Super NES / Super Famicom   Shin Megami Tensei II   RPG   1994  PAR Haganeren 




Shin Megami Tensei 2


Support : SNES, PSX, GBA et iOS
Version : Japonaise et Anglaise
Développeur : Atlus
Genre :RPG

Si Shin Megami Tensei premier du nom n'a jamais été connu en dehors du Japon du temps de la Super Nintendo, le jeu a malgré tout été un franc succès là bas confirmant l'intérêt du public pour ce type de jeu qui avait une certaine tendance à disparaitre. (Les RPGs à la premières personnes restent rare sur SNES)
Atlus décida alors d'enchainer avec la suite peu de temps après. C'est en 1994 que Shin Megami Tensei II voit le jour dans les bacs nippons et son succès est au rendez vous. Bien sûr, en décidant d'aller encore plus loin dans le délire religieux et sans compter le fait que personne n'avait vraiment confiance au succès des RPGs en occident.

Shin Megami Tensei 2 est donc la digne suite du premier opus dont il conserve les intérêt... Mais aussi bien des défauts.

Sur les ruines de Kyoto

50 ans après le précédent épisode, l'état du monde est bien peu reluisant. Les démons continuent à vaquer librement, attaquant quiconque ose trop s'approcher d'eux. L'humanité a alors décidé de se réunir pour pouvoir se protéger ensemble. Deux grandes factions précédemment introduit se sont alors battu pour le pouvoir : Les Mesian d'un coté avec une religion censée représenter notre christianisme : Ils pensent que l'ordre et la hiérarchie est la seule façon de vivre pour pouvoir survivre dans ce ce nouveau monde. De l'autre coté les Gaians sont partisan du chaos et n'ont soif que de liberté et d'individualisme quitte à ce que "seuls les plus forts survivent". Ils voient la religion mesian comme une fuite en avant qui posera tôt ou tard des problèmes.

Malheureusement pour ces derniers, les mesians sont bien mieux organisé et leur division armé leur a permis de prendre le pouvoir malgré le monde "neutre" que le premier protagoniste avait tenté de créer à la fin du premier Shin Megami Tensei. Ils décident alors de construire le millenium sur les ruines de l'ancien Tokyo, s'élevant ainsi au dessus des eaux et des démons les plus dangereux. La cité est bien sûr divisé en plusieurs parties et c'est au sein du Valhalla, un quartier pauvre des bas fonds de la cité que notre héros amnésique se fait retrouver par Okamato qui devint une sorte de père adoptif pour lui. Il le nomme alors "Aleph" (ou Hawk... ou n'importe qui, de toute façon c'est vous qui nommez tous les persos d'importance du jeu comme toujours...)


Quitte à construire le linceul de l'humanité, autant qu'il ait une forme de pyramide pour le fun ! (SNES)

Alors que commence le jeu, Aleph est entrainé en tant que combattant par Okamato pour participer au grand tournoi qui va avoir lieu dans la ville. Ce tournoi offre au vainqueur la possibilité de vivre dans les quartiers les plus luxueux de la ville et Okamato veut profiter de cette chance pour faire fructifier son école de combattant. Tout comme le premier épisode, le jeu évoluera beaucoup à partir de cette situation de départ et ira dans la démesure complète tout en ne quittant finalement jamais vraiment la cité de Tokyo (ou ce qui a été construit dessus).

Tout comme le premier jeu, il y'a une forte opposition entre les évènements absolument exceptionnels qui peut se produire et la mise en scène ultra minimaliste qui va avec. Tout comme le premier opus, vos choix influeront grandement sur le jeu. Les trois grands axes sont toujours représenté : Law, Chaos et Neutral. La loi vous alliera du coté des Mesians et de leur dieu tout puissant alors que le chaos vous emmènera plutôt à soutenir les démons contre leur oppressions...
... Quant on est Neutral, on est généralement ami avec personne/ennemi avec tout le monde mais est-ce que la voie de la destruction systématique est forcément la meilleurs ? A vous de voir.


