PlayStation 3   Castlevania : Lords of Shadow   Action/Aventure   2010  PAR Reven Niaga 






Bonjour à tous et à toutes.

Malgré que je doute sur la qualité de mes articles, je vais quand même vous en poster un, parce que Arc les aime bien. =)
Quelqu'un avait dit être intéressé par celui sur le dernier Castlevania sorti, Lords of Shadow, ça sera donc la premier article que je poste !

Les fans de Castlevania grincent sans doute des dents : Un Castle en 3D, pour le moment, ça n'a jamais été trop ça. Pas vraiment. C'était bien essayé, mais voilà quoi. En 2D c'est tellement mieux. Le Metroidvania en 3D, Konami n'a jamais vraiment réussi à le faire. Là, où je peux rassurer tous les fans c'est que Konami n'a même plus essayé de faire pareil que la 2D mais en 3D. Là où je peux les prévenir c'est que le Castlevania, on le cherche. Un Castlevania en 3D est-ce bien possible ? On se le demande.




Tout ce qui a plus au moins défini la série jusqu'à présent, est absent. Pour le moment, les seuls lien que j'ai trouvé avec Castlevania est le héros principal qui a le droit de s'appeler Belmont et quelques dagues en armes secondaires... ah et des vampires qui traînent. Hm... si on va chercher loin, on peut aussi dire que le fait de pas trouver de vie en cassant des objets et autre, c'est aussi du bon castlevania. C'est toujours aussi chaud à se soigner, enfin un peu. Bref, on a des références un peu partout, des petits trucs. Mais seulement assez pour qu'on a l'impression qu'ils essaient de justifier le titre de Castlevania.


Toussa pour dire : Si vous voulez un Castlevania, ne prenez pas Lors of Shadow. Si vous voulez un bon jeu, prenez-le.

Comment décrire la bête ? Prenez des jeux qui ont bien marché : God of War, Devil May Cry, Assassin's Creed, Uncharted, Shadow of the Colossus, mettez le tous dans récipient, ajoutez-y pour l'ambiance un peu de Seigneur des anneaux, et un peu de Castlevania avec les églises et décors gohtiques, fermez, secouez le tout jusqu'à ce que tout soit bien mélangé et voilà. Vous avez Lords of Shadow.
Konami n'a pas spécialement innové, ils ont repris ce qui a bien marché, ont tout mis dans le même jeu. Par contre, ce qui leur a permit, à défaut d'être original, de bien exploiter ce qui a déjà été fait, ce qui donne un jeu relativement riche, bien réfléchi, bien fait avec un gameplay ingénieux et plaisant à jouer. Alors oui, vous allez jamais vraiment vous débarassez d'une impression de déjà-vu, il manque cruellement d'identité sur certain aspect, mais il juste bien fait.




Niveau histoire, on ne tappe pas plus dans l'originalité : La terre a été abandonné par Dieu, dit-on, sauf que la confrérie de la lumière, les défendeurs de Dieu, eux, ils sont d'un autre avis : Quelqu'un a balancé un sort tellement puissant que cela a séparé la terre du paradis, ô misère. Ce qui fait que la terre vire un peu au chaos, avec des méchants bêbêtes partout. La femme de Gabriel Belmont s'est faite tuer par lesdits bêbêtes en questions d'ailleurs, et la confrérie de la lumière (dont Gabriel fait évidemment parti) pense qu'elle a un message à nous donner concernant l'origine du sort et de toute la situation. Ils ont donc envoyé Gabriel pour parler avec les morts et le tout fini par : Il faut la ressuciter en buttant les Lords of Shadow et récupérer ce masque des ombres à la con. Ce qui arrange Gabriel car il aime un peu beaucoup sa femme, et son coeur est dévoré de haine et de vengeance envers les forces du mal, mouahaha.
Bref, une histoire qui tient la route, du classique mais ça dérange pas trop. Elle est superbement raconté, avec une voix off, mais affreusement bien en anglais à vous faire baver. On peut lui reprocher par contre une overdose de dramatique. ça en dégouline. Il y a aussi des rebondissements, un peu, et voilà. ça tient la route, ça vire pas trop dans le cliché et l'ennuieux, mais c'est dramatique. Le pathos, ça y va. Voire un peu trop de pathos et de drame qui déglouinent de la télé celon les goûts.




