PC   Xanadu Next   A-RPG   2005  PAR Haganeren 




Xanadu Next



Support : PC/N-Gage
Version : Anglaise
Développeur : Falcom
Genre : A-RPG


Décidément, Falcom et moi en ce moment, c'est le grand amour. Il faut dire que l'année 2011 qui s'achève à l'heure où j'écris ses lignes ont été riche en événement concernant cette société. La sortie inopinée de The Legend of Heroes VI : Tails in the Sky First Chapter ET Ys Seven aux Etats Unis. Les patchs de traduction de Ys Origins ET Xanadu Next...
Xanadu Next ?

Dans l'histoire de Xanadu

Xanadu est une très vielle série. Elle fait partie de la vénérable saga des Dragon Slayers, une saga assez particulière puisque les épisodes qui la composent sont généralement extrêmement différent en terme de gameplay. Tout comme The Legend of Heroes, Xanadu fut donc un épisode qui devint ensuite une série. La série évolua au travers de plusieurs épisodes, partant du PC-88 (comme d'hab...) jusqu'au PC Engine CD en passant par Faxanadu sur Famicom. Enfin, Falcom décida de ressusciter sa série sur PC. En 2006, Xanadu Next sorti et bien sûr, aucun occidentaux put en profiter dans leur langue d'origine.
Il faudra attendre 2011 pour pouvoir profiter du jeu en anglais pour le bonheur de tous. Le scénario met en scène un héros amorphe arrivant en ville avec la petite Char, étudiant ensemble l'histoire de la légendaire contrée de Xanadu ainsi que de l'étrange château de Strangerock qui apparaît les jours de brouillard.


La petite débrouillarde et le grand gaillard muet.


Manque de pot, très rapidement, le joueur se trouvera confronté à un chevalier bien plus puissant que lui... Et meurt.
Il fut bien sûr ressuscité en ville par la prêtresse, malheureusement les soins ne sont que temporaires et pour vivre, le héros devra récupérer la « DragonSlayer », une épée légendaire qui se cacherait au fond du château de Strangerock pressant d'autant plus ses objectifs.

L'histoire de Xanadu est ponctué de petites cinématiques bien que le scénario ne soit pas ce qu'il y' a de plus important. Malgré tout, le joueur pourra récupérer des manuscrits que peut traduire Char. Ils apprennent l'histoire de la contrée et le joueur curieux pourra même assister à un léger twist plot. Les autres ne liront rien et après tout, le scénario bien que sympathique, n'est vraiment pas pourquoi on joue à Xanadu.

Dans la force de Xanadu

Le gameplay de Xanadu Next ressemble à du Diablo en légèrement évolué. Le concept sera toujours de cliquer sur les ennemis pour leur insérer des coups. Cependant, un clic équivaut à un coup ce qui ressemble plus à un appui de bouton. De plus, le joueur voudra constamment regarder le pattern d'attaque de l'ennemi pour pouvoir passer derrière ce qui annule totalement le coté « click répétitif » de son modèle.


Malgré leur simplicité, les combats sont vraiment appréciables et c'est tant mieux parce que vous allez en faire!


Le gameplay du jeu est donc assez addictif, mélangeant la simplicité du clic avec un peu plus de réflexion. Il est possible d'assigner des potions et autres accessoires aux touches 1, 2, 3 et 4 ce qui permet en plus de les équiper. L'interface est, de façon général, très pratique et bien faite.

Enfin, le jeu propose un certain nombre de magie et de skill. Les magies s'achètent dans les magasins tandis que les skills s’acquièrent en utilisant une arme durant un certain temps. A la façon de Final Fantasy IX en effet, chaque arme possède un skill directement utilisable quant on l'équipe et que l'on peut garder si on utilise l'arme suffisamment longtemps.


Utiliser l'arme sur les herbes pour gagner rapidement des skills et sans danger... Mais en fait c'est très ennuyeux donc le fait pas...


