Nintendo GameCube   Metroid Prime   FPS/TPS   2002  PAR Ice 





Metroid Prime

Faite pas chier, cette intro pète le style. Et vous le savez tous!


Le concept de la série Metroid est le suivant : "Vous êtes lâché sur un monde avec un objectif. Débrouillez vous comme vous voulez et faite tout les détours possible et imaginable si besoin pour y parvenir". Ce qui implique donc des détours motivé par l'upgrade de votre combinaison qui ne vous permet pas, au début, d'aller dans la zone ou vous voulez aller. Voilà. Vous serez seul, tout ce qui se trouvera autour de vous sera hostile ou presque. Les ennemis partout, les alliés nulle part. Et bien sur les ennemis ne vous indiqueront pas ou il faut aller. Seul et perdu.

Et Metroid Prime nous propose un gameplay 3D. Ouais, 3D, à la première personne, comme dans un bon FPS. Y'avait de quoi inquiéter les aficionados pas vrai? Que l'essence de la série soit sacrifiée au profit d'un jeu à l'action soutenu plus dans l'air du temps...
Eh bah non. Une immense planète à explorer de fond en comble. Une solitude omni-présente. Une montée en puissance perceptible et un univers varié et hostile, le tout couplé à des graphismes magnifique et une ost immersive. Et voilà. Metroid a été transposé de façon magistrale en 3D. Un véritable tour de force, m'est avis. Et pour que vous cessiez d'en douter (les paroles c'est jolie, les preuve c'est mieux), je m'en vais de ce pas faire tout ce qui est possible pour vous le démontrer.

L'Univers :

Alors déjà, une petite présentation du pitch de base. La trilogie Prime prend place après le premier Metroid ou vous avez cassé le cul des pirates sur Zebes. En vadrouille inter-galactique, Samus intercepte un signal de détresse pirate. Et bien sur, en tant que Nemesis de ces derniers (ils la nomme "le chasseur"), vous allez vous faire un devoir d'aller confirmer un peu plus votre réputation.
Vous voilà donc sur la Frégate Orphéon (oui oui, la même que celle dans laquelle vous vous mettez sur la gueule dans SSBB). Votre vaisseau se pose et après un bond classe pour rien parce que personne ne vous regarde, vous êtes sur la station. Et la vue passe à la première personne, grande nouveauté. On reviendra sur la vue et la jouabilité après. Vous pénétrez la Frégate, et la petite aventure qui va s'ensuivre sera l'occasion d'appréhender une autre nouveauté importante de la série prime : Le viseur d'analyse. Ce dernier vous permet de vous arrêter sur chaque détail et d'en savoir plus. Un ordinateur? Des données. Un cadavre? La cause de la mort. Une créature? Ses attribut. Bref, ce que vous voyez n'est que ruine, machines exploser, rapport d'expérience monstrueuse, donnée sur un minerai appelé "Phazon", cadavre de créature ou même de pirate mort de diverse manière... Bref, la conclusion qui s'impose et que des expérience contre nature (de mutation de créature) se sont déroulé ici, et ont échappé au controle des chercheurs. Suite à un incident (mineur et minable comparé à ce que vous subirez plus tard), vous perdrez tout votre matériel pour vous retrouver dans le fameux costume de puissance, sans aucune fonction.
Le costume de puissance. Perso je préfère nettement le Varia. Celui-ci fait... freluquet.


La station étant donc sur le point de s'auto-détruire, vous filez à toute allure vers votre vaisseau avec une musique bien stressante! Alors que vous vous apprêter à retourner dans votre astronef et a conclure que la Frégate et tout ses occupants étaient mort, voilà que Ridley (le fameux) vous passe au dessus de la tête en direction d'une planète proche. Il n'en faut pas plus à notre belle héroïne pour aller elle aussi sur la planète.

À votre premier atterrissage, vous entendrez ceci. Si elle ne durera pas bien longtemps dans le jeu, prenez le temps de l'écouter jusqu'au bout. Elle vaut le coup, même si ce n'est qu'une fois.


Bon, à partir de maintenant, on va voir d'autre aspect du jeu. A savoir le bestiaire, l'environnement, les détails et ce qui fait l'immersion. Maintenant 2 versions au choix. Soit vous avez déjà fait le jeu et vous suivez le guide touristique puisque vous lisez pour lire et que j'ai rien a vous cacher, soit vous n'avez pas fait le jeu et vous ne tenez pas à une description plus ou moins précises des environnement, auquel cas pour vous je rajoute un paragraphe plus général (et ptêt moins clair), mais en tout cas moins spoilant. Faite votre choix, la partie 2 intègrera donc les lieux, ainsi que les musiques.

