Super NES / Super Famicom   Secret of Mana   A-RPG   1993  PAR Haganeren 




La SNES... Il y'a des jeux qui définissent des consoles, les plus grands, ceux qui ont marqué une génération entière. Secret of Mana en fait clairement partie et est l'un des jeux les plus marquant de la génération 16 bits. Il est appelé Seiken Densetsu 2 au Japon puisqu'il est la suite de Seiken Densetsu sur GameBoy (nommé Final Fantasy Adventure aux USA et Mystic Quest en Europe).

Secret of Mana


Paix en l'âme de Hiro Isono, l'artworker de cette image, mort depuis 3 semaines à la date d'écriture de cette review...

Support : SNES
Version : Anglaise (Ouais non, la Française j'ai pas pu jusqu'au bout...)
Développeur : Squaresoft
Genre : A-RPG


Mais le temps a beaucoup passé depuis sa sortie, que vaut ce jeu pour de nos jours pour les retardataires ?

Multiplayer Active & Action Time Battle RPG

Secret of Mana va beaucoup plus loin que son aîné en terme de mécanique de jeu. Pour être honnête, à l'époque, c'était une sorte de mini-révolution. Koichi Ishi, le directeur, voulait créer un système plus dynamique sans transition entre l'écran de map et celui des combats après avoir travaillé sur Final Fantasy III. (D'ailleurs, les tables d'XP de Secret of Mana aurait été reprise directement de Final Fantasy III pour la petite histoire... )  Commence alors le travail pour Final Fantasy IV mais il décide très rapidement que cela ne conviendrait pas à cette série mais plutôt à la suite de Seiken Densetsu sur Gameboy dont la sortie est prévue sur le lecteur CD de la Super Famicom. Nous le savons cependant, cet addon ne sortira absolument jamais à cause d'une mésentente avec Sony. Beaucoup de contenu auraient alors été coupé pour tenir sur une cartouche et pour donner ce jeu si légendaire. Un titre qui est non seulement un des membres fondateur du genre « Action-RPG » mais qui permet aussi un jeu en multijoueur incroyablement innovant dans le temps et assez rare même pour de nos jours.


Il suffit d'appuyer sur Start sur une seconde manette pour que le joueur vienne ou quitte la partie... Simple non?


C'est bien sûr son principal attrait. Ce RPG propose en effet, au lieu des classiques batailles au tour par tour d'attaquer directement ses adversaires avec son arme. A chaque attaque, une mini-jauge se remplit allant de 0 à 100%. Si on attaque à 100%, on fait beaucoup de dommage, à 0% on en fait à peine 1. Cela évite donc spammer les coups puisque l'on doit attendre un cool-down à chaque fois. Le feeling est donc extrêmement différent d'un Zelda, beaucoup moins direct ce qui est totalement voulu.

Le fait de devoir attendre entre chaque attaque donne vraiment l'impression d'avoir une sorte « d'ATB » modifié. Comme si malgré l'aspect Action, il y'avait un coté « tour par tour » qui perdurait et que le joueur peut briser comme il le souhaite. Après tout, le joueur peut aussi spammer les coups, même si ça ne fait pas mal, ça peut empêcher l'ennemi d'attaquer par exemple. La démarche est donc assez différente de, disons, ces vieux hack & slash où on peut voir également les « tours » entre le joueur et les adversaires lorsqu'ils attaquent.


Ici, on charge pour mettre la méga patate!


Outre les coups simples, les joueurs peuvent concentrer leur coups de plus en plus longtemps au fur et à mesure de l'avancé du jeu pour pour balancer une super attaque. C'est à la fois jouissif et assez lourdingue, balancer toute la sauce contre un ennemi a quelque chose d'extrêmement jouissif, mais gâcher cette concentration parce que l'ennemi, par exemple, se met à parer ou à invoquer une magie ce qui le rend invincible est excessivement frustrant.

Weapon or Magic ?

Un truc assez cool du jeu est son grand choix d'arme. Chacune d'entre elle possède des points forts et des points faibles et sont assez différentes pour qu'on prenne plaisir à toutes les tester. Utiliser une arme permet de l’entraîner et de débloquer les différentes supers attaques qui y sont associés.


Le menu est en cercle, c'est l'une des grandes particularité du jeu.
Mis à part le fait que j'oublie toujours que les armures ne sont pas au même endroit que les armes.
C'est relativement ergonomique


La magie évoluent de la même manière, mais cela marche beaucoup moins bien. Il n'y a aucun bouton pour l'enclencher puisqu'il faut aller dans le menu, sélectionner la magie puis la cible pour enfin pouvoir la lancer. Il y'a un système de « faiblesse » comme « le boss de feu craint la magie d'eau » mais il y'a un hic. Typiquement, les premières magies que vous obtiendrez seront inévitablement plus utilisé que celles de la fin. Donc bon, qu'importe les faiblesses, autant utiliser les mêmes magies d'attaques....

