Final Fantasy XIII : Le projet qui engouffrât Square Enix.   PAR Haganeren 





Utilisez l'interface pour naviguer dans le dossier !
Lightning Returns : Final Fantasy XIII - L'apothéose ou l'apocalypse






Lightning Returns : Final Fantasy XIII
Support : PS3 / Xbox 360 / PC
Développeur : Square Enix
Date de sortie : 2013
Genre : J-RPG



L'improbable se produit : Un troisième épisode dans ce qui était alors le plus critiqué des Final Fantasy avec un second épisode que certains considèrent même inférieur à son aîné ! Il faut dire que à la base, pour rappel, c'était les aventures de Lightning que l'équipe voulait voir conclure avant de glisser vers sa sœur. Les méthodes pour sous entendre une suite ressemblent à celles vues auparavant, un mot du directeur dans les bouquins Ultimania sous entendant « qu'il serait heureux de faire plus d'histoire dans cette mythologie », une interview de Kitase et Motomu Toriyama qui suggère que peut être que le « to be continued » pourrait avoir une autre interprétation que « plus de DLC »...

Bref, ça tourne autour du pot, mais le nom « Final Fantasy XIII-3 » fut quand même enregistré en septembre 2011... 3 mois avant la sortie de FFXIII-2 ! Et puis finalement c'est dans cette interview que l'on voit la vérité : La production a commencé peu après la sortie de FFXIII-2 mais la planification et les brainstorming autour du titre avait commencé pendant la production de ce dernier... Ils ne savaient pas forcément s' ils allaient vraiment faire une trilogie mais clairement, ils étaient très motivés !


Il y a un making-of (très mercantile d'ailleurs) du jeu et cette phrase m'a marqué... Depuis quand le renouveau est ce qui caractérise la série ?
Certes, d'un jeu à l'autre on est jamais dans le même monde mais comme beaucoup de Fire Emblem... En fait, cette idée a surtout démarré avec FFX, avant ce n'était pas vraiment le cas pour moi.


Le nom changea finalement pour ce titre un peu encombrant « Lightning Returns : Final Fantasy XIII », D’après Motomu c’est parce qu’il s’agissait d'une « nouvelle expérience », afin de dire à de potentiels nouveaux joueurs « vous pouvez commencer par lui ! ».... Je pense que ça n'a pas trop marché mais il est vrai que Final Fantasy XIII-3 aurait sans doute sonné un peu comme l'épisode de trop alors que justement, cet opus essaye vraiment de se démarquer de ses prédécesseurs en termes de gameplay.


Final Majora's Mask Fantasy

Ils n'ont pas complètement tort dans les faits, si FFXIII et FFXIII-2 semblaient partager beaucoup à part leurs structures, Lightning Returns bouscule encore davantage l'épisode originel... Cela ne veut pas pour autant dire que l'épisode est "à part", il est tellement dans la continuité scénaristique d’avant que Square Enix a publié cette petite vidéo ( pas supprimée cette fois) résumant de manière très très sommaire les événements des précédents volets.. Ça va sans doute un peu vite mais c'est très mignon ! Et ça me fait revenir à ce à quoi aurait ressemblé ses jeux sur SNES. Comme vous le savez, j'ai toujours l'impression que si ces jeux avaient dû être fait sur SNES, ils auraient eu une mise en scène mieux maîtrisée, moins de non-dit car ça ne se faisait pas et peut être même plus de diversité dans le gameplay puisque les jeux coûtaient moins cher.


Lightning revient encore ! Souvent moquée comme étant la "waifu de Motomu", une insulte qui témoigne de la lassitude des fans devant ce pourtant bien cool épisode.
... C'est vrai que les graphismes sont moins bons par contre...


