The King of Fighters Part 2 : NESTS Saga   PAR Haganeren 





The King of Fighters 2000 - Dans la continuité et l'au-delà





The King of Fighters 2000
Dans la continuité et l'au-delà



Nan mais en vrai il sourit jamais comme ça K' hein.


NESTS a été dévoilé au monde après les évènements de KoF '99 et semble maitriser la célèbre technique des « données de bataille » qui fait que, quant on se bat, un type prend les données pour créer un truc qui logiquement est vachement balèze. Fort de cela, NESTS semble aussi avoir différents problèmes internes entre les chefs de division. Bref, c'est dans une joyeuse ambiance toujours aussi sombre et cyber que commence cette monture 2000.


SNK fait vraiment des efforts considérables pour rendre son scénario intéressant et ça, j'apprécie.


Un roster averti en vaut deux

Relativement peu de changements cette fois-ci, surtout si on compare au tournoi précédent. Citons Blue Mary qui décidera de faire équipe avec l'équipe Fatal Fury pour mener l'enquête sur NESTS, et Mai, dépitée d'avoir vu sa place auprès de son Andey prise pendant qu'elle regardait ailleurs, rejoindra bon gré mal gré la team des Women Fighters. Cette dernière voit le grand retour de Hinako Shio, notre petite écolière qui pratique le sumo section poids plume remplaçant par là Li Xiangfei sans doute retenue par son grand père au restaurant.

Yuri réussit à échapper à son devoir d'entrer dans King of Fighters avec le reste de sa famille (et notamment son père qui n'a jamais vu d'un bon œil sa manière très « olé olé » de pratiquer son karaté ainsi que son frère qui sent la transpiration et que c'est dégueulasse... >>'') et part se réfugier dans la Women Fighters Team tout en laissant King à sa place pour ne pas trop faire de remous.

K' et Maxima se sont faits accoster par de nouveaux venus dans la série, Ramon, le mexicain qui se bat sur une jambe, et Vanessa, jeune mère de famille mercenaire boxeuse. (Oui, tout ça à la fois...)
Deux mercenaires travaillant pour Heidern chargés de garder un œil sur les deux héros.

Dans le même genre, Seth, toujours sous le commandement discret de Heidern, retrouve son vieux copain Benimaru et souhaite enquêter sur les évènements avec des personnes aussi motivés que lui et Shingo qui cherchent toujours Kyo Kusaragi porté disparu depuis '99.
Le quatrième larron a l'air un peu paumé par contre : Un bandit ninja dont le secret de son existence ainsi que son organisation est la priorité avant tout et cherchant son chef Ron qui s'est manifestement fait capturer par NESTS pour l'exécuter... Sympa...
Prends-en de la graine Link!


Seth c'est le grand black qui a plein d'attaques de contre comme Kasumi.
Il a également une attaque "stop vélocité" où il tombe sur la tronche des gens alors qu'il était en plein saut banal comme ça, les mains sur les hanches genre il fait un truc tout à fait normal physiquement...


Rajoutons à cela les deux habituels : Iori Yagami et Kyo Kusaragi, un peu à part du scénario principal et disponibles uniquement en faisant des Team Edits (Leur fin n'étant disponible que si on les prend ensemble cette fois-ci) et une petite nouvelle, Kula.

Elle est où Kula?

Alors oui, les développeurs ont particulièrement bossé sur l'entrée en scène de Kula, sorte d'agent de NESTS chargée de s'occuper des éléments perturbateurs qui possèdent une aura mystique particulièrement classe. Elle a été créée (dans le sens développeur comme dans le sens scénario) pour être l'opposé exact de K', elle manie ainsi la glace alors que ce dernier manie plutôt le feu. (Son style de combat s'appelle par ailleurs « anti-K' style », c'est dire...)


La fiancée cachée de Ice!


