Game Boy   Super Mario Land 2 : 6 Golden Coins   Plateforme   1992  PAR Weldar 




Super Mario land 2 : 6 Golden Coins



Toujours développé par Nintendo et édité en 1992, cette suite directe de Super Mario Land nous fait repartir vers de nouvelles aventures qui n'auront aucun mal à le surpasser. Avons-nous l'un des meilleurs plate-former de la console nomade de Nintendo, la Game Boy ?


Le lendemain d’une cuite, j’ai perdu mon château… Décidément les temps comme les œufs sont durs…

Après avoir sauvé Daisy et le royaume de Sasaraland du terrible Tatanga, Mario retourne à son royaume pensant mériter un bon repos…
A son retour, il verra que son monde a bien changé et son château est désormais occupé par un nouveau maître : Wario, son double maléfique. S’il souhaite récupérer son château, il devra trouver les six pièces dorées pour ouvrir la porte du manoir et vaincre Wario. C’est une longue aventure qui attend Mario…


"Bon, je n'aurais pas du me prendre une clé en six parties...." /////// Mario devra vaincre six gardiens pour récupérer les six pièces dorées.


Pour une fois qu’on change de thème même si l’histoire ne restera que prétexte pour l’aventure, on sauve un château plutôt qu’une princesse, c’est intéressant, non ?
Attention, on sort des sentiers battus, c’est peut-être déstabilisant pour vous ? Je vais reformuler plus simplement pour que vous puissiez comprendre, je comprends que c’est perturbant.

"Mario doit sauver son doux et paisible château de l’ignoble Wario."

Ou alors…

"Alors que Mario faisait la fête avec Daisy, un SDF en a profité pour voler le château de Mario et le malheureux fêtard se retrouve à la rue et sans domicile. Cependant le plombier n’a pas l’intention de se faire et il se battra jusqu’au bout pour faire partir cet ignoble SDF."


Digicode, tu me reconnais ?.. C’est moi Mario !...

La quête de Mario se montre plutôt originale pour la série. Ce n’est pas une aventure linéaire où on enchaîne sans répits des niveaux, on a une sorte de mélange entre Super Mario World et de Megaman. En effet, l’italien doit retrouver les six pièces dorées pour ouvrir la porte du château et ces fameuses pièces dorées sont réparties à travers six zones qui sont situées aux quatre coins du royaume de Mario.
Comme dans le culte Super Mario World, on déplace le personnage sur une carte pour se rendre dans ces différentes zones. Une fois qu’on entre dans une zone, on arrive sur une nouvelle carte qui correspond donc à la fameuse zone et on progresse cette fois-ci en traversant niveau par niveau du monde pour arriver au lieu final de ce même monde.


Le monde central est emblématique. ///// La zone aquatique est l'une de mes préférées.


Je mentionnais Megaman, car en effet on peut commencer dans n’importe quel ordre ces différentes zones. Le but du jeu étant d’arriver au bout de la zone et de vaincre le boss des lieux pour récupérer la pièce dorée. Une fois qu’on a battu ces 6 boss, on pourra entrer dans le niveau final, le château de Mario... ou de Wario en ce moment.

Suite directe de Super Mario Land qui se montrait déjà atypique pour son univers, ce nouvel épisode emprunte des mondes plus classiques comme d’en faire venir des originaux, mais ce sont niveaux originaux qui méritent le coup d’œil comme pour le premier opus. On traversera des lieux variés comme un cimetière de Yõkais (si si), un sous-marin, l’intérieur d’une baleine, des niveaux remplis d’engrenages, un niveau de LEGO (si si) ou encore on explore une maison après avoir été réduit en taille de fourmis en traversant un tunnel…
Sur ses 30 niveaux, la variété est vraiment de mise. Chaque niveau correspond bien au cadre de la zone en plus d’avoir souvent des décors et des ennemis souvent uniques qu’on ne retrouve pas autre part dans le jeu (bon, il y a les gros classiques de la série qui sont récurent). Il y a de nombreuses bonnes idées dans cette aventure de Mario, jamais reprises dans un autre jeu. C’est ce cachet qui est peu commun avec le reste de la série qui donne une qualité vraiment supérieure à bon nombre de jeux Mario, surtout les « New Super Mario Bros ».
Oui, je ne cache pas ma haine sur l'avenir de Mario dans le genre plate-former.
dad1


Rayman n’est qu’un poltron qui a copié Mario.

Le gameplay de Mario s’est étoffé depuis sa première aventure sur la console des nomades. Les mouvements de Mario sont plus fluides et ses sauts ont gagné en précision. La maniabilité est vraiment au taquet et cette fois-ci Mario ne nous fera pas de frayeur lors de ses sauts contrairement au premier opus.
Les aptitudes de Mario n’ont pas changé, mais il a appris une nouvelle technique assez utile : le saut tourbillon. Cette technique permet de détruire des blocs destructibles qui sont situés sous Mario. Elle est plutôt utile pour accéder à certains endroits, mais il faut être en Mario taille "adulte".
Ce n’est pas tout, de nouveaux objets ont fait leurs apparition : la carotte qui permet de transformer Mario en guerrier muni d’oreilles de lapins. Son gameplay de type Mario ailé se distingue du Mario raton laveur ou du Mario à la cape, ici il se sert de ses oreilles de lapins pour planer un court instant sur une certaine longueur et de sauter plus haut. On a un peu l’équivalent de l’hélico de Rayman d’une certaine manière.


