NES / Famicom   Gimmick! / Mr Gimmick   Plateforme   1992  PAR Haganeren 




Dans le monde magique du jeu vidéo, plusieurs personnes sont à distinguer.
Certains se focalisent sur un unique jeu à la durée de vie infinie et n'en sort jamais, d'autres attendent blockbuster sur blockbuster. Certains jouent par nostalgie d'une époque qu'ils ont, parfois, même pas connu, d'autres suivent la sphère indépendante dans l'espoir d'y trouver son type de jeu.
D'autres, enfin, poussés par un concours de circonstance plus ou moins étranges, jouent à Mr.Gimmick.

Gimmick! / Mr Gimmick



Support : NES
Version : Anglaise
Développeur : Sunsoft
Genre : Plateforme


Un simple coup d’œil au jeu permet de voir un monde qui n'est pas sans rappeler l'univers d'un Kirby de chez Nintendo. Pourtant, le jeu est sortis en janvier 1992 avant la sortie du premier épisode de la série sus-cité de près de 4 mois !


Nous avons donc un petit bonhomme tout rond : Mr.Gimmick qui est une peluche dans notre monde.
Malheureusement, son propriétaire, une petite fille, fut enlevée par ses propres jouets dans une dimension parallèle ! Horreur et Damnation ! Notre ami combat alors sa condition de textile inerte, se lève et part à son secours !
Il convient à notre ami de la sauver en utilisant son pouvoir consistant à sortir une étoile du néant. Cela lui sert de projectile et on peut même s'en servir comme plate-forme ! Elle a une trajectoire très particulière qui... Euh...Oui... Ressemble à celle qui traverse le paragraphe ouais...




Du vent!

Hum... Ou j'en étais ? Ah oui ! Mr Gimmick (Yumetarou dans la VO ) sort de son statut de simple peluche pour sauver celle à qui il appartient. Il possède, pour une raison qui m'échappe un peu, le pouvoir de créer des étoiles puis de les balancer.
Autant dire que c'est excessivement particulier...


Les ennemis du jeu sont tous des peluches qui ont enlevé la fille juste parce qu'ils
étaient jaloux du fait que Mr Gimmick (j'adore ce nom) était son jouet préféré...
C'est mignon...


Yhaaaaa ! Power of the Star !

Une étoile, ça fait une trajectoire assez particulière à l'écran ce qui est donc assez bizarre en tant qu'arme. Il faudra sans cesse prévoir les déplacements ennemis pour leur coller une étoile entre les omoplates ! Les ennemis sauront d'ailleurs souvent anticiper les mouvements de l'étoile pour notre plus grande déconfiture !

Malgré son aspect « mignon », Mr Gimmick est assez délicat sur bien des aspects, sa difficulté est en effet légendaire !  Et ce pouvoir n'y est pas pour rien.

L'aspect le plus difficile de ce don vient du fait que l'on puisse s'en servir de plates-forme. Monter dessus n'est déjà pas super simple, mais trouver les bons angles pour pouvoir atteindre la plateforme voulu peut être particulièrement difficile... Mais définitivement fun. Il est à noter que, pour la majeur partie des cas, c'est surtout pour obtenir un objet caché et non pour avancer dans le niveau.

Le Level Design est particulièrement bien fait, on se rendra en effet compte des fois qu'en balançant l'étoile à un endroit, on peut très facilement l'utiliser pour traverser toute une partie de niveau sans le moindre problème !


En appuyant sur Action et Haut, Mr Gimmick peut utiliser un objet comme cette invocation de bombe plutôt qu'une étoile.
Une bonne gestion de cet inventaire vous permettra d'éviter bien des tracas !


For Softcore Player

Mr. Gimmick fait en effet parti de ces jeux excessivement dur mais ayant un Level Design tel qu'on a peu de mal à lui pardonner. La mort est toujours juste, les checkpoints assez nombreux et les crédits illimités de toute façon.

Il n'y a donc qu'un seul truc véritablement sans sens... Pourquoi DIABLE le jeu ressemble-t-il autant à une patinoire ? C'est comme si on était constamment dans le niveau de la glace ! Le personnage a une inertie énorme et c'est vraiment déroutant au départ, même si les niveaux feront parfois en sorte que ce soit utile. Ce moteur physique est très bizarre et même les ennemis patineront pour vous atteindre. D'ailleurs, on peut noter qu'ils sont très loin d'être bête les bougres, ils vous poursuivent, sautent les trous et les montées pour vous joindre. On peut même souvent s'en servir de monture puisqu'on peut monter sur à peu près TOUT les ennemis du jeu ! Très amusant.


