Le shmup moderne et l'ouverture   PAR Haganeren 





Utilisez l'interface pour naviguer dans le dossier !
Hyper Void - Le shmup aventure





Hyper Void


Support : PC/PS3/PS4/XBO
Développeur : InFramez Technology
Date de sortie : 2015
Genre :Tube Shooter

Que peut on aimer à propos du shmup ? Que peut on aimer dans cette idée de bouger un sprite en tirant sur des trucs pour compléter un niveau ? La majorité des grands fans du genre défendent une vision très arcade de la chose, où le score domine. Autant les twin shooters à la Geometry Wars et les jeux Cave qui semble représenter le shmup actuel tendent vers cette tendance malgré leurs différences évidentes.

Pourtant le shmup..... Quand ça s'est mis à grandir, c'est devenu différent. Un vaisseau, c'est aussi l'occasion de partir en voyage et de voir de nouveaux horizons. On pourrait parler de l'introduction de G Darius qui nous emmène dans une ville sous-marine, de l'atmosphère alien particulièrement creepy d'un R Type, des soleils rouges de Gradius II voir même pourquoi pas d'une école remplis de pingouin imitant des scènes absurdes d'un manga romantique (ne cherchez pas, c'est Parodius)... Oui, le shmup emmenait dans des endroits, des endroits dangereux, avec leurs propres règles, leur propre physique un peu folle et nous entraîne dans des milieux qui défie notre imagination dans un univers, l'espace, où tout semble possible...


Le shmup, c'est aussi une invitation à partir en voyage dans des mondes étranges !

Oh, je ne dis pas que le shmup moderne ne permet pas ça, Touhou emmène souvent dans des lieux incongrus et Cave essaye aussi de faire quelque chose à sa manière mais chacun d'entre eux n'ont pas cette idée de voyage au cœur de leur philosophie comme ça avait pu être le cas autrefois.... Et puis finalement, les jeux à la première personne permet de beaucoup plus pénétrer dans les univers sans être ennuyé par tout un tas de chose à esquiver.... Mais tout de même, il y'a un manque dans le shmup qui n'est comblé que dans de rares exceptions... Et Hyper Void en fait partie.

Pour cette problématique, il convenait de ne pas prendre un bête clone de Gradius ou de R Type puisque ces jeux semblent généralement plus fait dans un esprit nostalgique (voir formulatique) que pour emmener un joueur faire un petit tour dans un univers inexploré, non Hyper Void se passe de cette critique puisqu'il s'agit d'une ré-imagination d'un... Tube Shooter... Oui oui.


Le Tube Shooter, ça commence à se faire vieux l'air de rien, il y'en a eu peu mais les classiques sont restés populaires.

Un Tube Shooter est un jeu comme Tempest ou Gyruss qui l'a d'avantage popularisé qui consiste à avoir un vaisseau dans un tube qui se déplace sur ses bords... Donc on peut le retrouver au plafond la tête à l'envers, sur le coté bref, un peu comme certaines courses de F Zero si ça parle à des gens. Le tube en lui même va vers la profondeur et des ennemis y apparaissent le but est évidemment de les détruire avant qu'ils ne viennent à nous donnant au passage l'impression d'aller en avant dans l'écran à une époque où la 3D était évidemment bien rare.

Les jeux eurent un très grand succès en leur temps mais voilà, peu de personne en ont pris la suite puisqu'il était assez difficile de reprendre la formule sans en être un clone évident et puis les shmups 3D (que l'on appelle souvent rail shooter) comme Starfox ou Panzer Dragoon sont arrivés et ont complètement enterré le genre en quelque chose de parfaitement obsolète.


Les jeux à la Starfox sont en réalité une suite logique des Tube Shooters... Mais finalement assez éloigné de ces derniers.

L'idée de dépoussiérer le genre est donc assez étrange en soi... Et l'idée de parler de « voyage » avec un genre qui est historiquement aussi abstrait paraît encore plus bizarre... Comment le jeu s'en débrouille ?