Partie : 1

Spoiler:
Votre aventure débute donc sur Tallon IV. Une planète autrefois luxuriante à la diversité que ne renierait pas notre bonne vieille terre. Une planète ou élurent domicile la fameuse race des Chozo. La différence c'est qu'ici les Chozo choisirent une existence basée sur l'harmonie avec la nature. Ils ne s'imposèrent pas à la planète, mais s'y adaptèrent, construisant en pierre et bois au milieu d'environnement naturel. Si aujourd'hui il n'en reste plus que ruine, sachez que leur plus impressionnant construction conservent une aura majestueuse qui, renforcée par une bande son parfois solennelle et nostalgique, vous laissera souvent pantoi. Ho, elles conservent aussi des Chozo, mais sous une forme pas spécialement appréciable, vous verrez.
Mais passons, Tallon est varié, j'ai dis. Oui. Sa faune et sa flore sont extrêmement riche et belle. Du moins l'étaient-elles. Car il y a de cela quelque temps déjà, un météore s'écrasa sur la planète et y introduisit ce que les chozo nommèrent "le grand poison". Le phazon, donc. Ce dernier eut raison des plus faibles espèces et fit muter les plus résistantes en des créatures parfois hideuse, souvent forte et généralement agressive. Ceci vaut pour les animaux/insectes comme pour les plantes. Néanmoins le Phazon n'a pas eut raison de certain aspect de la planète. Notamment la beauté de ses zones "extrême". Je vous en dis pas plus, mais vous passerez par des endroit chaud bouillant et d'autre glacé, avec l'ambiance et le bestiaire qui va avec. Bestiaire variée, je vous disais.
Mais à une époque plus proche de Samus (et donc de nous), d'autre espèces ont eut vent du Phazon. Et hélas il s'agit des pirates qui y voient 2 choses. La première est une incroyable source d'énergie, l'autre un composant qui peut faire muter les espèces en quelque chose de plus puissant et plus dangereux, comme vous l'aurez vu sur la Frégate. Leur expérience ont un peu plus défiguré la planète et leur présence sera souvent une raison de stresser (musique aidant). Bref, les pirates se sont, eux, imposé à ce qu'il reste de Tallon, vous traverserez donc des infrastructure pirates ou vous serez en danger permanent...
Vous serez content à chaque savepoint. Ils vous rechargent toute votre vie.

Fini, rapide hein?


Partie 2 :

Spoiler:
- Surface de Tallon IV

Vous entendrez ce thème à proximité de votre vaisseau. A force vous le trouverez rassurant.


Pour le thème voyez plus haut. Pour l'endroit, ce n'est ni plus ni moins que là ou vous atterrissez. La zone de base d'ou vous pouvez aller un peu partout, et qui se révèlera la plupart du temps sécurisé. la faune et la flore locale ne sont guère dangereuse et la majeure partie des bestioles que vous y croiserez ne feront que se défendre si vous les approchez de trop près. L'eau s'y écoule en une certaine abondance et il y pleut. Vous votre viseur sera donc souvent emperlé de gouttelettes qui s'écouleront et disparaitrons seule. C'est d'ici que vous avez accès à un immense Temple Chozo qui vous restera longtemps innaceccible. De même que nombre de zone car vous n'aurez pas l'équipement necessaire pour ouvrir toute les portes/franchir les obstacles. Ainsi, à chacune de vos découverte, cet endroit s'agrandira un peu plus. Vous finirez même par y croiser des Pirates en Jet pack, ce qui sera de loin l'ennemi le plus dangereux de la zone. Mais rien de bien méchant. La Surface de Tallon est plutôt verte et pleine de végétaux. Mais c'est aussi un peu terne, en rapport avec l'ambiance de la planète. Un futur désert de classe 5...

- Ruines Chozo

Ici le thème des ruines "ouverte". Le second, dans les entrailles, est bien plus angoissant...


Vous ne serez pas surpris d'apprendre que ces ruines sont les vestiges de la cité que les Chozo avaient batis jadis. Des construction de pierres effondrés et envahis de végétaux dont certain décomposé par l'influence toxique du Phazon parsèment les lieux.
Même la datation au carbone 14 est incapable d'évaluer l'age des ruines.


