PC   Superbrothers : Sword & Sworcery EP   Action/Aventure   2012  PAR Haganeren 




Sword & Sworcery EP


Support : iOS/PC
Version : Anglaise
Développeur : Capybara Games
Genre : Action/Aventure



Même sur iPhone, on trouve des perles.
Je connais excessivement mal cette plateforme puisque je n'en possède pas, je suis persuadé qu'elle est bourrée de jeu plus intéressant que des petits machins avec un concept marrant 4 secondes pour nous occuper dans le métro. (Angry Birds *cough* *cough* )
Seulement, l'iPhone n'est pas l'eldorado qu'espérait tant les développeurs et le secteur est en fait particulièrement bouché. Ainsi, il est probable que l'on découvre dans les années à venir de plus en plus de jeu originaux et franchement excellents comme l'est celui du présent article même si ils passent inaperçu à l'heure actuelle.

Au fin fond de la montagne

Sword & Sworcery EP. Un nom qui fait avant tout penser à un RPG Heroic Fantasy avec des épées et de la fantasy plus un « w » pour éviter le plagiat d'un nom déjà existant... Il n'en est pourtant absolument rien ! Il s'agit plutôt d'une sorte de jeu d'action/aventure plus tourné vers l'aventure que l'action. (Ce qui va un peu à contre courant de ce qui se fait actuellement)


Un jeu perdu dans la masse vidéoludique bourrine du moment.


Vous incarnez une Scythe, elle fait donc parti du peuple nomade, d'origine indo-européenne ayant vécu entre le VIIe siècle et le IIIe siècle avant Jésus-Christ dans les steppes eurasiennes et... Euh, en fait on s'en fout. (Merci Wikipédia quand même)
Bref, vous incarnez votre personnage actuellement en voyage dans une contrée situé sur la chaîne du Caucase. (Jamais fait autant de géographie dans une review de jeu) C'est une contrée belle et tranquille, et votre personage fera bien vite la connaissance d'une bergère gardant les moutons et de son compagnon bûcheron. Les deux pouvant l'aider à monter au Mingi Taw pour... et bien vous verrez.

Le jeu est extrêmement court,ne faisant pas plus de quatre/cinq heure. Peu long mais également peu cher.

Une ambiance exceptionnelle.

En entrant de le monde de Sword & Sworcery EP, vous entrez avant tout dans un monde de pixel. Non, pas le pixel 8 bits que l'on mange à toute les sauces avec la vague rétro actuelle, je parle du vrai pixel, du BEAU pixel.

Votre personnage paraitra souvent écrasé sous le décor dans lequel il se meut, bien que certains passages n'hésitent pas à vous faire zoomer à fond sur les pixels de votre personnage où du décor. Même ainsi... Ben... Les décors sont juste magnifique, vous le jugerez de vous même sur les screenshots. Il y'a un petit coté Another World qui rend le tout absolument extraordinaire.


Petit concert à l'orée des bois.


Plus fort que le graphisme à la fois rétro et non-moins exceptionnel, l'ambiance est tout simplement superbe. Les petites animations, la vie qu'il y'a dans les décors, la lumière pouvant provenir du ciel et les autres effets lumineux plus moderne font que le monde est tout simplement fabuleux à visiter. Mention spéciale pour tout ce qui est effet d'eau ! Bien sûr, aucune ambiance ne serait bonne sans de bonnes musiques et réjouissons nous puisque celle de Sword & Sworcery EP est absolument fantastique. Entre les track d'ambiance avec des bruits de forêt et les musiques bien plus présente tout est exceptionnel ! A noter une gestion de la stéréo très marqué, je conseille vivement à tous de tenter l'expérience avec des écouteurs ou un casque. Cela n'a pas la même saveur sans !

Rajoutons également une âme à tout ces décors avec une narration assez étrange où tout est décrit à la troisième personne avec un petit humour peu envahissant mais qui vous fera sourire de temps à autres et il y'aura assez peu à redire sur Sword & Sworcery sur ce point.

What Can I Do ?

