Touhou Part 3 : Foi et spin-offs   PAR Haganeren 





Touhou 11 & 12 : De l'enfer aux cieux





Touhou 11 : Subterranean Animism
~16 août 2008~

Après le dixième opus, ZUN a repris son rythme effréné et il ne lui a fallu qu'un an pour pondre Touhou 11 assez similaire sous bien des aspects à son aîné direct mais non sans ses propres caractéristiques... Comme souvent quoi. Il est à noté qu'il s'agit du premier Touhou à pouvoir être lancé dans une résolution un peu plus raisonnable, à savoir 1280x960. Mais oui ! Le shmup est passé en HD !

Voyage au centre de la Terre

L'histoire est plutôt simple et se déroule en hivers peu de temps après la reconstruction du temple depuis l'épisode précédent. Le froid est maître mais une immense colonne blanche fait soudainement apparition dans le ciel... Un geyser géant provenant du monde sous terrain.

Nos deux héroïnes ont généralement alors l'habitude d'aller immédiatement s'enquérir de la chose afin de corriger le problème. Ici elles semblent plutôt contente. Ce geyser permet l'apparition d'Onsen, ces bains d'eau chaude volcanique naturels ce qui est fort agréable pour se délaisser et fuir le froid environnant dans un monde sans chauffage. En plus de l'eau chaude, le geyser semble également apporter des esprits de la terre mais cela n'inquiète vraiment pas plus que ça la maîtresse et la sorcière.


L'histoire promet un peu de spéléologie ce qui se voit particulièrement dans les premiers niveaux.
C'est... Original.

Exaspérées par le manque de sérieux des héroïnes, certains Yokais comme Patchouli ou Yukari décident de les pousser un peu à la tâche et d'agir en duo avec eux, un peu à la manière de Touhou 8... Mais un peu différent.

Exploration minière

Le jeu permet donc le choix qu'entre deux personnages à nouveau mais les différents types d'attaque sont à présent déterminé par le Yokai avec qui on fait équipe. Reimu peut par exemple faire équipe avec Yukari et ainsi obtenir le pouvoir de se téléporter d'un bout à l'autre de l'écran ce qui est plutôt pratique. Un autre pouvoir consiste à attirer tous les objets à soi en relâchant le bouton de tir. Encore un autre double la puissance des bombes. En plus de ça, les dialogues changent fatalement légèrement en fonction de l'équipe choisi ce qui est plutôt agréable à voir.

Le système de scoring ressemble en tout point au système du jeu précédent avec ses points bonus de foi et autres joyeuseté. La seule différence est que la valeur des points de bonus sont en plus multiplié par une jauge de communication ! L'idée est que plus cette jauge est basse (disons 0.1) plus la valeur de ce que tu récupères ne vaut pas grand chose. (400000 multiplié par 0.1... Benn ça fait quand même moins).


Attendez, je passe sous un tunnel, la communication va peut être couper.... GYAAAAAAAA

Pour l'augmenter, il faut faire du Graze sur les différentes bullets. (Graze signifiant toujours « frôler » une bullet). Le joueur sera donc encouragé à toujours passer à raz de toutes les bullets afin de prendre les bonus de point au maximum de leur potentiel.

Ce n'est pas comme cela que l'on gagne des vies dans cet épisode cependant. Il suffit au lieu de ça de réussir à battre les boss et mini boss sans mourir (utiliser les bombes est autorisé) ce qui donnera au joueur un cinquième de vie, façon Zelda et ses quarts de cœur. En avoir 5, évidemment, donne une vie bien complète.

Le monde qui ne connaissait pas le soleil.

Touhou 11 n'est pas un épisode qui ressort beaucoup à première vue pourtant, il s'agit de mon petit favoris. Les deux premiers niveaux sont assez claustrophobiques et esthétiquement pas forcément terrible ce qui m'a d'ailleurs fait dire au début que cet épisode allait être très faible. Puis le troisième niveau montre un festival de lumière dans la vielle ville souterraine avec un thème étrangement mélancolique mais néanmoins joyeux ( Walking the Streets of a Former Hell ). Le jeu se poursuit alors dans un manoir de toute les couleurs puis dans un océan de lave intitulé « ancien enfer », creusant à chaque fois au plus profond de la terre.

Le voyage est ainsi plutôt original et est, comme toujours, l’occasion de rencontrer les personnages de ZUN. De la puissante oni gardienne de l’ancien enfer au chat transportant les cadavres au centre de la terre pour les incinérer en passant par la maîtresse de la maison pouvant lire les pensées et son terrible thème "Satori Maiden ~ 3rd eye", il y'a un coté très mystique dans cet épisode après le suivant qui était plus tourné vers « la nature japonaise ».


Se "balader" dans les rues de l'ancienne capitale des enfers avec cette excellente musique derrière est l'un des moments le plus marquant de la série pour moi.

Le boss final est un boss de la démesure. Dotée d'un thème marquant l'urgence et la dangerosité qui s'en dégage ( Solar Sect of Mystic Wisdom ~ Nuclear Fusion ) Elle oublie tout le raffinement qui caractérisait la majorité des boss de fin jusque là pour attaquer avec de puissantes spell cards basé sur l'excessif manquant totalemetn de subtilité. Plus que jamais ZUN réussi tout à fait à faire passer la personnalité de ses protagonistes au travers de pattern de bullet ce qui est tout de même très très fort.