Si la partie "ouverte" des ruines (en gros celle ou vous pourrez allez dès le début) est relativement sûre, la majeure partie de vos ennemis étant souvent des bestiole ayant élus résidence ici, comme des plantes, des scarabés ou même des guêpe, la seconde va se révéler bien plus stressante. En effet, dans certaine des salles, vous rencontrerez des spectre Chozo...

Des spectres j'ai dis, pas des statuts. Et les spectres sont agressifs!


Et là rien ne vas plus. La lumière disparait et voilà que des spectres plus ou moins nombreux apparaissent. Ils passent à travers les dimension, et peuvent donc être ici, un une seconde après là. Les suivre sera longtemps un véritable calvaire, d'autant que si leur projectiles vous touchent, votre viseur sera brouillé et Samus perturbé. Pendant quelque instant, vous ne pourrez plus ni tirer ni locker. Personnellement j'ai toujours éviter de les affronter quand je le pouvais, cette musique me fait vraiment trop paniquer...

Attention, n'allez pas réduire les ruines à un enchevêtrement de couloir exigüe ou vous croiserez quelques insectes et parfois quelques grande salles avec des spectre. Les ruines vous plongeront dans le meilleur du design. Car si bien des choses se sont effondrées, bien d'autres tiennent encore, elles. Et les chozo avaient du gout. Vous traverserez des Hall immense, visiterez ce que les anciens appelaient "Tour de Lumière", verrez les vestige d'une fontaine aujourd'hui asséchée, lirez de nombreux écrits Chozo (le background du jeu est important via ces écrit) et traverserez même une serre! Serre au sommet de laquelle vous attendra votre premier boss.
La tailles des boss vous inquiétaient? Je pense que cela vous rassure, les autres suivront, pire encore.


C'est le seul boss que je vous présenterai (Bon, vous savez déjà que y'a Ridley, ça fait deux, mais lui c'est pas ma faute).

- Caverne de Magmoor


La musique va très bien avec le lieu je trouve. Bouillonnante.


Les cavernes de Magmoor sont remplis de lave, et témoigne aussi d'une certaine activité pirate. La faune locale est plutôt agressive. Mais pas réellement dangereuse. Des Magmoor (sorte de serpent de feu vivant dans la lave ayant donné leur nom aux Cavernes), des rampant, des espèce de boule toxique et bien sur des pirate sur Jet Pack (ne vous affolez pas, vous ne les croiserez que dans la "seconde partie" de la zone). Ici votre sens du saut sera mis à rude épreuve car vous allez devoir traverser nombre de bassin de lave. Et il me semble tout aussi évident qu'à ce stade, vous aurez récupéré le costume varia. Avec ses grosse épaules. De grande cavité rocheuse, des vapeurs de souffres qui viendront troubler votre vision, votre jauge de danger environnemental qui va régulièrement s'affoler... Ici c'est l'environnement naturel qui viendra vous mettre des bâtons dans les roues. Mais l'environnement naturel ne met pas la pression pas plus qu'il n'est spécialement dangereux. Raison pour laquelle ce lieu est un de mes favori. Peu de mauvaise surprise à même de vous faire sursauter. Mais une excellente architecture avec des poste pirate qui requerront toute vos aptitude pour progresser.
Vous la voyez l'icône de danger environnemental? Selon vous, elle a raison ou tort?


- Mont de Phendrana

J'aime cette musique. Calme et isolé, comme le sont les sommets enneigés...


Serez vous surpris d'apprendre qu'il s'agit de ma région préférée? Je pense pas. Phendrana, c'est la région froide de Tallon. Et franchement... C'est beau. Voilà le plus simple terme à ma disposition.
Sérieusement, ce genre de panorama vous laisse de glace?


Phendrana ou la région à deux visage ; à votre arrivé vous serez plongé dans un environnement naturel accidenté et habité par des prédateurs souvent hostile, teigneux et coriace. Les Chozo sont passé par là, et voir leur monuments prit dans la glace a quelque chose de poignant. Des parasites font leur vie, la morph ball sera régulièrement mise a contribution pour des passage étroit, beaucoup de glace qu'il faudra fondre un jour ou l'autre. La neige qui tombe doucement...
Mais Phendrana à deux visage, car c'est aussi là que les Pirates ont installé un centre de recherche. Pourquoi ici? Je vous laisse le soin de le découvrir (la raison est parfaitement logique). C'est dans leur labos que vous en apprendrez sur leur activités, par le biais de nombreux rapport extrêmement intéressant à lire. Et c'est aussi dans ces labos que vous les affronterez. Leur thème est d'ailleurs plutôt vif, high tech, et bien sur sanguinaire, je trouve.