Cet épisode, en tout cas, présente Lightning comme seule héroïne du jeu... Réveillée après 1000 ans de sommeil, elle retrouve une terre quasiment ravagé par le « Chaos » libéré à la fin du précédent volet. A ce stade, il n'y a plus aucune naissance, plus personne ne grandit ni ne vieillit et donc les gens n'y meurent plus de mort naturelle... Cela les fait sombrer dans une sorte d'apathie où chaque région du jeu attend la fin du monde à sa manière, certains dans la crainte, d'autres dans une fête permanente, d'autres dans une sorte d'apathie constante... En vrai, beaucoup attendent la fin avec impatience... Et sur ça notre héroïne a un rôle à jouer plutôt importan ! Souvenez vous qu'elle avait déjà été l'envoyée d'une déesse dans l'épisode précédent ce qui fait qu'elle se refait embaucher par le dieu créateur du monde sans même avoir besoin de traverser la rue ! Comme quoi les connexions ça aide… Ce Dieu lui promet de la réunir avec sa sœur disparue (décidément quand c’est pas l’une c’est l’autre) si elle accomplit son rôle de « sauveur », c'est à dire celui de sauver les âmes des habitants de ce monde pour les rediriger vers un autre… Le nouveau.

On retrouve ainsi le rapport entre les humains et les Dieux, une thématique si chère à la saga avec un twist prévisible au moment où j'ai parlé de « promesse de la réunir avec sa sœur ». Une autre thématique était le destin qui devait être combattu dans le premier épisode, cherché dans le deuxième et est cette fois-ci subis… La fin du monde approche, on ne peut rien y faire. Et ce n’est pas que l'héroïne qui vit cela mais chaque habitant du jeu dont beaucoup doivent avoir leurs âmes sauvées. Dans les faits ça veut souvent dire : Résoudre leurs petits problèmes et ça les rendront heureux ce qui permettra à leur âme de passer dans un nouveau monde lorsque la fin des temps débarquera... On pourrait se demander pourquoi le Dieu (enfin, le Fal'Cie) ne s'en charge pas lui-même mais c’est pas pour une raison très bien expliquée si vous aviez suivi la mythologie du jeu sur Wikipédia… En effet les Fal’Cie n’ont aucun pouvoir sur l’âme des humains, une contradiction au cœur du concept de l’entité..


On est quand même pas loin de l'"AUBE DU DERNIER JOUR" de Majora's Mask !
Contrairement à ce qu'on pourrait penser, il y'a plus de temps qu'on pourrait le croire même si ça fait peur au début... Ça a gâché le jeu a beaucoup de monde.


Le jeu en lui même est moins brouillon que son prédécesseur et va droit au but : Le monde est séparé en 4 grandes zones reliées par un train (et par une route mais on ne la débloque qu'à la fin) où beaucoup de gens y sont très malheureux et Lightning, qui semble toujours faire autant la gueule, sera chargé bon gré mal gré de prêter main forte à ces nombreuses personnes. Cela signifie généralement parler à un personnage pour démarrer une quête annexe qu'il faudra résoudre. Il serait dommage de s'en priver car ces quêtes sont grassement récompensées par une augmentation de ses caractéristiques.. C'est d'ailleurs le seul moyen de devenir plus fort en termes de stats pur dans le jeu puisqu'il n'y a pas de Level Up... Osé ! Pour un peu, on se croirait presque dans un Love De Lic où on doit aider les gens et collecter le bonheur ! Mais dans Lightning Returns, on est sans cesse rappelé par le temps qui passe et la fin imminente... A la manière d'un Zelda Majora's Mask, tout se passe "en temps réel" et un jour dans le jeu équivaut à "globalement" une heure en vrai. Une fois arrivé à 6 heures du matin, Lightning est téléporté à sa base hors du temps pour faire le point avec Hope, aussi manifestement ressuscité.

Cela a comme effet de rendre le jeu incroyablement plus stressant ! Doit on vraiment finir les 5 quêtes principales distribuées dans les 4 grandes zones avec en plus plein de quêtes annexes pour devenir plus fort en seulement 5 jours ? Cinq heures ? Non, bien sûr, déjà le temps est figé durant les dialogues et surtout les combats. Mieux, le joueur dispose de beaucoup d'outils pour contrôler la situation : Il dispose d'une barre d'EP des ressources que l'on obtient en combattant et dont chaque point peut être dépensé pour arrêter le temps..En combattant continuellement on peut des fois se débrouiller pour avoir un temps qui n’avance jamais typiquement ! De l'autre côté si le joueur résout suffisamment de quête annexe, il pourra débloquer jusqu'à 7 jours supplémentaires ! Incluant un donjon bonus au boss bien trop dur pour un premier run ! Pour être honnête, le temps m'a tellement stressé que j'avais tout fini après 6 jours.. Il m'en restait 6 autres à ne rien faire ! C'était pas super agréable.... Du coup ne faites pas comme moi et profitez plus du jeu !