Le jeu n'est plus une seule et immense map comme on le connaît des autres Castlevania. Nous avons droit à des niveaux. Des chapitres divisés en niveaux. L'exploration prend un sacré coup, et on peut regretter très vite l'immense map caractérisique des Castlevania. Le tout s'approche vraiment plus des tout premier Castlevania sur la NES où on avançait également niveau par niveau dans le château.
Mais il y a de quoi faire dans chaque niveaux en général : Certains sont bien grands, et l'absence d'une carte rend difficile de s'orienter convenablement par moment (surtout quand vous avez un sens d'orientation pourri comme moi), il y a des gems, et des upgrades pour vos armes secondaires cachées que vous pouvez vous amusez à chercher. Vous devez d'ailleurs aller revisiter les lieux, car certains secrets ne sont qu'accessibles qu'après avoir monté vos capacités. On y ajoute les bons pourcentages des Castlevania : Si vous avez envie de faire les 110% dans chaque niveau, vous êtes partis pour des heures et des heures de jeu. Déjà que de base, il est pas vraiment court. Ca donne un peu bon jeu, bien long comme il faut, avec une bonne rejouabilité.



Althaïr Belmont, à votre service.


Le système de combat, c'est du bourrinage dans la gueule. C'est un beat-them-all, que voulez-vous ? Mais c'est jouissif, ça n'atteint pas un point malsain et violent de God of War, et la liste hallucinante de combos disponibles et à débloquer rend le poutrage dans la gueule bien plus tactique qu'on peut y croire au début. À défaut d'avoir des âmes, des glyphes ou autre chose à collectioner, dans ce Castlevania, vous vous amusez avec les combos. Le nombre très varié des ennemis et bêtes que vous croisez vous oblige à prendre différentes stratégies de poutrage dans la gueule, et à lire le bestiaire : Ils vous disent plus qu'une fois le point sensible de certains ennemis, et ça peut être vital pour votre survie.
Vous avez également droit à de la magie : La magie de la lumière et la magie sombre. La magie de la lumière activée, vous recupérez de la vie en tuant les ennemis. La magie sombre augmente votre force et vous poutrez encore mieux qu'avant. Comme avec la vie, c'est pas toujours facile d'avoir de la magie et il est donc important de bien doser.
Avec d'autres objets que vous récupérer au court de votre route, ça donne une liste de combo vraiment impressionant. Si vous aimez les combos, vous allez être ravi.
Bref, le système de combat de ce jeu est bourrin, cependant si vous ne réfléchissez pas un minimum pour certains ennemis et boss, vous allez vite vous retrouvez mort.




Mais il n'y a pas que de poutrage dans le gueule. Vous avez aussi droit à des scène d'acrobaties (assassin's creed quand tu nous tiens) et de puzzle qui sont bien amusantes. Bref, c'est un bon mélange entre "que je te casse la figure" et que "je réfléchis comment aller tout en haut de ce machin" et des "bon et ce truc, je le résolu comment ?" Certains boss, comme dans Shadow of the Colossus, sont des énigmes à eux même (d'ailleurs, les Titans ça fait vraiment paaaaas repompage Shadow of the Colossus). Mais niveaux préférés sont d'ailleurs ceux avec les énigmes à résoudre, c'est fun.