Tant que résonne cette musique, il reste des pirates. Vous n'aurez l'esprit tranquille que lorsqu'elle cessera.


Découvrir le reste n'appartient qu'a vous. Sachez juste que l'architecture des labos pirate c'est... sobre, sombre, high tech, fonctionnel et stressant ><

- Mines de Phazon

Bien angoissante, cette musique m'a mit la pression à chaque pas.


La mine étant la dernière zone du jeu, je ne vais pas m'y étendre. Sachez juste que comme son nom l'indique, elle est là à cause de ceux qui l'exploitent. Vous n'y croiserez rien de naturel ou de neutre. Et bien des (mauvaises) surprises vous y attendent. Cet endroit m'a mit une pression monstre, et si à l'époque j'avais lâché le jeu... C'était à mon entrée ici ^^"


Le Système :

Le système est ce qui nous intéresse vraiment. Car c'est vraiment là que repose l'essence du jeu. Là que vous vous rendrez compte de l'incroyable qualité de la transposition 3D de tout ce qui faisait en 2D le charme du titre. Aller, c'est partie.

- Fuck yeah! Un nouvel item!

Et oui, ça c'est classique. A chaque Metroid, vous commencez faible, et vous terminez puissant. On n'échappe pas à la règle dans ce prime, on commence plutôt bon, on se retrouve rapidement faible et par bonheur, les chozo ont (on sait pas trop pourquoi) conçu et laissé un peu partout des armes qui s'incorporeront tranquillement dans votre armure. Ho, vous volerez aussi un peu de matos aux pirates, mais chut, faut pas le leur dire!
Et que dire de ces objets tant ils foisonnent et tant ils sont surtout utile. Disons le tout de suite, contrairement à ce qu'il peut sembler, le monde n'est pas si "immense" que ça. Il est certes grand, mais c'est plutôt qu'il regorge de détails dont vous ne pouvez saisir l'ampleur qu'avec les objets approprié. Ce qui fait que tout se découvre petit à petit. Le moindre nouvel item vous permettra de reconsidérer toute une région sous un autre angle. La boule Morphing vous permettra de passer comme toujours dans les lieux étroit. Certaine arme vous permettront de faire sauter tel obstacle, vous deviendrez capable de sauter des précipice ou d'atteindre des lieux autrement (autrefois) inaccessible, les armes vous faciliteront la vie, les capacité de l'armure vous permettront de mieux y voir là ou jadis vous ne pouviez parfois pas même mettre les pied, et vous finirez même par voir d'un point de vue totalement différent qui vous ouvrira encore des possibilités. Lentement mais surement, vous deviendrez "parfait".
Parlons d'ailleurs d'un petit bijoux novateur. Le viseur de Samus. Si l'ont voit par ses yeux, Samus peut également changer de viseur, et là c'est authentiquement le cœur. Vous avez du voir sur les screen qu'il y a 4 viseurs. Je vous met en avant les 2 premiers que l'on a tout le jeu, les deux dernier, les voici, si vous voulez les découvrir. (Suivra aussi une description des rayon, mais là un seul sera non spoilé.

- Le viseur de combat : Viseur de base de Samus, il est adapté a la plupart des situation et est un peu le viseur "standard". Il affiche une quantité appréciable d'information telle que le rayon actuellement utilisé, le nombre de missile restant, le niveau du danger environnemental (ne confondez pas avec la menace représenté par des ennemis, ça c'est a vous de le voir), la quantité de missile et d'énergie restante... bref, indispensable. En combat (puisque tel est son nom) il localise les cibles et vous permet de les locker. Détail amusant, lorsque vous lockez une cible et que vous chargez un tir, la jauge de charge du dit tir change d'emplacement autour du curseur de visée en fonction du tir employé. Ça ne sert à rien, mais ça m'a fait tripper.
Certain ennemis brouilleront votre viseur. C'est particulièrement désagréable...