Pour l'instant nous avons une magnifique simulation de ballade avec des personages et une narration cool... Très bien, mais on fait quoi dans ce jeu ?
Et bien d'abord on se déplace ! Le jeu étant sortis pour iPhone/iPad, la souris sera nécessaire pour guider le joueur tel un bon vieux point & click où la souris serait cependant bien plus utiliser pour divers énigmes.
Car en tant que jeu d'aventure les énigmes occuperont la majeur partie du temps du joueur même si il y'en a pas tant que ça au final. Peu d'information est généralement donné au joueur et certains passages peuvent poser problème si on ne sait pas quoi faire. Un autre particulièrement ordurier m'a même obligé à regarder une soluce ! Il s'agira cependant de l'unique fois en cinq heure ce qui est finalement assez peu pour un jeu d'aventure. (Jouez à Day of the Tentacles pour voir !)


Tout est résumé.


Le système de combat est quant à lui assez particulier, en appuyant sur l'épée, la Scythe se mettra en position de combat. Deux boutons apparaîtront alors : L'épée et le bouclier. L'un permet d'attaquer l'autre permet de parer un coup ou de vous protéger de façon général. Il y'a peu de combat dans le jeu, seulement à des instants clés mais le peu qu'il y'a est suffisamment épique pour garder un bon souvenir des batailles malgré la simplicité des contrôles. (On ne peut se déplacer durant la bataille)


Des combats assez bizarres au premier abord mais qui passent très bien!


On notera tout de même que la protagoniste est particulièrement lente ce qui peut entraîner un certain agacement pour certains aller retour, d'ailleurs le jeu n'est de toute façon pas parfait.

On the dark side of the moon.

Oui, car le beau pixel ne se fait pas sans contre partie. Le monde est incroyablement détaillé mais aussi particulièrement étriqué. Vous ne visiterez que très peu d'environnement durant votre certes court voyage et visiterez même de nombreuse fois les mêmes lieux ce qui est assez blasant à la longue.


Allez, on se presse un peu... moai1


Le joueur y est par ailleurs laissé un peu à l'abandon comme dans un vieux jeu ce qui peut être frustrant compte tenu de la vitesse du protagoniste, proche de l'escargot rhumatisant et qui peut néanmoins être augmenté à la vitesse de « tortue en petite forme » en cliquant sur une sortie de l'écran. Les contrôles peuvent aussi être assez confus, s'approcher d'un objet pour, disons, lui donner un coup d'épée peut être assez délicat puisque le clic pour déplacer est le même que le clic pour observer et il est assez frustrant de ne pas pouvoir faire réellement ce que l'on souhaite. Une résultante de la simplification des contrôles par rapport à un point & click traditionnel même si c'est sans doute cela qui a rendu le jeu si réussi sur iPhone/iPad.

Cette dernière plateforme ayant vu la disposition de son écran utilisé, en fonction de si le joueur se trouve dans un lieu étriqué et haut ou dehors, donc typiquement un format allongé dans ce dernier cas. Des cas de personnes ayant parfois du mal à viser à cause de l'écran plus petit arrivent de temps à autre sur le net. Pourtant, il s'agit manifestement de la quasi même version. Dans les deux cas, on peut lier notre compte tweeter pour... Ben... Tweeter ce qu'on voit... Ça m'a jamais semblé bien utile mais pourquoi pas...

Phone & Steamery SE

Sword & Sworcery EP est une véritable perle emplis de poésie et de bons sentiments de la part des développeurs. On ne sait réellement où nous mènera cette Scythe mais on la suit avec confiance durant les quelques heures du jeu raconté par un narrateur avec un cigare. L'absurde est également présent dans la partie et achève un voyage certes court, certes restreint mais néanmoins assez beau. J'ai les pires difficultés du monde à mettre des mots sur l'ambiance du jeu. Certains le rangent dans la catégorie des "indies grosse tête" avec un scénario pas forcément totalement compréhensible "pour faire genre".
Mais on peut aussi le prendre simplement, avec le coeur léger. Vous êtes une Scythe partis dans une quête que vous devez absolument terminer, c'est pourquoi vous êtes awesome.


So am I...


DANS LE MÊME GENRE

SORTI LA MÊME ANNÉE

SORTI SUR LA MÊME CONSOLE

Way of the Samurai 2

Thomas was Alone

Deponia