum



Conclusion