Le jeu a beaucoup à offrir avec des villes qui semblent vraiment vivantes.
C'est fou comme Lightning Returns est devenu l'antithèse absolue de Final Fantasy XIII !


Solo Battle

Comme dit plus tôt, Lightning se retrouve seule, un peu comme dans ce médiocre DLC de FFXIII-2.. Sauf que là le système de combat a été largement bouleversé pour accommoder ce changement pour être toujours plus orienté action.. Le joueur a ainsi plusieurs « tenues » qui ont quatres emplacements pour les quatre boutons de face de votre manette. Ces apparats (qui pourraient s’apparenter à des “jobs”) ont aussi souvent un ou plusieurs emplacements verrouillés pour un sort imposé. Par exemple, la tenue « Midnight Mauve » vient avec le sort « Fira Lv.3 » sur le bouton triangle... Le joueur est libre de remplir le reste des boutons par les actions qui lui plaisent ! Et également d'y ajouter des accessoires donnant à cette tenue tout un panel de bonus qui lui est propre, la combinaison “tenue + les sorts associés + l’accessoire” s'appelant dans le jeu un « schemata »... Mais je vais continuer à dire « tenue » pour simplifier. Chaque tenue offre également des bonus de vie ou de caractéristiques ce qui fait qu'on se retrouve généralement à avoir « la tenue orienté magie », « la tenue orienté défense » ou « la tenue orienté attaque physique » et ça beeen ça ressemble finalement pas mal aux paradigmes des précédents opus quand on y pense !

On se retrouve à faire des choses globalement similaires comme changer de tenue pour encaisser une attaque, prendre une tenue pour augmenter la jauge de stun d'un ennemi et en changer encore pour lui faire le plus de dégâts... Mais le système est plus libre pour permettre de mettre de l'eau dans le vin contrairement aux paradigmes et on ne peut équiper que 3 tenues en même temps. Il n'est d'ailleurs pas toujours évident de s'y retrouver entre les sorts des différentes tenues, j'aime bien équiper les actions d'un même type sous le même bouton du coup. Par exemple : équiper toutes les actions de défense sur le bouton carré, comme ça j'ai pas besoin de réfléchir...  Enfin, si il n'y a pas déjà un sort imposé par la tenue elle même qui m'empêche de faire ça.


Il leur aura fallu du temps.. Mais les combats ressemblent enfin à un FFVII Advent Children.
En général les combats sont très aimés dans cette trilogie de jeu de toute manière.


L'ajout un peu rigolo c'est l'Overclock, une mécanique bouffant 2 EP ( la jauge aux capacités spéciales décrites plus tôt ) mais qui ralentit le temps pour pouvoir profiter des faiblesses des ennemis à fond. Le plus drôle c'est que cette mécanique semblait déjà apparaître lors du premier trailer de FFXIII mais n'aura finalement été utilisée qu'à cet épisode...

Le système de combat est généralement vu comme exceptionnel même si dans le fond, on y fait les mêmes choses que dans les précédents opus, on peut en conclure que tout était une question pour le joueur de se « sentir responsable des actions », au lieu de donner une suite d'action (généralement pré-établis), on spam les boutons ce qui fait immédiatement réagir le personnage : La frontière entre le RPG et l'Action-RPG semble ainsi de plus en plus ténu, seul le fait de ne pas pouvoir « vraiment » se déplacer librement semble empêcher Lightning Returns de changer de genre... Autant dire rien du tout ! Il n'est donc pas étonnant que Versus XIII, présenté à la base comme « un jeu d'action », devienne un épisode numéroté sans que cela ne choque grand monde.


Une fois de plus, les combats les plus difficiles demanderont à vraiment utiliser les buffs/debuffs et autres altérations d'état !