Au début du jeu, vous serez toujours obligé de suivre les ordres de quelqu'un... Mais ça s'arrangera. (SNES)

Un moteur pour la vie

Comme les images le suggèrent, le moteur est le même que dans Shin Megami Tensei premier du nom avec quelques ajouts mineurs comme un décor plus fidèle lors des combats lorsque l'on est sur la worldmap par exemple. Les décors sont aussi globalement bien plus joli et certains (rares) carrément mémorables ! Le jeu n'a plus de murs bleus étranges qui ne correspond à rien de connu et essaye de garder des graphismes un peu plus proche de "la réalité" (très grosses guillemets là...) quitte à ce que des variations de murs gris reviennent plus souvent.


La map adopte ici un coté plus isométrique mais le changement est au final minime. (GBA)

Le jeu proposera donc toujours beaucoup des labyrinthes à la première personne en tant que donjon et ville et un raccourci bien heureux pour la map du jeu se trouve simplement en appuyant sur le bouton R ! Du coup, plus besoin de la magie "MAPPER" qui permettait d'avoir une map ridiculement petite dans un coin de l'écran... Enfin... Pour être honnête j'aurais bien aimé l'avoir encore mais elle a disparu. On peut cependant dire que de manière générale, l'ergonomie est bien meilleurs dans ce second opus mais aussi et surtout : la vitesse de déplacement et les déplacements sont beaucoup plus souples.

Les PNJs apparaissent cependant toujours uniquement au dernier moment, lorsque l'on partage la même "case" qu'eux. Il n'y en effet toujours ni de mouvement fluide dans les labyrinthes ni la possibilité de voir les PNJs "de loin" ( ce qui, je pense, pourrait rendre encore plus cheap d'ailleurs si ils ont pas d'animation et qu'ils ne bougent pas du tout... ). Shin Megami Tensei 2 propose cependant beaucoup plus de "cinématique" (ou en tout cas animation en rapport avec le scénario) que son prédécesseur pour le plaisir de nos yeux. C'est toujours une récompense basique et cool d'autant que les évènements du jeu savent être extrêmement intéressant et prenant.


Trop mignon ! (SNES)

Demon updated

Les combats profitent aussi de l'amélioration esthétique notamment grâce à l'interface... Bizarrement cependant, je trouvais que le premier Shin Megami Tensei donnait plus d'info sur ce que faisait chaque personnage ce qui le rendait un poil plus pratique. Il est par exemple assez drôle de voir qu'au lieu d'avoir un texte informant l'état de son personnage, cela se mette sur un petit bonhomme qui représente notre personnage. (Une indication qui était déjà présente seulement sur les ennemis du coté du premier épisode) Mais en contrepartie, l'icône de l'altération d'état n'est pas toujours très clair et encore aujourd'hui, je ne sais pas trop ce que signifie certaines d'entre elles. A coté de ça cependant, reconnaissons que la possibilité de pouvoir analyser des objets au sein des magasins pour voir leurs caractéristiques

De plus, il y'a maintenant une notion de personnage situé à l'avant et d'autres à l'arrière. Les démons peuvent également avoir plus d'un skill (ce qui permet de mieux comprendre ce qu'ils font) et tous les skills faisant une attaque physique utilisent des points de vie au lieu de points de magie. Une idée qui sera reprise dans à peu près tous les épisodes de la série par la suite.


Malgré les limitations du moteur, chaques donjons essayent d'avoir sa petite particularité.
Ici, un donjon où on ne fait que glisser sur le sol. Vrooooom(SNES)

Aussi, le système de dialogue a par ailleurs été amélioré pour permettre plus de discussion différentes, il sera d'ailleurs rapidement possible d'analyser les démons ennemis pour savoir l'alignement du démon et ainsi mieux choisir vos réponses... Un démon "DARK" ne rejoindra jamais votre équipe quoi qu'il arrive, les démons "LAW" ont une tendance à rester fidèle à leurs engagements en leur parlant gentilment... Mais peuvent céder facilement à la pression si on les menace. Les démons "CHAOS", à l'inverse, veulent se battre de plus belle lorsqu'on les menace et aiment qu'on leur parle d'égal à égal. Bien sûr, un bon zeste de chance complexifie un peu l'affaire mais cela donne déjà un bon indicateur !