Voyage au centre de la Super Nova

Nous sommes en 2960, et l'administration des grilles de défense surveille comme toujours l'univers pour voir si aucune Super Nova n'exploserait pas à coté de civilisation humaine... Mais pour l'instant, rien à signaler, la Super Nova d'Alpha Centauri étant en effet parfaitement contrôlé... Et pourtant, l'explosion sembla présenter des patterns étranges, que l'on ne connaissait pas.


L'histoire de Hyper Void, faites de tentative de connexion et de message permet d'encrer ce monde abstrait dans une certaine réalité ce qui est plutôt amusant.

Une équipe tenta bien d'aller sur place mais à ce moment, les grille de défense, ces postes avancés protégeant les limites des territoires humains se trouvèrent attaqué par toute sorte de race qui n'avaient, jusqu'à présent, aucune hostilité envers les humains. Leurs comportements est agressif... Voir suicidaire ce qui semble encore plus étrange.

Ils se battent même à l'intérieur des trou de ver, ces tunnels bien pratique pour voyager dans l'univers alors que c'est déjà pas évident de tenir là dedans de base, se battre semble extrêmement dangereux... Mais il faut bien que quelqu'un le fasse ! Alors une équipe de 26 vaisseaux aux capacités bien distincts sont chargé de mener l'enquête... Dont vous même RM-24.

Le scénario est donc bien présent dans ce jeu et oscille entre le prétexte et une véritable envie de raconter une histoire. On s'interroge vraiment sur la nature de la menace au fur et à mesure de l'aventure avant de la trouver mais le tout reste assez obscur et les développeurs eux mêmes disent que ce n'est que quelque chose sur le coté. J'ai également aucune idée de pourquoi mais le Wiki semble insister sur le fait que le scénario est connecté à plusieurs endroits à la série Wing Commender... Mais je n'ai rien vu de tel dans aucunes des sources... Curieux.


Les trous de vers sont l'occasion au joueur de partir dans des expéditions particulièrement rocambolesques.

Reste qu'avec tout cela, il conviendra au joueur de visiter différents niveaux un par un pour y trouver des indices potentiels. Ces derniers utilisent souvent le prétexte des trou de ver pour introduire le concept de tube shooter où le joueur peut effectivement jouer comme il le faisait à Gyruss auparavant ou alors sur une droite plate où le joueur ne pourra aller que de gauche à droite, toujours en détruisant des ennemis.

En réalité, les niveaux peuvent vraiment proposer des formes et des endroits particulièrement inventifs. Ce n'est pas la même approche qu'un Gradius où on visite des mondes de feu, de sable et autres délires du genre, Hyper Void est bien plus abstrait que ça et propose de visiter tout un tas d'environnements étranges, tournant les lois de la physique eux même à certains endroits où l'espace est tellement tordu que les tirs que l'on envoie peuvent revenir en arrière !


Dans la catégorie : Loi de la physique détournée, nous avons ce beau niveau avec des tirs qui nous reviennent dessus.

Avec ça, la musique et l'atmosphère parfaitement psychédélique donne vraiment l'impression d'aller jusqu'au fin fond de l'univers, non sans ressembler à la fin d'un 2001 L'Odyssée de l'Espace à certains moments ! D'ailleurs, en fonction du scénario, on proposera au joueur des niveaux assez différents du traditionnel « fonce et détruits tous les ennemis » avec des niveaux basé sur l'esquive, sur le fait de ne PAS tirer ou de prendre certains passages... Sans compter les boss ! Et je ne préfère pas parler de certains autres aspects

Toute cette diversité vraiment rafraîchissante dans l'univers du shmup a cependant un prix... Le plus léger sera la diversité d'ennemi qui, si ils couvrent tout de même un large panel de besoin (l'ennemi suicidaire qui va tout droit, l'ennemi qui tire un laser qui reste trois plombes lorsqu'il meurt, les mines, l'insupportable ennemi qui s'approche pour balancer des tirs téléguidés etc) paraît parfois un peu léger par rapport au grand nombre de niveau. Bon, ça reste du chipotage mais c'est tout de suite plus visible pour les boss qui ont tendance à se répéter même si il faut reconnaître qu'ils sont souvent bien sympas.


L'esquive est indispensable pour éviter tout ce que le jeu inventera comme situation.