Plus gênant pour moi est le concept même de « tenue » pour Lightning qui ben, jusqu'à présent paraissait être un personnage assez sérieux et l'est pour être honnête toujours beaucoup... Pourtant, on peut maintenant l'habiller comme un sapin de Noël avec des tenues de soirées, des jupes courtes ou l'inévitable maillot de bain...Et c'est même pas le plus affriolant disponible. Difficile de croire qu'un personnage comme Lightning accepterait de telles tenues mais ça ne semble pas l'ennuyer...Même si on réfléchit hors du jeu, ça semble super bizarre et hors de propos de balancer du fan service sur un personnage aussi froid... Ça intéressait vraiment quelqu'un de voir Lightning avec des oreilles de chat honnêtement ? C'est comme faire porter une mini jupe à un tracteur ! Le personnage n'est pas du tout dans ce délire !

En réalité, cela semble venir des réactions aux costumes téléchargeable de FFXIII-2... Certains joueurs regrettant que l'effet soit purement cosmétique et n'ait aucun effet dans le « vrai jeu » et Square a bien repéré que les costumes « White Mage » et « Black Mage » avaient plutôt bien marché... Pas sûr qu'ils comprennent pourquoi après... En tout cas, il était évident pour eux qu'il fallait accentuer la chose et même si le jeu n'était pas à ce point axé sur les costumes à la base, l'idée trouva son chemin. Et l'équipe put même voter pour quel costume irait dans le jeu !


Malheureusement, Lightning Pingouin et Lightning Pyjama ne trouvèrent pas leur chemin.
Cela semble grandement mécontenter Garland en bas à gauche de l'image


Vu que les tenues de mage ont été grandement appréciées dans l'épisode précédent cependant (sigh), on fixa tout de même une certaine priorité sur tenues rappelant les « jobs » des anciens Final Fantasy... Donc à nouveau Black et White Mage oui mais c'est parfois plus obscur comme Primaveria qui serait une tenue de voleur inspiré de Locke de Final Fantasy VI par exemple... J'avoue que je pensais que c'était plus une tenue de Torador moi là comme ça mais qu'en sais-je, je ne suis pas un designer de costume japonais après tout.

Cette décision permit en tout cas de faire des DLCs facilement imaginables, le département « costume » de Square Enix s'en donnant à cœur joie pour faire revêtir à l'héroïne les tenues de Yuna, d'Aerith ou de Cloud.... Voir de Lara Croft jusqu'à aller dans des tenues plus exotiques comme du Samouraï ou une euh... Tenue remplie de mog ? J'imagine que vu que les maillots de bain sont dans le jeu de base il fallait se diversifier...


"Mais chérie, je t'assure que j'ai ce costume seulement parce qu'il force la très bonne attaque "Siren Strike" sur le bouton A !"
~ quelqu'un, sans doute, quand sa femme rentre dans la pièce...


Fin d'un temps

Il y a moins à dire sur Lightning Returns... Pourtant il s'agit sans doute de mon épisode préféré, il a vraiment corrigé l'aspect « brouillon » de FFXIII-2 et a donné une direction forte à l'ensemble du jeu.... On voit le temps s'écouler, la fin d'un monde et on prend le temps de résoudre les derniers problèmes des humains restants... Bon, le jeu n'est pas parfait, beaucoup ont remarqué par exemple que le jeu avait GRANDEMENT perdu en qualité graphique. De plus, certaines quêtes annexes à base de recherche sous timer peuvent être agaçantes mais bon... Pour être honnête, l'atmosphère et la structure très originale m'ont tellement marquées que ça aide à contrebalancer ces imperfections. Il y a même des concepts assez uniques genre "en vrai" le monde est open world mais on ne le voit que très tard, lorsqu'on a ouvert les passages, avant ça on se déplace en train ce qui donne l'impression de 4 zones indépendantes. J'ai aussi trouvé amusant l'idée de pouvoir éteindre une espèce de monstre entièrement en les combattant sans cesse. Le dernier représentant de la race sera ainsi une forme "oméga" bien plus forte et avec de bonnes récompenses à la clé. Et je n'ai même pas parlé du "Chaos", responsable de la chute du monde et qui se manifeste dans certaines zones aléatoirement ce qui rend les ennemis bien plus forts... Mais avec plus de récompenses ! Bref, y'a vraiment plein de trucs !