Le jeu est un RPG donc bien sûr, votre avatar gagnera en niveau. Outre les armures et armes qui se débloqueront au fur et à mesure de votre aventure dans l'unique village dans lequel vous vous trouvez, vous aurez également besoin de passer à l'église pour augmenter vos caractéristiques à chaque fois que vous passerez un niveau. Après, à vous de voir ce que vous privilègerez pour votre personnage. Il faut savoir cependant que les armures et armes demandent toujours au moins un certain nombre dans une caractéristique donnée ce qui influe fortement les choix que vous aurez à faire. (Si vous ramassez une épée qui a l'air trop bien et qui demande 10 de force... Ben vous essayerez d'atteindre 10 de force.)
Le système n'offrant au final que peu de possibilité au joueur par rapport aux skills qui, elles, dépendront vraiment de ce que vous aimez en tant que joueur.

Un autre élément de gameplay bien plus discret est « l'esprit » auquel est lié le joueur. L'un d'entre eux permet d'avoir plus de vie, un autre plus de défense. Bref, ils ont tous une utilité et plus vous les prendrez, plus ils augmenteront de niveau et proposeront un bonus efficace. Certains semblent franchement inutiles cependant. Celui proposant un bonus d'XP me semblant toujours mieux que celui qui prévient des altérations d'états.


Tout ces paramètre seront à prendre en compte pour les boss du jeu. Le plus souvent réussi et particulièrement épique bien que reposant plus sur l'apprentissage de pattern que sur votre niveau. Les rendant ainsi particulièrement durs aux premiers essais.


Dans les ruines de Xanadu

Vous l'avez entendu, il n'y a qu'un seul village dans Xanadu... Et c'est pas gênant du tout !
Dans les faits, le monde extérieur est remplis de passage dans tout les coins et possède une certaine structure à la Metroid, avec tout ses passages à découvrir pour simplifier l'accès à l'unique village et ses chemins bloqués dans lequel il faut revenir plus tard, une fois qu'on a l'objet. Le jeu se débrouillera toujours pour offrir un accès relativement rapide au village et c'est tant mieux !

Car au delà même du fait de se faire soigner ou non, votre nombre de clé sera votre principal facteur de retour. Il y' en a souvent et seul le magasin du village en vend. Plus vous en achèterez et plus elles coûteront chère. Vous trouverez sur votre chemin des Os, en en vendant vous pourrez faire drastiquement baisser le prix des clés. Vous aurez également au cours de l'aventure la possibilité de faire un clé directement à partir d'un os même si c'est moins intéressant en terme de quantité. (Mais au moins, on revient pas au village)


La gestion des clés sera très souvent présentes. Assez contraignante au début, on en prendra rapidement l'habitude.


Le jeu saura donc proposer des zones qui font très « labyrinthe » dans l'âme. Le progression est quasiment toujours maîtrisé (un petit instant de flottement vers les montagnes où on ne sait plus où aller ) et le jeu est un véritable plaisir à découvrir et à parcourir. La difficulté est du même ténor, bien sûr il y'a un ou deux endroits où grinder est nécessaire (notamment le dernier donjon) mais ce n'est jamais trop handicapant.

On notera sur son chemin, autre que des ennemis plus ou moins délicat à appréhender : Des énigmes à bases de caisses et de bloc qui peuvent être particulièrement délicate et fera bien marcher votre cerveau : J'adore !


De basique et inutile, elles deviendront ensuite appréciable et complexe.