- Le viseur d'Analyse : Grande nouveauté que ce viseur que vous porterez à chaque fois que vous découvrirez une zone. Vous êtes curieux? Cet item est votre messie. Il permet comme son nom l'indique d'obtenir des information sur tout ce qui vous entoure. Un organisme? Force faiblesse et habitude. Une structure? Composition, faiblesse et parfois m^me constructeur. Un cadavre? Espèce et cause de la mort. Un rapport pirate? Décryptage des donnée j'en passe et des meilleurs. Tout simplement indispensable car sans lui vous ne comprendrez pas grand chose à l'histoire, en plus. Ah, il sert en outre à activer certain mécanisme.

Spoiler:
- Le viseur Thermique : Très intéressant, il permet de repérer les sources de chaleur. Inutile de dire qu'il est parfait contre tout ce qui a le sang chaud et qui porte de la technologie sur lui (pirate (a)). Il est également idéal pour combattre dans le noir. Attention toutefois, il sature en zone trop chaude.
Incroyablement pratique dans le noir.


- Le viseur Radioscopique : Derrière ce nom louche se cache un objet tout aussi louche. Un objet qui vous permettra de voir ce qui n'est pas. Ce que ça veut dire? Eh bah vous voyez le monocle de vérité dans Zelda? C'est la même chose, sauf que vous verrez tout dans d'étrange nuance de blanc et de gris. Un viseur dérangeant qui sera néanmoins indispensable pour affronter ces fichus ennemis qui se déplacent à travers l'espace...
C'est spécial pas vrai?


- Le Rayon de Puissance : Rayon de base du costume de puissance, le Rayon de Puissance est associé à la couleur jaune (sans blague) et, s'il dispose d'une cadence de tir qui n'a rien à envier à celle d'une véritable sulfateuse (si votre doigt en est capable), n'est pas aussi puissant que son nom pourrait le laisser supposer. Chargé, il tire un petit obus d'énergie. Détail funny, lorsque vous tirez, tirez et tirez encore à haute cadence, le canon fume un peu, sisi! :o

Spoiler:
- Le Rayon à Onde : Magique, c'est ce qui définit le mieux ce rayon électrique. Une sorte de triple vague qui fonce droit sur la cible. Cadence de tir correcte, associé à la couleur mauve, son tir chargé (à tête chercheuse, super pratique), paralyse les cible quelque seconde. Et oui, c'est super pratique. Il est plutôt puissant, c'est resté mon rayon "de base" par la suite. Esthétiquement, le canon s'élargit, laissant apparaitre l'électricité qui le parcourt. Lorsque vous chargez, vous pouvez voir de petit éclair autour de votre canon.

- Le Rayon de Glace : j'ai beau être Ice, le rayon de glace ne me plait pas spécialement. Si contre certains ennemis il est incroyablement efficace (gel puis missile, et c'est fini), sa cadence de tir minable couplé à sa précision dérisoire en font un objet qu'on utilisera plus pour s'amuser plutôt que pour se dégager d'une situation critique. Sa couleur associé est le blanc. Esthétiquement le canon se "réhausse" et un peu de glace s'y forme. Chargé, le tir gèle parfois plusieurs ennemis en même temps, et puis votre canon se recouvre presque entièrement de glace qui éclate lorsque vous libérez la charge. Joli.
Ne manque plus qu'un petit missile =)


- Le Rayon de Magma : Ou le rayon le plus puissant du jeu. Sa couleur associée est naturellement le rouge, et si sa portée est plutôt courte, il compense par une cadence soutenue (qui n'égale toutefois pas celle du rayon de puissance). Chargé à bloc, ce rayon carbonise purement et simplement certain ennemi. Esthétiquement votre canon s'allonge et du magma court le long de ses jointures. C'est assez impressionnant.