Pourtant, Lightning Returns, une nouvelle fois, n'aura jamais vraiment convaincu son public. Il a le pire metacritic de la série et est parfois considéré comme le plus mauvais... La faute à des dialogues qui sonnent toujours assez peu crédibles, le concept d'être constamment sous timer qui forcément ne plaît pas à tous mais aussi le poids de l'univers FFXIII que le jeu se traîne, encore, comme un boulet. Encore une fois, l'univers est cool et quand je me suis rendu compte que le Dieu qui m'envoie dans Lightning Returns est justement le « Maker » que cherchait à invoquer les Fal'Cie dans le premier FFXIII... J'ai trouvé ça élégant... Mais voilà, pour la troisième fois maintenant, je me suis dit ça en regardant Wikipédia, pas en jouant au jeu donc l'effet n'a pas vraiment été là...


Le "chaos" est une entité représentée par un motif en damier.
Je ne sais pas pourquoi mais c'est un peu cool.


On pourrait se dire que Square Enix voulait peu de liens avec les anciens épisodes afin de ne pas effrayer les nouveaux... Il n'a pas été appelé « FFXIII-3 » pour ça après tout ! Mais vu que toutes les quêtes principales font rencontrer des personnages des épisodes précédents cela n’aurait pas marché... La tactique n'a pas pris, le jeu n'ayant vendu que 1.2 millions d'exemplaire contre les 3,6 du précédent et les 7,7 du premier. Faire des suites aux FF numérotés, pourquoi pas, mais y'a clairement des limites.

Qu'importe, l'équipe semble avoir tout dit. Il y a deux choses sur lesquelles on ne peut pas attaquer les décideurs, c'est sur le fait d'avoir écouté la communauté, tenté de voir ce qui plait et virer ce qui ne plait pas. Clairement, Square Enix est à l'écoute.. Peut être trop... Peut être avec un miroir déformant... Mais il tente malgré tout de suivre les tendances... Et malgré ça, il y a encore une véritable envie artistique derrière les projets.


Le monde de Lightning Returns n'utilise pas du tout les lieux connus des précédents épisodes.
Pour compenser, l'histoire tourne beaucoup autour des anciennes connaissances de Lightning... Du coup peu de nouveaux ont dû jouer au jeu.


C'est ce que je répondrais à la question posée au tout début de ce dossier... Pourquoi avoir continué après ce FFXIII mal aimé ? Parce qu'on dirait que les développeurs voulaient en découdre, qu'ils étaient en réalité véritablement accroché au projet, qu'ils voulaient montrer que leurs personnages étaient cools, que leur mythologie valait le détour, que tout cela était un malentendu et qu'en réalité Final Fantasy XIII était un jeu qui a autant sa place dans la série que les épisodes précédents. On invoque souvent l'aspect mercantile du jeu vidéo, mais c'est un aspect de Square Enix que j'avais déjà entre aperçu lors du remake de Final Fantasy VII où une interview disait que l’équipe se donnait vraiment comme objectif de dépasser l’original sur lequel ils étaient constamment comparés et qui étaient devenue, à force, une œuvre indépassable.

Pourquoi autant de Final Fantasy XIII ? Pour éviter de faire des nouvelles IPs et donc prendre des risques bien sûr… Mais aussi par passion... Et sûrement un peu de fierté.





Fabula Spectra Crystalis

Ainsi, Final Fantasy XIII se termine.... Tout du moins... En apparence... Le Fabula Nova Crystallis a également donné Final Fantasy Type 0 (anciennement Agito XIII) qui semble vouloir être plus réaliste même s' il s'agirait beaucoup de poudre aux yeux... On y retrouverait certains concepts de Final Fantasy XIII notamment dans sa mythologie et les l'Cie y seraient même mentionnés ! Je n'ai, pour être honnête, pas trop envie de jouer au jeu pour vérifier, il a pas l'air super enthousiasmant...