Plus ennuyeux est la difficulté qui a tendance à n'en faire qu'à sa tête, je pense avoir eu les pires difficulté à passer un niveau vers le milieu de l'aventure alors que le final était bien trop facile à mon goût. Car oui, une grande diversité signifie qu'il est plus difficile de jauger la difficulté (et l'intérêt) de chaque séquence ce qui implique des petits désagréments de ce genre.

All in your eyes

Pour traverser tout ça, la maniabilité se devait d'être assez simple... Et effectivement, entre un dash très facile à utilisation rendant temporairement invincible sur L/R et Pourtant les développeurs ont choisi de donner au joueur trois armes différentes : Un tir simple et rapide, un gros tir lent mais faisant le plus de dommage et un laser couvrant d'un coup toute la longueur de la zone de jeu en un coup. Les trois tirs ont leurs défauts et inconvénients et tout le monde s'accordera à dire que le laser est toujours la meilleurs arme [/Noncen'estpasvrai]. On ne pourra d'ailleurs se débarrasser de certains obstacles qu'avec une arme spécifique pour amplifier leurs complémentarité !


Le jeu essaye de pousser le joueur a changer d'arme avec un système de surchauffe... Mais ça donne surtout envie de vouloir utiliser ce que l'on veut quand on veut...

Mais le jeu a également décidé d'ajouter une jauge de « surchauffe » pour l'arme du joueur, c'est à dire que lorsqu'on tire alors qu'elle est à 100%, les tirs arriveront plus rapidement que si elle est à 0%. Oui, la surchauffe n'enraye jamais l'arme heureusement mais il faudra malgré tout apprendre à ne PAS tirer de temps en temps pour pouvoir en tirer le maximum... Le jeu étant dynamique mais pas forcément TROP frénétique par rapport à d'autres jeux de ce dossier, c'est plutôt gérable.

Faut dire aussi que le jeu ne propose pas forcément un système de scoring particulièrement intéressant.... Ceci dit atteindre un certain score par niveau permet de débloquer le « Hyper Mode » un mode permettant de retraverser les niveaux avec un vaisseaux doté d'arme plus forte mais seulement un bouclier au lieu des trois normaux.... Ce qui est plus dur, oui.

Il y'a également des « Secret Orb » cachés qui permet de débloquer des niveaux plus loin que là où on en est... Je sais pas qui utiliserait ça mais hey, c'est quelque chose je suppose. De manière générale, j'ai trouvé que le jeu ne se prêtait pas forcément trop à la replayabilité à mon goût mais qu'il est à apprécier dans sa quête principale.


Pour compenser son manque de profondeur, Hyper Void fait le pari de donner des situations assez inédite dans un shmup....

On the VR train

Le jeu est tout d'abord sorti sur PS3 puis a été retravaillé pour PS4/Xbox One avec de meilleurs performance, le jeu se vante même d'être le seul jeu VR de la PS4 à 120 fps... Parce que oui sur VR, le nombre de fps c'est pas pour rigoler c'est pour éviter d'être malade ! Enfin, le jeu sortira bientôt, à l'heure de cette review c'est à dire Octobre 2016, sortir sur Windows 10... La stratégie ici est simple, le jeu est développé et les plateformes PS4, Xbox One et PC sont en réalité assez proche, il fait totalement sens de continuer à sortir le jeu sur le plus de plateforme possible pour augmenter les profits.

Un avantage indéniable au fait que les plateformes soient de plus en plus identiques. On ne peut pas dire que Hyper Void a été un immense succès, c'est le seul jeu du studio pour le moment mais il a l'air d'avoir malgré tout trouver son public. Ses graphismes impressionnants et son atmosphère ayant peut être réussi à trouver leur cible, qui sait.


Au plus profond de l'espace ! ZIOUM !


Retourner à l'indexCommenter sur le forum



Hyper Void - Le shmup aventure






A propos de Hyper Void (Shoot 'em up) sortis en 2015 sur PlayStation 4

DANS LE MÊME GENRE

SORTI LA MÊME ANNÉE

SORTI SUR LA MÊME CONSOLE

Perfect Cherry Blossom

Ys Chronicles 2

Hyper Void