Touhou Part 2 : Reboot et succès   PAR Haganeren 





Touhou 8 - Perfection Lunaire





Touhou 8 : Imperishable Night


On pourrait croire qu'après deux épisodes quasi identique, la sauce Touhou commencerait à ne plus prendre. Pourtant et malgré tout, Touhou 8 est souvent un épisode très à part dans la série.

Qui a éteint la lumière ?

Le sous-titre « Imperishable Night » montre clairement le scénario. Une fausse lune a été créée pour remplacer la première, devant un incident aussi impressionnant. Les Youkais des scénarios précédents décident de s'alier avec les humains pour trouver le coupable. Mais Gensokyo est grand, en combinant leur pouvoir, ils ont réussi à faire en sorte que la nuit ne s'arrête jamais tant que le coupable n'a pas été retrouvé.

Dans ses images, Touhou 8 paraît donc assez différent par le simple fait de se dérouler intégralement la nuit ce qui change énormément des décors que l'on avait l'habitude de voir. Ces décors ont d'ailleurs été largement amélioré et ZUN commence véritablement à connaître son affaire. Une atmosphère qui se retranscrit également dans l'OST facilement reconnaissable pour les sonorités plus nocturnes d'un "Deaf to all but the Song" ou de la très cristalline mais non moins épique "Flight of the Bamboo Cutter ~ Lunatic Princess". Ces musiques et tant d'autres sont fabuleuses, mais bizarrement je trouve les sonorités suffisamment similaire pour confondre les thèmes des Final boss et de l'Extra Boss... Sans compter les Last Word.

Team for two, two for team

Touhou 8 possède un certain nombre de caractéristiques qui en fait l'un des épisodes les plus aimé encore aujourd'hui. Tout d'abord, le nombre de personnage jouable est impressionnant. Le joueur dirige une équipe de deux, un humain et un youkai. En fonction de si le joueur maintient appuyé la touche shift ou non, le joueur dirigera un humain ou un youkai. Il y'a quatre équipes en tout sachant que l'on peut prendre un unique personnage si on le souhaite ce qui donne pas moins de 12 persos possible. (Même si dans les faits, on peut considérer qu'il n'y en a que 4 et c'est déjà très bien.)


Avoir Remilia dans son équipe, c'est quand même plutôt cool !


Revenons aux équipes, les diriger revient à faire EXACTEMENT la même chose qu'avant sauf qu'on voit que l'on a changé de personnage. Le youkai est donc plus lent (puisque l'on a appuyé sur la touche de focus) et possède des patterns de tir généralement plus étriqué que l'humain. Aucune différence de gameplay à signaler sauf une. Les humains peuvent voir des bullets que les youkais ne peuvent pas voir.
S'en suit deux choses : L'une est de devoir passer en mode youkai pour pouvoir éviter des patterns trop complexe. (Ce qui n'arrive que rarement ces bullets sont rarement très nombreuses)
L'autre est de faire exprès de faire apparaître ces bullets de façon à pouvoir tirer dessus pour les éliminer. Ces bullets ont en effet une certaine tendance à être la clé de voûte des spell cards puisqu'elles créée elles mêmes des patterns.


Ici ce type de bullet explosent contre les bords de l'écran.
Autant dire que plus on en a défoncé avant, moins on sera ennuyé! Et pour cela, il faut être en mode humain (unfocused)


Par ailleurs supprimer ces bullets permet d'augmenter son score d'une façon que je décrirais par la suite.

Cela signifie que de temps en temps, le joueur se verra obligé de relâcher le bouton « Shift ». Le résultat étant que vu qu'il est plus rapide, il a beaucoup plus de mal à esquiver des patterns. Une touche de gameplay très simple et pourtant assez efficace en début de jeu... Vers la fin cependant, ces bullets prennent trop de temps à être détruite et il vaut mieux passer en mode Youkai pour frapper directement le boss... Dommage.

Completition

La seconde innovation fabuleuse de Touhou 8 se trouve dans un nouveau mode de jeu : Le spell practice. Comme son nom l'indique, vous allez pouvoir sélectionner une spell card et vous entraîner dessus jusqu'à ce que vous la maîtrisiez parfaitement. Plus prosaïquement, ce mode de jeu est très rapide et se faire un petit pattern d'attaque que l'on aime bien n'a jamais été aussi simple. Il s'agit certainement d'un modèle qui sera utilisé pour des jeux annexe comme Shoot the Bullet.