Les ennemis sauteront de plateforme en plateforme pour vous atteindre !
Les voir souffrir de la même physique que vous les rendraient limite sympathique...


Avec ça, le jeu dispose de deux fins, la première s'obtient en finissant le jeu normalement, la seconde demande au joueur de finir le jeu récupérer TOUT les objets cachés du jeu et de ne pas perdre de crédit. Si vous finissez un niveau sans l'objet caché, le drapeau sur la worldmap sera blanc sinon, il sera rouge. Avoir que des drapeaux rouges est donc une obligation pour avoir la vraie fin du jeu. A noter que, au moins, les objets cachés rapportent masse point ce qui permet d'obtenir des vies pour que le fait de ne devoir pas user de crédit ne soit pas trop handicapant...

Enfin, même si le jeu est assez difficile (surtout si on essaye d'avoir tous ces fichus objets), il est également très court. Pas plus de 7 niveaux, oui. Mais 7 niveaux très diversifiés et doté d'une finition juste exemplaire !

A World of Puppet

L'univers de Mr.Gimmick est sans doute ce qui en a fait l'un des jeux de plateforme NES favoris de ceux ayant voulus s'y essayer. Le jeu est vraiment très beau et on sent que Sunsoft a mis tout leur savoir faire là dedans. Ils utilisent en effet la NES à la perfection jusqu'aux musiques qui ont une puce sonore dédiée pour en augmenter la qualité ! La mémoire FME7/SUNSOFT (oui, ça ne s'invente pas...) permet d'avoir trois pistes sonores supplémentaires !


Seule une étoile bien placé saura vous sauver de cette situation.


Plus que les graphismes, le monde est juste extrêmement bien réalisé. En prenant un passage secret, on peut surprendre un boss dans son sommeil au lieu de se battre normalement avec lui. Beaucoup de choses ont été faites pour rendre les habitants du monde de Mr.Gimmick extrêmement sympathique (Il s'agit de peluche après tout), on a par exemple des espèces de renard qui apparaissent devant le joueur mais qui, dans le fond, ne l'attaque même pas. Ils sont juste là à sautiller devant avant de disparaître.


Ces monstres-chat dorment et fuient lorsque vous les frappez... Limite c'est vous le méchant là !


D'ailleurs, j'ai absolument adoré un ennemi à un endroit plus lointain du jeu. Je le vois, alors je prépare mon étoile, et je me rend compte qu'il a un comportement assez bizarre que je n'arrivais pas à prévoir malgré toutes les étoiles que j'essayais de lui balancer. (Il en était d'ailleurs immunisé)
Et j'ai compris ! Il voulait juste JOUER ! Oui ! Je balance mon étoile à un endroit et il court pour aller la chercher ! C'est juste l'ennemi le plus adorable du monde !

Des exemples du genre, il y en a à la pelle et ainsi les adversaires ont ce mélange de design rondouillard et de comportement juste totalement chou qui rendent le monde de Mr.Gimmick si saisissant, si vivant, si « réaliste » en somme. Un niveau se permet même le luxe d'être plus porté sur l'ambiance qu'autre chose. C'était limite de l'innovation à l'époque !

Rideau !

Mr.Gimmick est sortis au Japon sous le nom de Gimmick ! En 1992... Soit bien deux ans après la sortie de la Super Famicom. (Elle venait juste de sortir chez nous...) Là bas cependant, la 16 bits de Nintendo a eu un peu plus de mal à supplanter l'ancienne génération et sortir des jeux pouvaient encore passer comme étant relativement d'actualité. (Kirby par exemple)


Les passages pour obtenir les items cachés sont souvent un poil plus difficile ou particulier.


Le jeu sortit du Japon sous le nom de Mr.Gimmick et fut tiré à peu d'exemplaire en... Scandinavie... Oui... Bon... Apparemment, une version européenne était prévue durant un temps mais fut abandonné... Dommage, heureusement que l'émulation est là pour permettre à bien des personnes de tester les perles rares de ces époques. Un jeu marquant de la NES et sans doute l'un des meilleurs de la part de Sunsoft et il est même impossible de trouver d'autres jeux fait par l'équipe de 4 personnes qui ont fait ce jeu. Notamment Tomomi Sakae, Game Designer et Programmer qui semble avoir été la force motrice du jeu... Enfin bref...


Jouez y, c'est du bon.


DANS LE MÊME GENRE

SORTI LA MÊME ANNÉE

SORTI SUR LA MÊME CONSOLE

Moon Crystal

Super Mario Land 2 : 6 Golden Coins

Dianshi Mali