Venons à une autre point : La difficulté. Ce - jeu - est - dur. Peut-être que je ne suis pas une pro en beat-them-all, mais misère certains niveaux et boss vous massacrent alors que vous êtes censé les poutrer. Mais vous pouvez changer de difficulté en cours de jeu. Facile, Moyen et difficile ainsi qu'un mode hardcore que vous devez d'abord débloquer. Bref, pétage de câble garantie. Encore heureux que vous ne devez pas recommencer à zéro, mais que le jeu sauvegarde entre deux, et celon votre niveau de difficulté, ça vous rempli un pourcentage X de votre barre de vie (en moyen, c'est la moitié, en difficile un tier).
Bon après, je fais mumuse en mode difficile et parfois en moyen, ça peut expliquer un peu le mal. Mais bref, déjà le moyen, il est pas évident. Ca fait plaisir d'avoir un jeu avec un peu de challenge.



Vous remarquerez que Pan du Labyrinth de Pan c'est également invité.


Voilà, au niveau des graphismes, c'est un des plus beaux jeux sortis sur next-gen de nos jours. Non, ce n'est pas FF13 pour moi. Techniquement, Lords of Shadows est bien en dessous, mais il y a une mise en scène et une ambiance qui rend le tout bien plus beau que FF13 avec ses effets inutiles et ses détails superflus, FF13 fait surtout surchargé. Et les personnages ont l'air bien plus vivant que les poupées final fantasy. Le tout est fluide et bien animé, et tout. Il y a une mise en scène très "cinéma". Le menu, c'est pareil : techniquement il y a juste ce qu'il faut, mais c'est bien joli et bien fait. Vous pouvez aussi admirer les artworks qui sont bien zolis. J'aime particulièrement de bestaire qui est illustré avec des images au crayon.
Bref, juste ce qu'il faut, ce qui vraiment bien plus agréable que quand il y a trop.
Le tout à un certain charme que j'aime personnellement bien. Mais c'est moyennement une ambiance Castlevania, comme vous pouvez vous en douter.


Les musiques sont très belles aussi. Ils font très seigneur des anneaux. Tout comme leur bestiaire. Donc j'ai pas spécialement grand chose à dire là-dessus, sauf que leur bestiaire est grand et varié.

Bref, je pense que je vais pas m'étaler plus. Si Konami décide de garder la recette pour les Castle 3D qui suivent, ils arrivent peut-être à faire quelque chose qui fait plus Castle à force. Parce que.... même si le jeu en soit est bien, j'aimerai quand même, en tant que fane de la série, que le mot "Castlevania" dans le titre n'y soit pas pour faire beau et vendre.




Donc pour résumer :

Ce jeu, il est trop bien :
- Konami n'a pas fait dans l'originalité, mais ça leur a permis de bien exploiter les choses.
- Un système de combat ingénieux à condition qu'on aime bien poutrer des trolls et d'autres bestioles.
- Une ambiance cool, une belle mise en scène.
- Une durée de vie longue.
- Une difficulté bien dosée.
- Les Castle 2D en 3D ça n'a jamais été ça, là ils ont une bonne base pour faire des trucs encore mieux par la suite (et plus Castle on espère)

Ce jeu, il est trop pas bien :
- Castlevania où es-tu ? Il ne fait pas trop Castle, avouons-le. Très mauvais Castlevania. Très très mauvais.
- Il fait un peu rechauffé, un peu de Shadow of the colossus, un peu God of War, Devil May Cry, Lord of the Rings..... Une impression de déjà vu qui ne nous lâche pas tout du long.
- Il manque d'identité. Castlevania Lords of Shadows est un bon jeu, mais sans identité. Un peu ce qui se fait partout de nos jours. Il aurait pu s'appeler Mes petits Poney et le masque de l'ombre que ça n'aurait pas dérangé (oui, j'exagère volontairement)

Bref, moi je prends vraiment beaucoup de plaisir avec ce jeu. Mais ne vous attendez pas à un Castle.
Mais je le conseille, il est vraiment cool et plaisant à faire.



DANS LE MÊME GENRE

SORTI LA MÊME ANNÉE

SORTI SUR LA MÊME CONSOLE

The Legend of Zelda : Link's Awakening DX

Corpse Party : Blood Covered Repeated Fear

Enslaved : Odyssey to the West