Dans la beauté de Xanadu

Le jeu a globalement vieilli et est déjà assez daté à sa sortie en 2005. Surtout la modélisation des personnages qui ressemble à de la PS2 en (très) petite forme... Bon allez, disons PSX en moins pixelisé et on est bon. Cela a l'avantage de pouvoir tourner sur à peu près n'importe quel type de machine. (Je ne veux pas entendre de : « Ouais mais j'ai un PC pourri tu vois Haga. Je peux pas jouer. >< » ) Il y' a une possibilité d'augmenter la qualité graphique jusqu'à avoir un niveau plus qu'acceptable sur tout ce qui est décor, avec même des jolis effets de réflexion. N'espérez pas grand chose cependant. Tout comme les environnements qui sonnent sans doute un peu trop classique même si la façon dont ils sont attachés forment un tout cohérent très sympathique.
On notera un petit effet sympathique avec le fait de voir directement les pièces d'équipement que portent le héros en jeu. Un détail toujours appréciable.


Un chateau, un garçon avec des cornes... Ça me rappelle un truc. moai1


Coté musique en revanche c'est du pur bonheur. On est assez éloigné du dynamisme d'un Ys mais les pistes musicales de Xanadu Next essaye plus de dégager une ambiance de « mystère » et d' « exploration ». On retrouvera le même thème, celui de Xanadu remixé à toute les sauces possibles. Que ce soit de façon épique pour les boss ou de manière plus discréte dans les donjons. Ca ressemble un peu aux OSTs de Maximo qui reprennait le thème du niveau 1 de Ghouls 'n Ghost durant toute l'aventure. Et comme lui, vu que le thème était déjà très réussi, ça passe complètement.

Dans la chute de Xanadu

De toute les consoles possibles et inimaginable, Xanadu Next est sortis sur N-Gage dans une version totalement inférieur. Le jeu rame du début jusqu'à la fin, la caméra est trop approché du personnage en plus d'être à vue isométrique ce qui rend le jeu difficilement jouable notamment pour les habitués de la version PC. Quasi tout les éléments scénaristiques ont été retiré pour en faire une simple aventure pour retrouver la fille du maire qui a été enlevé.


On sent à des petites choses que le scénar a été simplifié... moai1


La difficulté, jusqu'à présent plutôt bien gère aurait été revue et pas pour le meilleurs puisque certains ennemis peuvent vous tuer en un coup malgré le fait d'avoir pu enchainer les combats tranquillement jusque là. Il faut aussi savoir que le monde a l'air bien moins intéressant à parcourir que sur PC et que les retours au village pour regagner de la santé sont bien plus fréquent, changeant une incommodité en un véritable défaut de jeu. D'autant que perdre ici vous oblige à reprendre de votre sauvegarde alors que la version PC vous permet de revenir au village mais avec la moitié de votre argent envolé.


C'est la croix et la bannière pour trouver une image doté d'une lisibilité à peu près potable...
On remarquera sur la carte que le Level Design a changé pour devenir du simple "salle par salle" durant l'aventure.


D'un coté, il s'agissait de la seule version disponible de Xanadu Next en Europe et aux Etats Unis jusqu'à présent, de l'autre coté... Ben... Il est quand même bien mauvais. Le patch anglais de Figli Di Gaucci, déjà responsable du patch anglais de Ys Origins permet de toute façon de nos jours de jouer à LA version ultime dans la langue de Shakespeare. Parfait !

Dans la conclusion de Xanadu

Sortis d'une série assez obscure pour le non japonisant. Xanadu Next réalise le coup de maitre d'allier un monde à la Super Metroid, une prise de niveau comme dans un RPG avec scénario sympathique surtout à base de document et une maniabilité à la Diablo avec plus de choix et d'action. Soupoudré le tout de boss typiquement Falcom (c'est à dire plutôt difficile et particulièrement réussi) et vous aurez un jeu d'une extrême qualité. Seul la difficulté, parfois un peu sévère saura décourager quelques joueurs, les autres seront ravi d'avoir un challenge acceptable pour un jeu de grande qualité.


DANS LE MÊME GENRE

SORTI LA MÊME ANNÉE

SORTI SUR LA MÊME CONSOLE

Ys I & II Complete

Phantasmagoria of Flower View

I Have no Mouth, and I Must Scream