Les Castlevanias Game Boy   PAR Haganeren 





Utilisez l'interface pour naviguer dans le dossier !
Castlevania II : Belmont's Revenge





Castlevania II : Belmont's Revenge


Version : Anglaise
Développeur : Konami
Sortie : 1991
Plateforme : Game Boy
Genre : Action/Plateforme

La qualité de Castlevania Adventure a toujours été plus ou moins excusé par la date de sa sortie. Je rappelle à titre indicateur qu'il est sortis juste avant Castlevania III se qui en fait la cinquième entrée dans la série après Haunted Castle. De plus, les premiers jeux sur GameBoy avaient des limitations techniques très repérables, même si il est clair que Tetris ou Mario Land de la même période sont des jeux bien plus amusant.

Bref, malgré tout, Castlevania Adventure a suffisamment marché pour que Konami décide de retenter le coup sur la console portable de Nintendo en 1991.  Entre temps, le troisième opus a été montré et le quatrième sur SNES montre déjà ses images plus qu'aguicheuse et sortira en fin d'année.

Toi aussi mon fils ?

Christopher Belmont a tué Dracula dans l'épisode précédent, à savoir bien évidemment Castlevania Adventure... Mais même la fin de ce jeu montre que Dracula n'a été qu'affaiblis par cette confrontation. (N'est pas Simon qui veut...) Il profite de sa forme affaiblis pour capturer et transformer Soleiyu, le prochain héritier de la famille des Belmonts en puissant démon juste alors qu'il allait devenir adulte.


Déjà tu vas parler mieux que ça à ton père toi...

Soleiyu profite alors de ses pouvoirs divins pour cacher le château de Dracula au moyen de 4 autres châteaux avec un démon déposé par lui même. Il est temps pour Christopher de reprend le fouet et de s'en aller délivrer son fils... Et la Transylvanie.

La petite originalité du jeu (plus ou moins maladroitement placé dans le scénario d'ailleurs...) vient du fait que le joueur peut effectuer les quatre premiers château de départ dans l'ordre qu'il désire un peu à la manière d'un Megaman afin de débloquer un niveau final plus long.

Wipping them all... With Smile !

Et là... Ouah... Mais oui ! La différence se fait immédiatement ressentir, la maniabilité a été LARGEMENT amélioré. D'un coup, le laborieux Castlevania Adventure paraît bien loin lorsque l'on goûte à Castlevania 2 : Belmont's Revenge.

Le saut beaucoup moins awkward, le fouet plus rapide, le personnage peut plus s'approcher du bord sans peur de tomber (limite c'est un peu abusé...) sur les bords des plateformes, hitbox replacé sur le personnage du jeu (ah ah...) et même une vitesse de déplacement un peu boosté. Le jeu paraît bien plus maniable que son ancêtre, beaucoup plus finalisé et testé et au final ça change la vie !


Vous aurez l'opportunité de manier votre personnage dans l'un de ces 4 châteaux.

Le jeu se targue même d'améliorer le gameplay autour des cordes, on y monte plus rapidement, on peut se laisser glisser en maintenant B et Bas enfoncé. On peut même frapper les adversaires avec son fouet tout en s'y cramponnant ! Dans le genre « bon retour » notons que les armes secondaires sont de la partie cette fois... Enfin, deux d'entre elles : la hache et l'eau bénite.... La hache est VRAIMENT plus utile à mon sens mais hey.

Parlant de fouet, ses améliorations jusqu'à la boule de feu sont toujours présente et se faire toucher par un ennemi ne le downgrade plus ! C'est devenu un effet spécial seulement présent lorsque certains ennemis vous touche donc la mécanique reste encore là et beaucoup plus agréable. De manière générale, on a l'impression que Konami a regardé absolument tout ce qui pouvait être frustrant ou agaçant dans le premier opus et a changé la chose, ne gardant que les bonnes idées.


Ici, Konami prouve qu'il avait tout de même plus d'une corde à son arc !

Enfin, le jeu propose des mots de passe contrairement au premier opus qui devait être fini en un run...

Reboot Mécanique

Il est assez amusant de constater que cet opus conserve la quasi totalité des bonnes idées initiés dans Adventure. La boule de feu, les cordes à la place des escaliers et aussi les idées de Level Design de manière générale. En soi, plus qu'un nouvel épisode, on a vraiment l'impression d'une remise en question qui montre totalement le potentiel que pouvait avoir le premier opus. Ainsi, les ennemis sont souvent assez similaire même si le plus souvent simplifié.