Elle apparaît en tant que mid-boss dans le mode histoire. Tout le décor se change alors en glace qu'importe celui où vous étiez. C'est balèze tout de même, vous prenez n'importe quel monde du jeu et il a son équivalent en glace!
Du coup par contre, ce que j'admirais tant dans le '99, le fait que le monde change après chaque round, est beaucoup beaucoup beaucoup moins présent ici. J'ai recensé peut-être deux changements amusants et encore... Peut-être que faire tout ces mondes de glace avait pris tout le temps des graphistes? En tout cas, rencontrer Kula permet même de voir la fin alternative du jeu (que je considère comme étant la fin canon).

Alors, si cette Kula est la chose la plus classe qui soit arrivée depuis le mid-boss de '97, si il y'a eu tant de travail juste pour elle POURQUOI avoir des conditions SI difficiles pour la rencontrer!!!
Il faut remplir l'une de ces trois conditions à partir du quatrième match du jeu dans un combat :
-Obtenir 240 points de combat ou plus en utilisant une team prédéterminé (genre la Team Art of Fighting, les teams qui permettent de voir les fins du jeu quoi)
-Obtenir 220 points de combat ou plus si vous utilisez la team à Benimaru.
-Obtenir 300 points de combat ou plus si vous utilisez une team non prédéterminée.
Et ça marche pas si vous prenez Kula elle-même (bon ça ok, normal).

Oui! Ils ont conservé le système de notation des combats! Ai-je déjà précisé que j'arrivais déjà difficilement à claquer le 170 points? Et que obtenir 201 c'était mon maximum que j'ai eu par un hasard miraculeux? Et j'avais pas envie de prendre Benimaru quoi, j'ai jamais su jouer avec lui (Bas + K...) et sa team a l'air ni drôle ni passionnante scénaristiquement parlant. Et puis, j'en avais d'autres à voir! Il va de soi que 300 points est de l'ordre de l'impossible pour moi.


Ca aurait pas été gagné de toute façon...


Alors j'ai essayé, essayé, encore essayé de comprendre le système de notation des points. Etrangement, je n'ai trouvé aucune FAQs pour ça, faut croire que tout le monde s'en fout. J'ai cru comprendre que plus on faisait de combos et de counters, plus ça augmentait le nombre de points... Sauf que moi, je fais ça le plus souvent par hasard... Faire des Desesperation Move permettrait aussi de faire grimper le compteur. Ca, c'est à ma portée! Mais c'est toujours pas assez, j'atteins difficilement le 220 points. (Et Benimaru pas question!)

Et là, la révélation, je prends la team de K' qui a Vanessa dans ses rangs et je claque le 270 points!
Et oui, Vanessa est une boxeuse qui, en plus d'être super classe, est plutôt simple à prendre en main et ne vit que pour les combos. Un coup avec elle, c'est déjà un combo de deux coups donc forcément, le système de notation s'emballe très rapidement!


Ca doit faire depuis Iori qu'un personnage ajouté ne m'avait pas autant plu!


Retenez la leçon, pour voir Kula, faut prendre la team de K' avec Vanessa... Mais POURQUOI faire des conditions aussi compliquées? Ca me dépasse...

La loi du fan service

Peu de choses changent pour le système de King of Fighters avec cette monture du nouveau millénaire. Oh, deux trois petits trucs amusants genre si vous arrivez à faire un « throw » (une prise, un lancé) sur votre adversaire, invoquer votre Sticker à ce moment là devrait vous permettre de faire un combo facile.

Plus important, les Super Desesperation Move (SDM) peuvent à présent être faits n'importe quand, pas forcément lorsque vous n'avez presque plus de vie. Elles consomment deux jauges de Spécial ceci dit...

Enfin, il est maintenant possible de gagner un point de Stricker supplémentaire en se moquant de l'adversaire. Cela sacrifiera une jauge ceci dit et on ne peut plus annuler la moquerie donc à utiliser avec prudence. (Soyons honnête, je préfère avoir une jauge pour balancer une fury plutôt que pour balancer un Stricker sans compter le risque de se faire défoncer durant la moquerie, c'est inutilisable comme truc!)

Autre détail : Les Strickers.
Ils marchent exactement comme avant mais me paraissent cette fois bien plus utiles. Je trouve au final qu'ils font plus mal et qu'ils sauvent plus souvent la mise. D'ailleurs, il est maintenant possible d'attaquer un adversaire alors qu'il se fait prendre par un stricker (alors qu'avant, il était « invincible » pendant qu'il se faisait prendre), l'idéal pour claquer une petite fury bien facilement quoi.

