PC   No one has to die   Autre   2013  PAR Haganeren 




No One Has To Die


Support : Flash
Version : Anglaise
Développeur : Stuart Madafiglio
Genre : Aventure/Puzzle


On fait parfois des paris idiots... Comme celui de devoir faire, par un étrange tour de circonstance une review sur un jeu flash indie en une demi heure... On dit merci ATH ! Le bougre a cependant raison sur certains points ! Il est vrai que les jeux flashs sont connus pour leurs terrains d'expérimentation variés, alors quant on vous sert un simili visual novel entrecoupé de phase de puzzle, pourquoi refuser ?

Warning ! Time fire set. Escape immediately!

Souvent, les jeux flashs savent instaurer un gameplay simple voir expérimental en moins de temps qu'il n'en faut que pour appuyer sur Play, il est donc relativement peu courant de voir un jeu de cette catégorie aussi bavard. L'histoire est assez confuse de prime abord, vous êtes « le visiteur », vous êtes coincé dans une pièce où vous ne pouvez parler qu'à travers un chat textuel.
C'est ici que vous pouvez voir les personnes présentes sur le bâtiment se connecter. Steve, Chirstinia et Lionel sont en danger, le bâtiment est en feu ! Troy, le cinquième larron entre en scène, il déclare que c'est lui qui a mis le feu au bâtiment, même si il semble autant en danger que les autres!


Le chat ou vous suivrez l'histoire.
Le chara-design est assez simpliste, mais ça aide au charme du jeu.


Il reviendra à vous d'empêcher la propagation du feu pour essayer de sauver qui vous souhaitez. Perspective bien intéressante donc ! Les choix que vous ferez font partie inhérente du jeu et est son principal intérêt.

It's Puzzle Time !

Le gameplay du jeu est donc divisé entre les phases de chat et les phases de « puzzle » où le joueur prendra ses décisions directement dans le jeu. C'est honnêtement bien pensé mais le jeu est assez nébuleux de prime abord. Vous avez donc un tableau avec des "cases" sur lequel sont disposés vos personnages. A vous d’interagir avec le plateau pour ne pas les faire mourir ! Le temps se déroule par "tour" et il est possible de déplacer les personnages une fois durant l'un d'eux. A chaque tour cependant, le feu s'étendra d'une case et tuera quiconque s'y trouvait !


Le jeu est franchement bordélique au début.
Et puis on comprend, et tout devient plus simple !


Deux manières principal pour arrêter les flammes : Fermer l'une des portes présentes dans le tableau ou activer le robinet (il faut qu'un personnage soit à coté d'une manette) qui remplis une case d'eau. Si le robinet est ouvert, l'eau se comporte un peu comme les flammes d'ailleurs, puisqu'elle s'étend également à chaque tour et noie quiconque se trouve sur la case qu'elle remplit.
Prédire les mouvements des flammes et de l'eau sont donc les bases du gameplay. Rassurez vous cependant, malgré le peu de clarté de l'ensemble, il est possible de recommencer la même séquence autant de fois que vous le souhaitez pour que vous puissiez avoir le résultat escompté.

Because no one has to die !

Honnêtement, le gameplay est assez pauvre et les puzzles pas si intéressant. Mais ça passe au final assez crème vu que l'intérêt du jeu provient tout d'abord du mix entre le puzzle et le drama qui s'en suit. Le gameplay est au final, totalement au poil pour l'expérience, tout comme les graphismes minimaliste et ses musiques grandiloquente.

Malgré le fait d'avoir une durée de vie famélique, le jeu réussit le tour de force de construire des personnages relativement intéressant sur lequel on souhaite en apprendre plus. Même si leur personnalité sont assez cliché et qu'on a du mal à s'attacher réellement à eux, l'intrigue, au moins, se révèle être très intéressante et assez bien conçus... Et honnêtement, vu le format, ça devait pas être facile !


J'ai perdu... moai1


Au final, qu'as-t-on? Un jeu sur des thèmes peu récurrent plutôt bien travaillé. Une expérience à part et à faire, ne serait-ce que pour discuter avec d'autres des différents choix. Avec ça, cela ne vous prendra même pas 40 minutes.En gros, je vous le demande, pourquoi se priver?
Suivez donc ce lien et préparez vous à en découdre


DANS LE MÊME GENRE

SORTI LA MÊME ANNÉE

SORTI SUR LA MÊME CONSOLE

Dragon's Revenge

NES Remix

The Legend of Heroes IV : A Tear of Vermillion