Touhou 12 : Undefined Fantastic Object
~15 août 2009~

Continuant sur sa nouvelle trilogie de jeu, Touhou 12 sort comme toujours un an après le dernier épisode numéroté. Ici nos héroïnes se retrouvent face à un objet volant non identifié ce qui est toujours curieux à observer. Reimu se dévoue pour résoudre « l'incident » et donner une bonne leçon à tout yokai responsable de la chose... Ou tout simplement voir si il n'y a pas un trésor caché là dedans comme la rumeur le suggère... Marisa plus intéressée par les trésors que par les yokais est également un personnage jouable et, petite nouveauté, Sanae de Touhou 10 qui deviendra maintenant une sorte de troisième personnage régulier souhaite aussi participer à cette nouvelle aventure !


Sur cette magnifique déclaration, notre héroine répondra "N-No way".
La série avance et on se demande toujours si ce qu'on a en face est un méchant ou non.

Chacune des héroïnes possède deux types de tir possible et une fois choisi, le joueur peut se plonger dans une ambiance un peu différente de d'habitude.... Mais d'abord, parlons tous ensemble d'Objets Volants Non Identifiés !

Aliens Everywhere

Autant j'adore Touhou 11, autant il faut bien reconnaître qu'il ne changeait pas grand chose par rapport à Touhou 10. Le système de scoring était plus ou moins le même avec une composante de grazing en plus... On a vu mieux... Alors ZUN s'est mis à expérimenter, un tout nouveau système prenant son inspirations dans Space Invarders : celui des UFOs. (les OVNIs quoi)

L'idée est que certains ennemis relâchent un style assez unique de bonus ressemblant à des petites soucoupes volantes de couleur bleu, vert ou rouge. Certains ont leur couleur fixe et d'autres alternent toutes les 4 secondes à peu près. Le but sera alors de récupérer 3 bonus de la même couleur, faire cela invoquera sur le terrain une énorme soucoupe volante aspirant tous les bonus de point et de tir à proximité, remplissant une sorte de jauge sur la soucoupe.


La grosse soucoupe est arrivé ! Donnons lui des bonus en tuant des ennemis à coté !

Remplir la jauge à fond donne un bonus très intéressant. (Un cinquième de vie pour les soucoupes rouges, un multiplicateur de score bien balèze pour les soucoupes bleus sur tous les points aspirés et des bombes pour les soucoupes vertes). Détruire la soucoupe après ça permet d'avoir un second bonus du même genre... Et vous pouvez recommencer à collecter 3 bonus de soucoupe. Il est également possible d'invoquer la grosse soucoupes avec les 3 couleurs ensembles mais honnêtement ça rapporte peau de chagrin.

Vous l'aurez compris, il s'agit du système principal pour amasser des vies ce qui ne sera jamais de trop pour terminer le jeu ! On pourrait se dire que toutes ces vies rendrait le jeu plus facile mais ce n'est pas si simple puisque le système a une certaine tendance à attraper l'intention du joueur qui en oublie les bullets à proximité. (Surtout ces fichus soucoupes qui changent de couleur)  Se concentrer sur le fait de ne prendre QUE des soucoupes rouges signifie aussi devoir esquiver toutes ces soucoupes bleues et vertes fixes avant qu'elles ne daignent disparaître... Pas si simple mais le système reste un brin d'air frais dans la série.


Le jeu est bourré de référence ! Ici un pattern que l'on reconnait bien des PC-98 !
D'ailleurs, cet épisode commencera cette tradition chez les fans d'attendre le retour de persos de l'époque PC-98 (notamment Mima) ce qui n'est pas arrivé depuis Yuuka dans le 9 en 2018 !

Autre détail : le système de bombe qui utilise de sa puissance de tir a été supprimé, sans doute jugé un peu trop pété quand même et nous avons à la place une jauge de bombe utilisable comme dans n'importe quel shmup...

Pour la paix entre les Yokais et les Humains.

La majorité des Touhous ont, pour des raisons évidentes, plutôt pris le shintoïsme comme référence. Ici la donne change un peu puisque c'est le bouddhisme qui est mis en avant. Que ce soit dans le background des personnages et leurs habits voir même carrément les patterns de bullets.

L'atmosphère peut même parfois virer au carrément bizarre avec un Level 4 doté d'un thème musical (Interdimensional Voyage of a Ghostly Passenger Ship) changeant drastiquement de ce qu'on avait pu entendre de ZUN jusqu'à présent. Le dernier monde avec son Fires of Hokkai est également incroyablement atmosphérique avec des battements de cœur en arrière plan pour s'approcher.... D'une nouvelle ennemie pas franchement méchante mais hey, on est dans Touhou alors on règle nos différents à coups de bullet et de spell card ! Et ça vaut le coup, surtout vu le fabuleux thème de ce nouveau personnage. ( Emotional Skyscraper ~ Cosmic Mind )


Un Vajra est un outil religieux boudhiste servant d'arme contre l'ignorance.
Toi aussi apprends le bouddhisme en esquivant des lasers !

Avec cela, le jeu fait plusieurs référence à des shooters connus et autres jeux de Taito (pour lequel ZUN a travaillé de part le passé). Nous avions vu Space Invaders dans le système de jeu mais une partie entière du stage 6 rappelle la formation d'alien de ce célèbre précurseur. Certaines spell cards ont des noms ressemblant à Puzzle Bobble ou Radiant Silvergun bref, nous avons un titre différent des autres sur bien des aspects !

Retourner à l'indexCommenter sur le forum



Touhou 11 & 12 : De l'enfer aux cieux






A propos de Undefined Fantastic Object (Shoot 'em up) sortis en 2009 sur PC

DANS LE MÊME GENRE

SORTI LA MÊME ANNÉE

SORTI SUR LA MÊME CONSOLE

Fairy Wars

Braid

The White Chamber