Nintendo Switch   Pan-pan   Action/Aventure   2017  PAR Reven Niaga 




Pan-pan-Screenshot-7.png

Les petits jeux de réflexion, il y a que ça de vrai ! Quoi, non pas vraiment ? Bon, ok. Mais c’est bien quand même. Du moins, je suis dans la phase de petit jeux de réflexion, donc je vous laisse deviner le genre du jeu que je vais vous présenter dans cette mini-review. Pan-pan se trouve un peu partout, autant sur l’Appelstore que sur Steam, GoG, Humblebundle ainsi que la Switch, créé par Spelkraft, avec des musiques et bruitages de Simon Viklund. Je ne connaissais pas ce monsieur avant, mais il a fait des musiques pour Bionic Commando et Payday, donc c’est pas du petit compositeur.

Qu’est-ce, Pan-pan ? C’est un petit open-world d’énigmes. On ne peut pas décrire ça mieux et en plus concis. Vous jouez une petite demoiselle qui s’est crashée sur une planète avec son vaisseau et il faut le réparer. Pour ça, elle doit récupérer plusieurs parts à travers le petit monde. C’est tout. Ce jeu utilise aucun dialogue outre des bredouillages sans sens, donc l’ensemble est pas dur à comprendre. Sachez quand même que votre héroine va dire “pan-pan” à chaque truc que vous examinez. Pan-pan !

Pan-pan-Screenshot-6.png

Si cette prémisse vous plaît, le jeu a de grandes choses de vous plaire. Il n’est pas très long, se finit en quelques heures, voir en une heure selon votre génie. Le jeu est très agréable à prendre en main, visuellement très sobre et joli, mais, qu’est-ce que les énigmes ne sont pas intuitives ! A mes yeux du moins. Il y a quand même plusieurs moments où j’ai trouvé la solution par hasard ou à force d’essaies plutôt de comprendre ce que j’ai concrètement fait, ou ce qu’il fallait concrètement faire. À un moment, j’ai même réussi à trouver la suite juste à faire n’importe quoi tellement je savais pas quoi faire. Et… mention spéciale à ce petit moment où je cherchais à sortir un objet d’un cave en hauteur, que je l’ai retournée dans tous les sens, cette cave, sans comprendre, avant d’abandonner et sortir toute seule (Madame Pan-pan ne peut pas porter des objets et escalader des échelles en même temps, pan-pan !). Et là, miracle ! Une cut-scene se déclenche qui s’occupe à me donner un moyen de transporter l’objet là où il fallait. Vraiment, jeu ?

Pan-pan-Screenshot-1.png

Mais, écoutez, malgré ces quelques mésaventures, ce fut une petite soirée fort sympathique et surtout avec des bruitages et sons absolument fantastiques. Je suis le genre à appuyer des boutons juste pour le plaisir du son, et Pan-pan m’en a servis, des bruitages trop agréables à l’oreille, marcher, poser des objets, tout est un petit délice pour l’ouïe. J’étais triste d’arriver à la fin du jeu et de ne plus entendre les adorables sons. Oui, je vous fait un paragraphe à part juste pour vous parler des sons du jeux, c’est dire comment ils sont cool. Ou à quel point le jeu est minimaliste et qu’il y a des énigmes et des sons ? Allez savoir ! Dans tous les cas, le jeu fait fort peu de choses, mais tout ce qu’il fait est parfaitement bien exécuté. Je veux dire, outre le petit désaccord entre le jeu et moi, au niveau de la logique de énigmes, évidemment.

Ceci conclue la mini-review. Des énigmes et du son. Si ca vous botte, n’hésitez pas. Pan-pan !



DANS LE MÊME GENRE

SORTI LA MÊME ANNÉE

SORTI SUR LA MÊME CONSOLE

Marvelous ~Mou Hitotsu no Takara-jima~

Eqqo