Plus que jamais avec ça, Touhou n'est plus un shoot em up mais plutôt un « avoid them all » si je puis dire. En plus de cela, jamais Touhou n'aura été plus complet. En fonction du personnage pris, le stage 4 change du tout au tout, le boss aussi par ailleurs. (Contrairement à avant où il ne s'agissait que de quelques patterns)


Ah oui je me souviens, c'est la bombe de Marisa c'est AAAAAhhhh MASTER SPAAAAAARK


Il existe également des patterns particuliers appellé « Last Word » s'obtenant si le joueur réussi à accumuler un certain nombre de « Time Orb » durant le niveau. (Voir le paragraphe de Scoring) Lors d'une Last Word, la musique change, le pattern apparaît, le joueur ne peut absolument pas utiliser de bombe et n'a droit qu'à un seul essais pour réussir. Dans le même temps, perdre contre une Last Word ne fait pas perdre une vie au joueur, il s'agit vraiment d'une « quête annexe » pour les fanas de patterns sans incidence avec la « quête principale ».

A noter que certaines Last Word se débloque en finissant le jeu avec des équipes et difficultés particulière.


L'idée de "débloquer des patterns" est vraiment excellente!



Enfin Touhou 8 est l'un des rares Touhous avec le premier et le 12.8 (...oui) à proposer à un moment donné un choix au joueur, le menant, en fonction de ce choix, vers deux niveaux différents et deux boss totalement différent aussi. Touhou 8 possède donc 6 niveau + un extra + deux niveaux en fonction des personnages ou des choix accomplis ce qui donne 9 niveau au lieu des 7 habituels et je ne parle même pas des Last Word ! Incroyablement complet, Touhou 8 est encore de nos jours le Touhou ayant le plus de contenu ! ZUN lui même précisant que la quantitée de travail était bien trop grande pour pouvoir réitérer l'exploit de nos jours.

Take your Time !

Le système de scoring et de continue est un poil obscur dans cet épisode. Le principe général est que le jeu commence à 11 heure du soir et que l'incident doit être résolu d'ici 5 heure du matin. Avancer dans un niveau fait passer une demi heure ou une heure en fonction de divers paramètre que je décrirais par la suite. Utiliser un Continue fait passer une demi heure de temps.

C'est pourquoi, dans Imperishable Night, utiliser des Continues peut arrêter la partie prématurément car le jour vient de se lever de même qu'en gagnant suffisamment de temps, il peut être possible de gagner en utilisant un continue.

Les « Time Orb » permettant de gagner du temps (et bien sûr des points) sont donc particulièrement important, pour scorer bien sûr mais aussi pour se faciliter la tâche lors d'un simple run. Il y'a deux façons très différentes de les avoir :

- Le système « Youkai/Humain ». Les équipières des personnages humains sont appellé des « fantômes » (Bakemono) qui a, au japon, une signification un peu différente de la notre et englobe de façon général tout les être surnaturel. Nous dirons donc à partir de maintenant que chaque équipe est constitué de l'humaine et du fantôme. Il existe dans Touhou 8 en bas à droite la Phantom Gauge

Elle fonctionne de façon très simple, plus on utilise l'humain (le joueur n’appuie pas sur Shift), plus la jauge va vers la droite (vers le -100%), et les tirs deviendront bleus, plus on utilise le fantôme (le joueur appuie sur Shift), plus la jauge va vers la gauche. (vers le 100%), et les tirs deviendront rouges.

Certaines teams comme la Ghost Team constitué de Youmu, moitié humaine, moitié fantome et de Yuyuko ont une jauge allant de – 50% à 100%.


On peut donc engranger des points en touchant les ennemis beaucoup plus rapidement.


L'idée de la chose est que si le joueur choisit de jouer un coté, il doit maintenir sa position le plus longtemps possible. Lorsque la jauge est à 80% du coté humain, toucher les ennemis fait gagner des Time Orb, lorsque l'on est à 80% du coté fantôme, faire du « graze » et tuer les ennemis fait gagner des Time Orb.

Pour simplifier tout ce joyeux bazar, une petit schéma.


En clair en fonction de la forme dans lequel vous restez, la stratégie pour gagner les points n'est pas la même.


Comme ça c'est clair non ? A noter qu'une bombe envoie la jauge à 100% dans la direction du personnage qui a bombé alors que le Counter-Bombe envoie dans la position inverse. Par ailleurs se trouver à -80% (coté humain donc) double les bonus de points obtenus.