Faut dire que la magie semble particulièrement mal équilibré. Il est totalement possible de les spammer à mort sur le même boss et de ne faire que ça ! L'argent est assez rare au début mais finit très rapidement par devenir le cadet de vos soucis, vous pourrez alors facilement vous bourrer de noix vous remettant les Pms. La seule limitation étant que vous ne pouvez transporter que 4 objets de chaque type.


Les magies sont téléguidés et ne ratent jamais leurs cibles... Ok...


La magie est donc totalement overkill, le personnage est invincible lorsqu'il l'invoque et si on connait le timing, il y'a vraiment moyen de ne jamais le laisser reposer. (Mis à part les boss ne craignant pas la magie, cela va de soi) Cependant qui fera ça ? LE jeu est un A RPG assez amusant le coté amusant est clairement dans le fait d'attaquer directement les différentes créatures. Utiliser la magie et passer tout son temps dans les menus est vraiment peu intéressant et de toute façon impossible si vous jouez à deux comme je l'ai fait au cours de cette partie... A moins d'avoir fondamentalement envie de faire chier l'autre !

Si il y'avait que le Mana qui était en déséquilibre...

Nous attaquons ici un sacré défaut de Secret of Mana : Son équilibre assez foiré/old school selon les points de vue. Le jeu avait déjà un aspect très « tour par tour » avec cette idée de ne pas pouvoir spammer les attaques comme dans un Zelda mais en plus, plus le jeu avancera, plus vos attaques s’avéreront le plus souvent totalement inefficace !

Il y'a des monstres particulièrement lourdingue qui sauront vous agacer prodigieusement avec le fait qu'à chaque fois que vous leur donnez un coup, ils ne semblent pas réagir ou être juste « poussé ». Il faudra donc le plus souvent charger un peu son arme pour sortir une attaque spéciale qui a bien plus de chance de réussir à percer les défenses adverses. En plus, il y a des ennemis VOLANTS ce qui fait qu'il faudra choisir une super attaque qui fait bondir pour pouvoir les toucher avec d'autres armes que l'arc (Arc avec la pire portée au monde d'ailleurs) et autres armes à distance.


Faites évoluer vos armes au niveau supérieur pour que ce genre de situation se reproduise étonnamment moins.


Et EN PLUS, il peut leur arriver de parer, comme ça, sans raison ou d'être invincible parce qu'ils viennent d'invoquer de la magie ou juste parce que vous ne savez pas si vous devez attaquer l'ombre ou le sprite en lui même lorsque l'ennemi vole. Le jeu est extrêmement brouillon et être sous leveluppé à un moment du jeu s'avère être la pire des calamités tant on s'en prend plein la tête. J'ai gagné plus de DIX niveau dans un seul donjon qui me paraissait totalement impossible, tout ça parce que j'avais pas vu le marchand ambulant en haut à droite qui vendait les dernières armures... N'importe quoi ! (D'ailleurs, même avec 10 niveaux en plus ça suffisait pas donc je les ai acheté, autant dire que j'avais une sacrée avance pour la suite!)

A noter que le jeu n'est pas réellement « dur » (d'autant que la possibilité de spammer à mort les magies change les choses) mais peut être bien casse pied lors de certains affrontement. Il existe des ennemis particulièrement casse pied à combattre et on est bien heureux lorsque l'on voit un bon vieux loup des familles, bien basique que l'on pourra abattre paisiblement.


Ne soyons pas que négatif. Les coups critiques sont très fréquents et font souvent bien plaisir!


Histoire viellote

Il y'a très longtemps existait le fort Mana, une arme fantastique crée par les humains grâce à la puissante énergie Mana qu'ils avaient réussi à dompter. Cependant, cela ne plut pas aux dieu qui décida d'envoyer des créatures terrifiantes pour mettre en pièce le fort.

La guerre qui éclata fut si forte que le Mana, source de toute vie, failli disparaître. Avant que cela n'arrive, un héros doté de l'épée Mana détruit la forteresse ce qui stoppa d'un coup le conflit. Bien que la civilisation ait été détruit, le monde était à nouveau en paix... Mais l'histoire se répète... Vous êtes un jeune garçon dans un village paumé. Après être tombé de la cascade, vous retirez la fameuse épée Mana.... Comment évoluera le destin du héros?


Le début introduit très bien le jeu et possède sans doute l'une des meilleurs mise en scène du jeu


Le scénario est un autre point faible du jeu, il est d'une grande banalité et, pire que tout, la mise en scène est vraiment peu convaincante, il est difficile de savoir qui parle durant un dialogue (oui, mettre un nom avec deux points derrière c'est pas suffisant pour moi). Cependant, un bon rythme premet souvent de cacher une telle faiblesse et il faut reconnaître que Secret of Mana est plutôt entrainant au début. La seconde partie en revanche a pas mal de problème à ce niveau en faisant gambader le joueur d'un donjon à l'autre sans grand but. Cette seconde partie donne vraiment une impression d'inachevé qui reste assez flottante au dessus du titre en son ensemble.