Encore plus curieux est le destin de Final Fantasy XV que je n'ai pas commencé non plus à l'heure de ce dossier. Une release catastrophique pour ce qui était avant « Versus XIII » et qui a beaucoup souffert du moteur « Crystal Tools » ainsi que de la priorisation de Square Enix envers FFXIII ce qui a retiré à Nomura pas mal de son équipe. Finalement, Tabata tout frais sortis de projets PSP repris les rênes de projet pour réussir, au moins, à le sortir sous le nom de Final Fantasy XV avec un scénario à priori très modifié par rapport à ce qui était prévu à la base. Le jeu final se trouve donc en dehors de l'univers de Fabula Nova Crystallis... Mais on retrouverait des thèmes communs !


FFXV a eu un dev encore plus difficile que le XIII... Un jour j'y jouerais.


Ce changement de directeur donna par ailleurs une assez mauvaise réputation à Nomura ce qui est, malgré tout ce qu'on peut lui reprocher, assez injuste vu comme ce type abat comme boulot et produits de jeu... Au contraire, je trouve qu'il est un peu trop partout moi... FFXV a en tout cas une histoire dans son développement tout aussi passionnante que le XIII avec encore plus de rebondissement mais c'est une autre histoire dans un potentiel autre article... Ou peut-être pas si le jeu me passionne pas.

En tout cas, le projet « Final Fantasy XIII » continue encore à hanter Square Enix jusqu'à ce jour puisque la fin secrète du récemment sorti DLC de Kingdom Hearts 3 montre des plans à l'identique au trailer de Versus XIII. Pire ! On peut voir le héros de la série, Sora, se changer si il échoue à un boss particulièrement difficile, en cristal tel un l'Cie... Et vu la difficulté du boss qui m'a pris trois soirées à battre, ça a beaucoup sonné comme un destin impossible à contrer oui !


Kingdom Hearts IV à gauche, FF Versus XIII à droite... Combien de temps Square Enix va-t-il continuer à traîner la série ?


C'est pour ça que j'ai choisi ce dossier... Il y a autant de temps entre Final Fantasy 1 ( 1987 ) et le début du projet de Final Fantasy XIII ( 2004 ) qu'entre ce dernier et aujourd'hui ( 2021 )... Soit 16 ans contre 18... FFXIII aura ainsi hanté la série pendant quasiment la moitié de son existence, tel un spectre qu'on aurait jamais complètement réussi à exorciser.... C'est fou !

Bien sûr, je comprends une certaine lassitude, une envie de passer à autre chose que je partage également et c’est en cela que Final Fantasy XVI a été si largement accepté.. On avait enfin l’impression de passer à autre chose. Pourtant je ne décrirais pas la série FFXIII en elle-même comme ayant été « une erreur ». Ce serait un peu trop facile. FFXIII, finalement, représente bien plus que cela. C'est la marque du changement avec des jeux de plus en plus chers à développer, des erreurs qui se payent de plus en plus douloureusement et l'apprentissage de nouvelles techniques de développement. Final Fantasy XIII a finalement été une grande période d'apprentissage pour la compagnie dont on a pu voir les résultats dès les suites... Pour plonger dans d'autres travers comme le fait de surinterpréter ou trop écouter la communauté sans compter bien sûr les DLCs... Comme une vraie société moderne quoi !

Ce que Final Fantasy XIII représente finalement, c'est la difficulté de suivre ce médium extrêmement concurrentiel qu'est le jeu vidéo... Et si le J-RPG semble avoir perdu en grâce, il a toujours une grande popularité comme en témoigne les très bons scores des Tales of en Occident comparé à avant ou pour prendre un nouvel exemple le grand succès de Bravely Default. Un fan de J-RPG à l'époque PSX, c'était le plus souvent un fan de Final Fantasy... Aujourd'hui, il aura sûrement des goûts bien plus diversifiés... Peut être n'est-ce pas si mal que de ne pas être grand public ?




Le cast de FFXIII par Amano.
Comme un sursaut provenant du passé.


Retourner à l'indexCommenter sur le forum



Lightning Returns : Final Fantasy XIII - L'apothéose ou l'apocalypse






A propos de Lightning Returns : Final Fantasy XIII (RPG) sortis en 2013 sur Xbox 360

DANS LE MÊME GENRE

SORTI LA MÊME ANNÉE

SORTI SUR LA MÊME CONSOLE

OFF

The Legend of Zelda : A Link Between Worlds

Shutshimi