- Les esclaves. (slave en anglais) Le deuxième moyen est un peu plus simple que le mastodonte de gameplay qui vient d'être présenté : nous avions parlé plus tôt de bullet que seul les humains peuvent voir. Ces bullets sont en fait très particulière, elles sont très souvent considéré comme des ennemis spéciaux à part entière. Le plus souvent, ces bullets en créée d'autre. Il est très intelligent à des personnes peu forte aux shmups de s'en débarrasser lors d'une spell card par exemple.


Ici un bel exemple de ce qu'est les slaves.
Si on appuit sur Shift, ces bullets à pentagramme derrière disparaitront.


Pour les autres, il va falloir au contraire avoir le maximum d'esclaves en jeu lorsqu'une spell card est détuite car cela vous rapportera un vértable petit jackpot de Time Orb. Détruire des esclaves envoient aussi la Phantom Jauge vers le milieu, 0... Soit l'endroit le moins intéressant au niveau du score.

Oh ! Et réussir une spell card sans perdre de vie ni de bombe rapporte aussi des Time Orb.

Réalisation de haut vol, Carambolage scénaristique

Long, Complet et doté d'un système de scoring intelligent avec une alternance entre deux stratégies gagnantes. Il ne manquait plus qu'à Touhou 8 de confirmer le statut de Zun comme étant un super compositeur pour achever le tout.
Une fois de plus, l'OST est particulièrement réussie et pour ne rien gâcher, Zun s'est aussi particulièrement lâché sur les patterns d'attaques dont certaines sont parmis les plus inventives de la série ! Ni plus ni moins.

En contrepartie à cela, Touhou 8 est souvent considéré comme étant le Touhou le plus facile à faire. Tout cela grâce à une chose très simple : Le Counter Bomb a été augmenté. Avec une certaine équipe (Yukari/Reimu), le joueur a pas moins de 0.9 secondes pour appuyer sur la touche de bombe après avoir été touché afin d'éviter la mort ! La contrepartie à cela est que ce Counter Bomb spécial coûte deux bombes au lieu d'une seule. Le Counter Bomb originel est toujours présent ceci dit.


Touhou 8 est aussi considéré comme étant l'un des Touhous doté des Spell Cards les plus originals.
Ici par exemple, le champs de vision se rétrécit pour ne pas voir les bullets!


Parlons un peu du scénario. Celui de Touhou 8 se révèle être de prime abord le plus incompréhensible de toute la saga ! Et pour cause, il s'agit très clairement du plus puissant. Avec Touhou 8, Gensokyo se met à avoir un calendrier avec des évènements précis, des périodes, des guerres passés, des guerres actuels ainsi qu'un autre peuple. Des personnages avec des backgrounds de 15 mètres de long... Seulement lisible sur le livret de jeu (en jap...) et TouhouWiki. A noter également que Touhou 8 marque le début de plusieurs mangas et romans écrit par ZUN tel Silent Sinner in Blue ou Cage in Lunatic Runagate qui fait directement suite (ou préquelle) au scénario d'Imperishable Night. Une vraie œuvre transmédia dirigé de la main de ZUN. Ce sont en tout cas des œuvres fort bien fichu que je décrirais avec plaisir en partie 5.

Plus que jamais dans Touhou 8, le scénario ne se trouve pas dans le jeu mais à coté. Il s'agit à la fois du meilleurs background de toute la saga mais aussi du coup le moins réussi puisque l'on arrive pas vraiment à savoir ce qu'il se passe simplement en jouant au jeu.

Imperishable saga

Touhou 8 marque la fin d'une sorte de « saga » dans les Touhous. Nous approchons de la fin de cette partie de dossier. ZUN a véritablement décidé dans cet épisode de faire quelque chose de très différent. Sans doute parce que Touhou 6 et 7 se ressemblent tout de même BEAUCOUP. A la fois original dans ses patterns, son ambiance nuit, son scoring, ses personnages en équipe et sa construction. Touhou 8 est généralement conseillé aux niveaux joueurs à cause de sa facilité alors qu'il s'agit, finalement, de l'un des Touhou les plus particuliers jamais créée. Enfin, dans tout les cas, la qualité suit. ZUN est plus qu'en forme avec sa première trilogie shmupique qui est, encore aujourd'hui, celle qui est le plus resté dans les annales de la série.

Retourner à l'indexCommenter sur le forum



Touhou 8 - Perfection Lunaire






A propos de Imperishable Night (Shoot 'em up) sortis en 2004 sur PC

DANS LE MÊME GENRE

SORTI LA MÊME ANNÉE

SORTI SUR LA MÊME CONSOLE

Shoot the Bullet

The Legend of Heroes: Trails in the Sky - First Chapter

Little Big Adventure 2