Pour achever le tout, la traduction anglais est peu convaincante. A une époque où un jeu pouvait prendre des années avant de faire le trajet Japon => USA. Secret of Mana fut traduit en son entier en l'espace de quelques mois. Bien sûr, la font utilisé était si grosse que le traducteur, en s'arrachant les cheveux, fut obligé de couper pas mal dans le texte. Cependant, malgré toutes mes recherches, il semblerait qu'aucune partie de l'histoire n'ait été RÉELLEMENT enlevé. C'est juste moins clair, plus rushé et donnant un sentiment d'inachevé encore plus grand au joueur occidental. (Oui parce que la trad française est peut être pire donc bon...)


Il y'a quelques twist plot et certains y ont pas mal accroché.
Je dois admettre que la très petite mise en scène m'a un peu refroidis sur ce point


Quoiqu'il en soit, je pense que le scénario du jeu n'aurait pas été terrible même avec une excellente traduction et les potentiels trucs coupés de la version CD originel mais bon... Même à l'époque, les mecs devaient se douter que ce n'était franchement pas grave. Leur objectif était plus de faire un titre amusant en multi, et on peut dire que c'est réussi !

Secret of Beauty

Pour nous autre europpéen, Secret of Mana est l'un des jeux les plus souvent cités lorsque l'on parle de la beauté des jeux Super Nintendo. Il s'agit effectivement de l'un des grands titres pouvant être totalement différencié des jeux NES avec notamment la possibilité d'aller en diagonale et tout ce que cela signifie niveau décor (ne plus avoir que des murs en angle droit typiquement).

L'utilisation très ambitieuse de la console faisait vraiment rêver à l'époque (et la SNES était pourtant loin de montrer tout ce qu'elle avait dans le bide), de nos jours, même si les sprites sont toujours aussi bien foutu, certaines personnes ont pointé du doigt l'univers un peu trop pastels. Les goûts et les couleurs quoi. Personnellement, le jeu a toujours su me transporter et je trouve son ambiance parmis les plus marquantes jamais affiché par une Super Nintendo. Rien que ça!


Secret of Mana est l'un des premiers jeux à ma connaissance à avoir une tel panel d'expression du visage pour les personnages et même pour les ennemis! Regardez moi ce canard!


Un truc assez gênant au fil de l'aventure cependant est la très très grande réutilisation des sprites. On l'habitude de voir des palettes swap pour les ennemi mais énormément de boss font cela également ce qui donne la désagréable impression que le jeu veut trainer en longueur. (Déjà que la seconde partie est pas fascinante...). Peut être que cela a encore un rapport avec le contenu coupé du support CD de Nintendo ? Nous ne le saurons probablement jamais...

En tout cas, les musiques ne sont pas non plus dans mes musiques favorites de la Super Nintendo. (Faut dire qu'il y'a l'embarras du choix) Elles restent dans l'esprit du jeu et contribuent grandement à cette ambiance légendaire ce qui signifie qu'elles remplissent leur rôle avec brio. Même si elles restent souvent dans le même ton, les pistes savent se diversifier! Une musique en particulier peut se vanter de se la jouer limite expérimental et m'a fait penser à Tetsuso, oui ! (Ok, c'est un cas isolé mais bon...)


L'utilisation du Mode 7 était particulièrement sympas à l'époque !


Un mythe intemporel ?

Clairement, Secret of Mana ne m'a pas fait l'effet d'une grosse baffe. Je l'ai fini en multi et je m'y suis franchement bien amusé malgré ses nombreux défauts ce qui fait qu'il reste un titre que je conseillerais. (En solo en revanche, il est fatalement moins fascinant) Le jeu peut être répétitif, frustrant, rempli de bug (oui, sauvegardez bien hein...) et déséquilibré, on retiendra surtout qu'il est beau, envoutant et particulièrement amusant. Il est souvent vu comme un chef d’œuvre de la SNES et je peux comprendre qu'il fut particulièrement innovant en son temps et qu'il ait inspiré bien d'autres jeux. Aujourd'hui, le monument a vieilli et le temps commence à faire son œuvre.


Des zombies qui dansent alors qu'on ouvre un coffre.
C'est ça, l'ambiance magique de Secret of Mana!


Bref, il s'agit d'un jeu sympathique et amusant, sûrement. Un chef d’œuvre intemporelle, pas à mon sens. Il faut cependant croire que le jeu parle toujours même aujourd'hui puisque la sortie iPhone du jeu (oui, avec une meilleurs traduction notamment) a été particulièrement bien reçu.

Comme quoi, malgré mon sentiment parfois mitigé, il vaut totalement le coup d’œil!


DANS LE MÊME GENRE

SORTI LA MÊME ANNÉE

SORTI SUR LA MÊME CONSOLE

Ys : The Oath in Felghana

Shining Flower: Hikaru-Hana

Terranigma