SNK s'est fait particulièrement plaisir avec les Strickers de cette année. En fait, il semble que les problèmes financiers de SNK ont commencé à devenir VRAIMENT embarrassants à partir de là. La plus grande force de SNK sera toujours sa base de fan très vivante rassemblée autour de son univers cohérent (et oui ça paye) et/ou de son nombre de licences légendaires alors peut-être que dans une tentative désespérée de tous les rassembler pour éviter la déroute financière, SNK a fait de très très nombreux clins d'œil à ses autres séries via les Strickers.

Dans les faits vous avez toujours une équipe de 4, vous choisissez 3 combattants et le 4 peut être utilisé en tant que Stricker. Chaque personnage cependant possède un « Stricker alternatif » que vous pouvez également choisir. Pour certains, il s'agit de leurs anciens designs comme King que l'on peut revoir masqué. Pour d'autres, il s'agit de personnages secondaires jamais réellement combattants qui suivent la team comme Kaoru Watabe, fana d'Athena qui est le stricker alternatif de Pao.
Pour d'autres, il s'agit d'anciennes apparitions, l'équipe de l'Ikari Team a donc comme Stricker Alternatif l'équipe au grand complet des sectaires d'Orochi. Chris, Shermi et Yashiro qui avaient disparu depuis le '98 mais aussi Goenitz avec sa « lol, tornade ».
Certains vont par ailleurs jusqu'à mettre des Strickers d'autres licences comme Nakoruru de Samurai Shodown ou Fio de Metal Slug, bref, il y'en a pour tous les gouts.


Elle a dû se paumer...


Un grand nombre de Stickers « cachés » est d'ailleurs disponible, en tapant une certaine combinaison à l'écran de Strickers, on peut obtenir des grosses pontes comme le grand Rugal lui-même qui se fera un plaisir d'utiliser son truc cutter qui a tant gonflé les joueurs dans le '94 juste pour vous... C'est beau...


Rugal, avec nous! Yeaaaah!.


Dégringolade

Elle n'est pas pour tout de suite, mais elle s'amorce, comme dit précédemment, SNK n'a plus d'argent, l'arcade ne marche plus et contrairement à Capcom, SNK n'a pas vraiment de grandes licences consoles pour se refaire. La 2D, aussi magnifique soit elle, ne fait plus rêver les gens. De son célèbre slogan « The Future is now », SNK est progressivement appartenu au passé et le résultat est là : King of Fighters 2000 est le dernier des King of Fighters fait par SNK, le vieux SNK, celui de toujours. L'avènement du nouveau millénaire aura eu raison de lui et il s'effondrera sous les coups d'une ère où il n'a plus sa place, une ère de 3D où un dernier boss over-cheaté est une aberration en soi, un défaut de Game Design.

Retenons son dernier coup d'archer : Un dernier boss mieux foutu que celui de '99 avec une cape INCROYABLEMENT bien animée qui lui fait office d'arme avec ses coups de poing hyper sonic.


C'est bôôô...


Mais pourtant, l'histoire est en plein suspens! Beaucoup de questions sont sans réponse et jamais un KoF n'avait eu autant besoin d'une suite que KoF 2000. Après avoir lancé le scénario à un autre studio, SNK se retirera pour lui laisser la place. Le prochain KoF ne sera peut être pas fait par SNK mais par un autre studio, coréen cette fois : Brezzasoft, et produit par Eolith. Certains membres du SNK d'origine seront tout de même présents pour superviser le tout.


Retourner à l'indexCommenter sur le forum



The King of Fighters 2000 - Dans la continuité et l'au-delà






A propos de The King of Fighters 2000 (Combat) sortis en 2000 sur Neo Geo

DANS LE MÊME GENRE

SORTI LA MÊME ANNÉE

SORTI SUR LA MÊME CONSOLE

The King of Fighters '96

The Legend of Heroes IV : A Tear of Vermillion

The King of Fighters 2002