Enfin, nous en venons à la fusion de démon avec la notion "d'héritage" qui fait son apparition pour la première fois dans la série. En gros l'idée est que si vous fusionnez deux démons, il est probable que certaines de leur magies se retrouvent dans le résultat de la fusion. La notion "d'héritage" fait donc son apparition et certaines magies utiles (souvent des sorts de soins) peuvent ainsi être passé au ful des fusions ce qui est plutôt cool.


Petit à petit, le système de Fusion devient de plus en plus complet... (SNES)

Bref, beaucoup de petits changements ici et là généralement positif mais est-ce que le plus gros problème de SMT premier du nom a été corrigé ? Est-ce que le jeu est enfin équilibré ?
Absolument pas.

Et euh, je vais où là ?

On peut toujours utiliser un sort de foudre général sur tous les ennemis pour les empêcher de jouer typiquement et le jeu est exceptionnellement facile pour la majorité du temps.... Mais cela est peut être dû au plus gros défaut du jeu par rapport au premier épisode : Sa non-linéarité. Le premier épisode m'avait agréablement surpris par le fait que je ne me sois pas trop perdu à l'intérieur... Mais là, au bout d'un moment le jeu te propose de proposer plusieurs artefact dans toute une aire de jeu et là, c'était la misère, certains sont absolument introuvable sans solution et se repérer dans le monde de Shin Megami Tensei a toujours été absolument infect. Ce moment de jeu est sans aucun doute le pire tant j'ai passé du temps à parcourir cet univers à la recherche de scène que je n'ai pas déclenché ou qui ne se déclenche qu'à certaines lunes.


La discothèque ne sert vraiment à rien à priori... A priori... (GBA)

Peut être à cause de tout le grind que j'ai fait en marchant partout, la difficulté du jeu m'est apparu exceptionnellement faible. J'ai battu une grande majorité des boss en matchs automatique très typiquement. Cela contraste grandement avec les MAGs, cette monnaie permettant de garder les démons dans le monde physique. La majorité des démons en donne pas, une bonne partie en donne une partie absolument ridicule et quelques très rares en donnent des quantités astronomiques. J'ai dû souvent revenir à un endroit situé au début pour pouvoir faire le plein de temps à autre. C'est comme si cette fonction n'avait jamais été testé et avait été rajouté à la fin du jeu sans que les monstres soient censé réellement nous procurer ce dont nos démons ont besoins !

Avec ça, si le jeu est globalement hyper simple, les choses se gâtent grandement aux deux derniers boss qui sont vraiment infect. Il y'a les traditionnels sort qui donne la mort direct sur votre personnage mais ils ont aussi la facheuse tendance à être absolument intouchable si vous n'avez pas plus de 120 de hits... Et il y'en a pas tant que ça, des démons avec 120 de hits. La majorité ne serviront donc absolument à rien mais heureusement, vous aurez l'occasion de vous servir de "Divine Retribution", un sort qui enlève la moitié des PVs de votre ennemis, mêmes les boss du moment qu'il est de l'alignement opposé... Oui, c'est le sort pêté du jeu.... Débrouillez vous pour avoir un démon qui l'a sinon vous allez vraiment en baver. Le jeu m'aura décidément gonflé jusqu'au bout sur son équilibre !


Comme toujours, les sorts de mort instantanés viennent compliquer les choses (iOS)

Tout est pas noir, je suppose... Si une chose a été amélioré depuis le premier épisode en terme d'équilibrage c'est la fréquence des combats. Certes le concept toujours étonnant du "après le premier combat en voici un autre sans transition... Puis un autre" est toujours présent mais beaucoup moins systématique que précédemment sans compter qu'il y'en a bien moins de combat qu'avant de manière général.

