Atari 2600 : Des jeux de l'origine   PAR Haganeren 





Utilisez l'interface pour naviguer dans le dossier !
No Escape! et son son





No Escape !

Support : Atari 2600
Créateur : Michael Greene
Développeur : Imagic
Date de sortie : 1983
Genre : Euh... S-Shmup ?


Cela ne se voit sans doute pas vu ma sélection de jeu mais le genre principal de l'Atari c'était avant tout les shooters de tout poil et de tout genre. Type de jeu initié grâce à Space Invaders dont la conversion Atari 2600 est l'un des plus grands cartons de la console... Évidemment.

A partir de ça, au lieu de copier bêtement la recette (ce dont beaucoup de compagnie de l'époque ne se sont pas gêné à faire d'ailleurs) certains développeurs se sont plutôt empressé de trouver un autre concept qui posséderait à la fois l'attrait des jeux qui marchent tout en ayant leur propre particularités uniques. No Escape ! Paraît comme ça au premier abord, on y incarne Jason qui a offensé les dieux après avoir volé la toison d'or. Comme punition, ces derniers l'enfermèrent dans un temple pour que des créatures puisse le dévorer. Ces créatures sont nommés « Furies » dans le jeu.

Bon, donc il y'a une ligne de 5 ennemis qui lance des tirs au joueur et Jason peut lancer un caillou pour tenter de les tuer... Jusque là ça sonne comme un Space Invaders en moins bien.... Sauf que voilà le soucis, tirer directement sur les ennemis est sans effet ! D'ailleurs, si il y'a moins de 5 ennemis dans le temple, tirer sur un ennemi en ressuscite un autre ! C'est quelque chose à absolument éviter ! Le but sera donc à la place de tenter de toucher le plafond, si cela arrive une brique tombera qui ELLE peut tuer un ennemi sans conséquence.


Voilà, c'est ça le jeu, tout est là.

Le but devient alors absolument limpide et simple : Lancer son caillou de manière à ne PAS toucher les ennemis mais à ce que la brique puisse les avoir en retour. Bien sûr, il arrivera fréquemment de se planter ce qui créera un nouveau monstre en plus de ne pas tuer celui qui a été touché... Une punition terrible rendant le jeu d'autant plus exigent dans les tirs du joueur... Tirs qu'il devra effectuer sous un feu de plus en plus nourri et ciblé au fur et à mesure des niveaux en plus !

Bon, on pourrait aussi parler de la maniabilité est un peu bizarre pour cela, tirer en étant immobile permet de tirer droit mais tirer en avançant sur les cotés permet de faire une sorte d'arc dans la direction emprunté avec que le caillou aille vers le haut. Un effet assez difficile à maîtriser qui est pourtant fort utile au fur et à mesure du jeu...  Parce que oui, après, les ennemis essayeront de foncer sur les tirs que vous lancez puis essayeront de fuir les briques... Alors il faudra ruser en utilisant ses tirs comme un appât ! Bref, vous comprendrez ce qu'est « No Escape ! » ; tout simplement un jeu type arcade assez sympathique à jouer comme il en existait un très grand nombre à l'époque. Pourquoi parler de celui là ?


Au début il est plutôt simple de viser les ennemis qui sont en ligne droite et n’interagisse pas avec les tir.

Déjà parce que je fais ce que je veux mais aussi pour parler d'un certain charme que possède l'Atari et qui disparu avec lui. Cette console était en effet rarement capable de donner au joueur une petite musique en même temps que le jeu, les graphismes étaient également plutôt minimaliste. La « patte » Atari consiste alors en ces dégradé de couleur qui parsème les jeux les plus « beaux » du système et aussi, dans le cas qui nous intéresse, de ses capacités sonores assez particulières.

Le traitement sonore de « No Escape ! » est ainsi exemplaire, le chipset sonore envoie un ensemble de base qui agissent comme un métronome sur le jeu. La « musique » (faute d'un meilleurs terme) est au début menaçante et devient de pire en pire au fur et à mesure des niveaux, changeant même lorsqu'il ne reste plus que quelques monstres à éliminer pour marquer la progression du joueur. La musique ainsi change procéduralement en fonction des situations. Alors certes, Space Invaders avait un truc comme ça aussi mais on sait tous qu'il l'avaient pas fait exprès. Ici c'est maîtrisé et c'est assez nouveau pour être souligné ! Dommage que je manque de jargon pour décrire comment sont les instruments.mais c'est vraiment de l'excellent boulot. Je trouve que le son et les graphismes de l'Atari 2600 ont un certain charme et j'ai sélectionné ce jeu car il représente le mieux ce charme à ce niveau sonore.


Lorsqu'on meurt, le temple se détruit et un pégase s'envole.
.... Euh, oui, pardon ?

Pour le reste, Imagic ne représente hélas pas réellement la crème des développeurs puisqu'ils firent plus de 17 titres entre 1982 et 1983 et sont sans doute responsables avec bien d'autres développeurs du même genre de la crise du jeu vidéo de 1983 ainsi il est peu étonnant que No Escape ! sorti en plein dedans ne fit pas exactement mouche... Qu'importe, ça nous fera une "hidden gem" sur la console !

Retourner à l'indexCommenter sur le forum



No Escape! et son son






A propos de No Escape ! (Shoot 'em up) sortis en 1983 sur Atari 2600

DANS LE MÊME GENRE

SORTI LA MÊME ANNÉE

SORTI SUR LA MÊME CONSOLE

Undefined Fantastic Object

Ultima

Pitfall