Par exemple, il y avait cet ennemi très agaçant qui tirait des boules rebondissantes sur les murs. Il est toujours présent mais les boules vont bien moins vite. Ainsi, toute la force de Adventure se voit offrir une nouvelle vie dans Castlevania II : Belmont's Revenge ! (Mis à part le gimmick du Level 3 hélas. C'était le plus impressionnant ! )


Conscient de son support, Konami continue à faire des petites séquences plateforme sur un seul écran sans scrolling.
Beaucoup plus facile ces moments sont globalement plus sympas.

Dans le négatif, cependant, j'ai trouvé au final assez peu d'idée « inédite » dans cet épisode, toute ou presque ont été inventé dans Adventure ce qui la fout tout de même un peu mal... L'un des rare truc ajoutés cependant sont les chemins alternatifs sur certains niveaux. Pas grand chose à dire sur ces derniers, c'est souvent assez court donc ça fait plus « petit bonus » sympathique que véritable qualité.

Du coup, cependant, cela permet d'avoir des Level Design qui paraissent un peu plus complexe et intéressants que précédemment. D'ailleurs, je suis un peu mauvaise langue, le jeu a tout de même ce passage très mémorable où détruire tous les chandeliers de l'écran (où sont habituellement planqué les bonus du jeu à récupérer) fait assombrir l'écran et plonge le joueur dans le noir. Vraiment une idée géniale qui prend l'habitué de court ! On peut aussi noter les cordes qui tournent et entraînent le joueur vers le haut ou vers le bas avec le challenge qui va avec. Certaines salles gardent un peu ce concept d'avoir des écran statique de challenge plateforme mais améliore grandement la chose. Si Belmont's Revenge utilise beaucoup d'idée déjà vu précédemment, il permet au moins de l'apprécier en l'exécutant d'une façon sans conteste supérieur ce qui est honnêtement déjà plus que satisfaisant.

Boost Technique

Bien sûr, il n'y a pas que la maniabilité et le Level Design qui a été arrangé pour l'occasion. Le frame rate désastreux du premier épisode est déjà totalement éliminé... C'était le plus important. Pour le reste, le jeu est bien plus léché graphiquement que son prédécesseur. Les décors sont largement plus jolis et on ressent quelque fois ce souffle de Castlevania... Un peu, malheureusement même si on sent que la GameBoy est vraiment bien utilisé, on est loin de ce que l'on avait pu voir sur NES auparavant et ça manque toujours un peu. En attendant, les animations des différents ennemis et même leurs morts sont bien mieux faites.

D'ailleurs, si la GameBoy semble ne pas pouvoir complètement reproduire cette ambiance gothique que l'on aime tant, les développeurs semblent avoir de toute façon plus ou moins abandonné l'idée ! Les différents châteaux à visiter ont des thématiques de roche, glace ou plante ce qui en fait un opus beaucoup plus "fantastique" et bien moins gothique à part évidemment au château final.


Sans doute le plus joli passage de toute cette trilogie !

Vu que de toute façon, on aurait pas pu apprécier sur GameBoy, le choix n'est pas si mauvais et on ne se préoccupe pas tant de la chose (Là où ça m'a plus dérangé dans un Portrait of Ruin typiquement.) mais il reste vrai que l'ambiance est rarement notable. Cela se retranscrit aussi pour la musique qui, tout en ayant ses propres perles est l'OST qui m'a le moins convaincu de toute la trilogie GameBoy.

Game Boy 2 : Konami's Revenge

Parti de l'un des pires jeux d'action de la console, Konami a réussi à faire une suite parfois cité comme l'un des meilleurs jeu d'action/plateforme de la console et dieu sait comme elle en a eu ! Il est à la fois la renaissance du premier Castlevania Adventure et son antithèse puisque je l'ai trouvé bien moins imaginatif et avec une OST moins convaincante. (soit les seuls qualités du précédent)

Cependant, à jouer, il est évident que cet opus est à privilégier. La majorité des idées du premier opus sont ici sublimé même si cela ne vaudra jamais un Castlevania classique sur console de salon à mon sens mais il est suffisamment plaisant pour être apprécié. Cool !


J'ai peu parlé des boss dans Adventure, fort peu mémorables.
Ici, ils sont bien plus complexes et vont, tout comme le jeu en général, globalement dans la bonne direction.


Retourner à l'indexCommenter sur le forum



Castlevania II : Belmont's Revenge






A propos de Castlevania II : Belmont's Revenge (Action/Plateforme) sortis en 1991 sur Game Boy

DANS LE MÊME GENRE

SORTI LA MÊME ANNÉE

SORTI SUR LA MÊME CONSOLE

Castlevania : Dawn of Sorrow

Ninja Gaiden II : The Dark Sword of Chaos

Castlevania Legends