- Putain mais c'est qu'on s'y croirait Oo

Ah l'ambiance... Très importante, elle est désservie à tout moment par la beauté et le réalisme des environnements, le comportements des locaux et la musique toujours bien choisi qui accompagne chacun de vos déplacement. N'y allons pas par quatre chemin, une grande partie de cette ambiance est du au fait que vous voyiez par les yeux de Samus et que vous ressentiez sa solitude de l'intérieur. Vous êtes seul contre tout, sur Tallon. Personne ne vous aidera, ni même ne vous contactera. Vous apprendrez tout ce que vous saurez vous même, vous avancerez vous même et ne compterez sur personne. Et fichtre, que le jeu nous le rend bien.
Arpenter une zone inconnu, avec une musique discrète mais qui évoque tout de même assez la déchéance, prêt a tirer sur n'importe quelle créature décérébré de phazon qui vous attaquera de n'importe ou, c'est quand même quelque chose. Vos premiers pas quelque part ne seront jamais tranquille. Vous vous demanderez toujours si vous devez aller a gauche ou bien à droite, voire même tout droit. Vous vous direz "mais putain, c'est pas possible je peux pas aller ici!", vous vous retournerez précipitamment pour dézinguer ce qui vous a fourbement attaqué par derrière, vous passerez sous de l'eau qui dégouterra alors sur votre viseur, ou traverserez un peu de fumée qui laissera des traces, elle aussi. Tout est fait pour que vous "soyez" Samus. Les environnement vivent, sont crédibles avec leur créatures qui s'y prélassent ou défendent leur territoire jusqu'à ce que vous le fouliez et vous attaque. Des truc en ruine ici et ce qui a causé cette ruine là haut. Des reliques chozo qui trainent par ci par là... Des écrit antiques de Chozo qui vous permettront de revivre le cataclysme comme eux, des rapport de pirates qui parleront de vous comme "Du chasseur..." ou qui détaillent d'immonde expérience, voire même leur défaite contre vous... Ah la la, vous n'imaginez pas à quel point il est joussif de lire des truc comme "Le chasseur rode dans les parage, le niveau de sécurité doit être maintenu en maximal" et de se dire que vous faite peur.

- C'est parce que c'est un espèce de Zelda à la première personne qu'on a appelé ça un FPA?

Ma foi j'en sais rien. Mais pour ma part j'ai noté beaucoup de similarités avec Zelda. Je suis peut-être fou, mais le fait est là. Les déplacement mono stick comme un Zelda sauf que vous voyez à la première personne. L'auto lock comme un Zelda après quoi vous tournez et balancez tout ce que vous avez contre votre cible en faisant des sauts de coté pour esquiver, la possibilité de pouvoir acquérir et utiliser une vaste panoplie d'objet sur votre environnement. Le personnage central qui n'ouvre jamais la bouche, un viseur d'analyse qui vous renseigne sur la nature de l'ennemi comme un compagnon de route. Et piiiiiiis.
Bah en fait c'est tout je crois. Vous n'aurez pas de PNJ avec qui papoter, personne ne vous dira "va là là et ensuite là", vous ne partirez pas en quête de "va chercher ça ça et ça pour ouvrir la porte et aller casser ses miches à lui", vous ne verrez pas de ville... Non.
Enfin, niveau jouabilité par contre on y est toujours. Une touche de lock, une touche de vue subjective, une touche de saut, une de missile et une de morph ball. Les 4 directions du stick C est de la croix sont respectivement attribué à vos rayon et vos viseur. En changer n'importe quand est simple et ne vous oblige pas à passer par un fastidieux menu. J'en profite d'ailleurs pour signaler la présence d'une banque de données extrèmement complète. Une véritable encyclopédie locale... qu'il vous faudra remplir à grand renfort de viseur d'analyse.
La banque de donnée est vachement complète. Un point très important qui contribue a donner de la vie au monde dans lequel vous évoluez.


Enfin parce que tout n'est pas rose, quelques petit défauts. Le premier est en même temps un avantage. De ce que j'ai pu comprendre, le jeu charge chaque prochaine salle pendant que vous vous trouvez dans celle qui la précède. Si ça a pour avantage de réduire les temps de chargement, ça a aussi pour inconvénient de vous faire attendre quelques bonnes secondes devant une porte lorsque vous avez traversé une pièce trop vite...
Ensuite on peut lui reprocher sa difficulté. Non, le jeu n'est pas simple. Toutefois, chaque boss à un shéma d'attaque assez précis, mais pas bien compliqué. Une fois saisi (et c'est en général facile) vous l'explosez comme la dernière des merdes...
Enfin, dernier point, la durée de vie. Perso je sais que j'y reviendrai pas. J'ai eut 93 d'objet récupéré et 93% d'objet analysé sur ma première partie, en 13h de jeu. 13h c'est quand même un peu court. Mais rassurez vous, vous aurez rarement l'impression de perdre votre temps.
Ah, et pour finir, un petit spoiler qui n'en est pas vraiment un, libre à vous d'y jeter un œil ou pas.
Spoiler:
Que serait un Metroid sans Metroid?


DANS LE MÊME GENRE

SORTI LA MÊME ANNÉE

SORTI SUR LA MÊME CONSOLE

Mirror's Edge

Castlevania : Harmony of Dissonance

GiFTPiA