Le "Mario lapin" nous aidera un nombre incalculable de fois dans les différents niveaux. ///// Mario a changé son costume de "Mario féroce" pour porter une simple plume. Quel dandy ce Mario.


On retrouvera évidement le champignon comme la fleur de feu, on reste en terrain connu. Il existe d’autres bonus comme les cœurs qui font monter un compteur de points et quand on arrive à 100 points, on obtient une vie supplémentaire. Chaque cœur apporte 10 points et si on élimine un ennemi, on obtient un point à chaque fois. Autant le dire, c’est très rare d’avoir le game over ultime, le jeu n’est pas bien dur, mais si ce game over arrive, qu’est-ce qui se passe ?
Les pièces dorées qu’on avait débloqué retourneront chez le boss correspondant et on devra retrouver au niveau du grand chef pour le vaincre de nouveau. Rien de bien méchant et ça nous fait que plaisir de retourner voir les boss. Heureusement, les niveaux qu’on a parcouru restent toujours débloqués.


Un univers maîtrisé et remplie de secrets.

Il n’y a pas que les bonus et les objets qui font le gameplay de cet épisode. La plupart des niveaux proposent des mécanismes assez originaux offrant des péripéties toutes différentes. On aura un niveau qu’il faudra parcourir dans une bulle, un niveau où il faudra jouer avec la gravité, un autre où il faut se déplacer dans une étrange substance en l’air… Que de bonnes idées dans cet épisode, même si le nombre de niveaux ne fera pas rougir ceux de Super Mario World ou de Super Mario Bros. 3, mais avec un support comme la Game Boy, on voit que les développeurs ont apporté beaucoup de soin aux différents niveaux et on ne peut que les applaudir. Une atmosphère qu’on n’aura pas l’occasion de retrouver avec d’autres épisodes, dommage.


Le niveau dans la bulle est assez amusant et son concept ressemble un peu à celui dans l'espace avec un Mario en astronaute, atypique !


En plus de la quête principale pour battre les six boss du jeu, Super Mario Land 2 allonge sa durée de vie en proposant quelques petits secrets à découvrir. En effet, certains niveaux ont une sortie secrète qui nous conduit vers un niveau caché rempli de bonus ou un niveau type « raccourci » de la zone. Le level-design des différents niveaux est vraiment intéressant pour offrir des zones assez soignées, parfois vastes avec plusieurs chemins alternatifs. Il faut souvent bien fouiller les niveaux pour découvrir tous les bonus comme sa sortie secrète si le niveau en a. Parcourir l’univers de ce jeu est vraiment palpitant.

Le jeu propose aussi quelques mini-jeux pour obtenir des bonus. On accède à un premier mini-jeu à la fin de chaque niveau si on arrive à sonner la cloche de sortie. L’autre mini-jeu se trouve dans une zone spéciale sur la carte du monde, mais les parties sont payantes avec les pièces qu’on a cumulé depuis le début de l’aventure (le maximum étant 999 pièces).


Elle est où Tsurara Oikawa dans ce cimetière à Yôkais ? moai1 ///// Les niveaux cachés évoquent beaucoup le premier Super Mario Bros.


Malgré ses aspects de plate-former classique, Super Mario land 2 : 6 Golden Coins dégage une direction très aventure sur d’autres aspects.


Super Mario World : Game Boy edition.

Depuis Super Mario Land, on voit que les développeurs maitrisent mieux la machine pour notre plus grand plaisir.
Les sprites sont beaucoup plus grand et donc visibles, le sprite de Mario ressemble presque à celui de Super Mario World… Si vous voulez situer un peu l’évolution, le sprite de Mario dans le premier Land ressemblait à celui de Super Mario Bros. Sur NES.

Les décors sont aussi mieux détaillés tout en restant clairs et on reconnait clairement le ton de l’atmosphère qui est posée dans chacun des niveaux, du très bon travail. L’animation des sprites reste tout aussi fluide et certains ennemis ont des expressions rigolotes.


Certains niveaux proposent des décors insolites.


La bande-sonore n’est pas en reste, toujours composée par Kazumi Totaka. Les différentes compositions sont suffisamment variées pour ne pas ennuyer le joueur tout en posant clairement l’ambiance des niveaux. Les musiques sont tout aussi cultes que le premier épisode et cette fois-ci le thème des boss n’a pas un loop de 3 secondes !




Au final, cette nouvelle aventure de Mario est une grande réussite. Elle corrige la plupart des défauts du premier opus en proposant une durée de vie beaucoup plus conséquente avec une grande variété de niveaux et un gameplay nickel.
Les défauts sont difficiles à être repérés dans cet épisode qu’on regrettera juste le manque de challenge, mais bon, c’est un Mario. Comme le Super Mario Land, on a une aventure atypique qui mérite son respect le plus total et comme les développeurs aiment innover dans le monde des Mario sur cette portable, la suite de cet épisode sera encore plus étonnante.


DANS LE MÊME GENRE

SORTI LA MÊME ANNÉE

SORTI SUR LA MÊME CONSOLE

VVVVVV

Soul Blazer

Super Mario Land