La série Project Zero   PAR Haganeren 





Sommaire





PROJECT ZERO/FATAL FRAME/-ZERO-





Ah ! Le Survival Horrror !

Sa pérennité sera sans cesse contesté puisque l'horreur était plus souvent utilisé en tant que « thématique » d'un autre genre tel Castlevania ( Action / Plateforme ), Shin Megami Tensei ( RPG ) voir carrément Doom ( FPS ) ou Resident Evil 5 ( TPS, bon ok là je trolle mais franchement ch'uis même pas sûr)... Mais voilà, ça dérange de mettre ces jeux dans la case « Survival Horror » quand même.... Sans doute parce que dans ces trois cas, la volonté de faire peur n'est pas évidente et cela semble plutôt important...

Ok, très bien, alors peut être que ce qui définit le Survival Horror, c'est « L'INTENTION » de faire peur ou au moins de mettre mal à l'aise, quelque chose que l'on retrouvait notamment énormément dans bien des jeux d'aventures, tout particulièrement les point & click tel Clock Tower sur SNES, I have no mouth and I must Scream sur DOS (attention, le style d'écriture de la review date...), des trucs un peu planqué comme Elvira sur Amiga qui jouait à fond la carte du gore dans son atmosphère lugubre ou le bien plus récent The Last Door qui tente une atmosphère horrifique avec des (très) gros pixels.... Avec une telle définition, le genre accueillerait ainsi d'autres jeux plus OVNI tel le Sweet Home de Capcom sur NES ou le 3D Monster Maze de Malcolm Evans sur ZX Spectrum...


En vrai il est méga angoissant 3D Monster Maze sur ZX Spectrum... (Gauche)
Moi quand j'étais petit j'avais Prisoner on Ice, inspiré de Lovecraft, en Point & Click d'horreur... Mais il y'a bien mieux rien que sur ce site. (Droite)

Ca semble être une bonne définition mais il y'a des effets de bord ennuyeux puisqu'on ne sait pas vraiment où placer Splatterhouse, ce beat-em all de Namco qui ressemble à de la série Z mais dont le coté ultra gore a mis mal à l'aise bien des joueurs à l'époque.... Voulait-il faire peur ? A l'inverse, impossible de caser Luigi's Mansion à l'intérieur avec une telle définition... Et ça c'est plutôt dommage !
Personnellement j'ai tendance à penser que l' « horreur » n'est effectivement qu'une thématique la plupart du temps et que ce qu'on entend par « Survival Horror » est ce qui est techniquement un jeu d'action / aventure popularisé par Resident Evil en 1996 mais dont le directeur a avoué en 2014 s'être inspiré de Alone in the Dark de Frederic Reynal qui remonte l'air de rien à 1993... Accessoirement l'un des premiers jeux en 3D temps réel au passage... C'est certain que je finirais par faire un dossier dessus bien plus complet d'ailleurs.

L'essor le plus populaire du genre restera sur la génération Playstation / Playstation 2... Surtout époque PS2 j'aurais tendance à dire même.... Car en attendant que Resident Evil mette au point son 4e opus qui tuera finalement plus ou moins le genre, Silent Hill 2, Haunting Grounds et autre Eternal Darkness avaient pris momentanément la relève.
Ah, et puis il y avait toute une série aussi : Project Zero... En même temps c'est un peu le sujet du dossier... Comment se démarquait-elle à l'époque ? Et comment survie-t-elle de nos jours ?

Et bien pour le savoir, commencez par choisir un jeu :




Et n'oubliez pas les précautions d'emploi :



Retourner à l'indexCommenter sur le forum



Sommaire