Less version for you

Comme souvent, le second épisode de la série a été porté sur bien moins de machine. Pas de version PC Engine CD et Mega CD pour cette fois donc, Atlus ayant peut être été déçu par leur performance en leur temps. La reprise des différents titres sur PLaystation est cependant toujours présente avec les mêmes améliorations graphiques que dans le premier épisode... Peut être même encore plus beau puisque les décors de Shin Megami Tensei 2 sont bien plus intéressant que ceux du premier épisode et ses évènements plus nombreux. La musique a bien sûr été remixé et ne semble pas avoir tant déçu la communauté pour ce que j'en ai vu. (Difficile de juger lorsque l'on est pas fan de l'OST pour commencer...)


L'univers post-apocalyptique du jeu est encore mieux rendu sur Playstation.
Dommage que la map ait pas été retouché (PSX)

Avec ça, le jeu s'est vu rajouter une petite fenêtre d'objectif permettant de savoir ce qu'il faut faire par la suite. Autant dire que si le jeu n'avait pas été en Japonais ça aurait été clairement la version la plus pratique à faire vu qu'un pan entier des défauts du jeu disparaitrait ainsi ! Tout comme Shin Megami Tensei 1, une conversion GameBoy Advance basé sur la version PSX a vu le jour par la suite. Les maps sont bien moins travaillé que dans la conversion du premier et se contente de reprendre le même code un peu abstrait et bizarre de l'original. Les musiques sonnent également assez différemment et je ne suis pas sûr d'apprécier le changement. Tous les ajouts de la Playstation sont ceci dit à priori toujours présent, c'est également cette version qui a servi de base pour une conversion iOS récente mais celle-ci n'est, à l'heure actuelle (mai 2014) toujours pas sortis en anglais.


Les cinématiques sont généralement retouché mais je peux pas m'empêcher de penser que ça aurait pu être plus impressionnant... (PSX)

For Atlus we swear.

Alors, que retenir de Shin Megami Tensei 2 ? Cela dépend beaucoup de comment vous regardez votre verre à moitié remplis, j'ai trouvé l'équilibre et le gameplay globalement pire que dans le premier épisode même si certains ajouts sont assez sympas. Cependant et malgré cela, j'ai largement préféré ce second opus à ce que proposait le premier. Il va beaucoup plus loin dans le délire religieux dans lequel se plonge Atlus. Les personnages sont beaucoup beaucoup plus intéressants et certaines révélations sont juste excellentes. D'ailleurs, la fin est bien meilleurs que le truc pitoyable que le premier opus nous a sorti. Il y'a également beaucoup plus de scènes (et de lieu) marquants que dans le premier opus et les animations de scènes qui arrivent de temps à autre font un bien fou à ce titre si austère.


Featuring Belphegor on toilet from the Shin Megami Tensei Series. (SNES)

De plus, si il y'a effectivement deux moments qui m'ont passablement agacé dans le jeu, il faut reconnaitre que le reste du temps, c'était plutôt compréhensible et qu'il n'y avait pas trop de raison de se perdre.

Shin Megami Tensei 2 est donc certainement pas un jeu pour tous puisqu'il échoue pas mal... En tant que jeu... Reste que pour son coté scénaristique, background et choix il est extrêmement marquant et joue toujours de thématique très forte pour imposer son identité. Cette particularité a permis de construire une fanbase très forte qui a su apprécier le jeu. Il faut dire qu'avec cela, le gameplay sait être amusant aussi, recruter des démons est drôle et les fusionner pour avoir la meilleurs équipe du monde intéressant aussi. De plus, si il ne propose pas des pièges trop foireux, j'aime toujours bien ce concept de labyrinthe à la première personne... Après, le fait que les villes aient une tête de donjon est toujours un problème en soi...

Pour conclure, Shin Megami Tensei 2 semble être un jeu plus frustrant que le premier épisode mais aussi bien plus intéressant et marquant !


DANS LE MÊME GENRE

SORTI LA MÊME ANNÉE

SORTI SUR LA MÊME CONSOLE

The Legend of Heroes IV : A Tear of Vermillion

King's Field

Illusion of Time